Développement de la commune de MIRIA : Les jeunes sur les remparts !

0
Adama Namazié Konaté, président de l’AJDCM
Adama Namazié Konaté, président de l’AJDCM

Avec une assemblée générale, un bureau exécutif et une commission de contrôle,  l’Association des jeunes pour le développement de la Commune de Miria (AJDCM) a été portée sur les fonts baptismaux. Elle entend valoriser les ressources humaines, à travers un leadership jeune.  Le président du bureau exécutif était face à la presse hier.

Lancée à la faveur des activités de la fête annuelle de Doumanani, chef-lieu de la Commune de Miria, l’Association des jeunes pour le développement de la Commune de Miria regroupe les cinq villages de la commune. Objectif : œuvrer pour un développement durable de Miria, valoriser les ressources humaines et entretenir une chaîne de solidarité entre les ressortissants de la Commune.

Selon le président du bureau exécutif de l’AJDCM, Adama Namazié Konaté, le mouvement qui vient d’être lancé n’est pas une union de circonstance, mais toute une vision. “Notre credo est le développement de la Commune. L’Association des jeunes pour le développement de Miria, mosaïque de races, de couleurs et de religions, est à l’image de la Commune, Miria d’un peuple, d’un but et d’une foi. Elle va se battre partout au Mali pour les intérêts des populations des 5 villages les plus défavorisées et les plus exclues du progrès. Il s’agit de recenser les jeunes potentiels afin de créer une synergie d’action pour honorer les engagements pris”, a-t-il déclaré. Avant de préciser qu’il s’agit de la protection sociale et l’accès équitable des services sociaux de base.

Pour Adama Namazié Konaté, chaque jeune de la Commune de Miria, à la place qui est la sienne, doit se tenir prêt et jouer sa partition sous le sceau de l’esprit patriotique. “Le départ pour un nouvel horizon s’ouvre aujourd’hui, une aventure comme pour répondre à l’appel de la Commune. L’AJDCM et ses partenaires du Collectif des députés de Sikasso sont plus que jamais engagées dans cette voie”, a dit M. Konaté.

Bréhima Sogoba

PARTAGER