Diadié Hama Sangho du Collectif des Maliens pour la réconciliation, le pardon et la paix face à la presse “Si nous arrivons à réunir Moussa Traoré, Alpha O. Konaré, ATT… autour d’IBK, cela vaut le Prix Nobel de la paix”

1

Le Premier ministre de transition, DR Cheick Modibo Diarra du RpDM revient sur son éviction...Le Collectif des Maliens pour la réconciliation, le pardon et la paix était face, aux journalistes, le week-end dernier, à la Maison de la Presse. Il s’agissait de dévoiler aux hommes de médias son projet dont l’objectif est de créer un cadre de concertation entre le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta et les anciens Présidents de la République notamment Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré et Pr Dioncounda Traoré. Pour le conférencier Diadié Hama Sangho, “si nous arrivons à réaliser ce projet, cela vaut le Prix Nobel de la paix”.

 

Le projet dénommé “le Jackpot du pardon, de la paix et de la réconciliation” est une initiative de deux animateurs de la Radio Guintan, la Voix des femmes, après les événements de Kidal, le 21 mai dernier. Il s’agit de Baba M. Traoré et de Raba Traoré. C’est une façon pour eux de jouer leur partition dans la réconciliation nationale. C’est pourquoi, beaucoup de gens n’ont pas hésité à adhérer à ce projet, très salutaire, à travers un regroupement dénommé Collectif des Maliens pour la réconciliation, la paix et la stabilité globale.

 

Le samedi 13 septembre dernier, les membres du Collectif étaient face à la presse afin de dévoiler leur stratégie pour mener à bien ce projet. En plus du président, Baba M. Traoré, on notait la présence de Diadié Hama Sangho, Me Sara Kéïta, Raba Traoré et Sékou Tounkara.

Dans son intervention, le président du collectif précisera que l’objectif principal de ce projet est d’offrir une plateforme pour une réconciliation et un pardon durable au Mali. Pour ce faire, le Collectif, dira-t-il, a besoin de tous les acteurs. C’est une façon de rétablir la paix entre toutes les communautés du pays.

 

Pour le principal conférencier, Diadié Hama Sangho, la situation du Nord est devenue une question nationale où chaque citoyen doit jouer sa partition. Et chaque régime a eu à gérer ce dossier à sa façon. C’est pourquoi, dira-t-il, il est important que l’actuel Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta et les anciens Présidents de la République se mettent autour d’une même table pour échanger sur cette question du Nord. Il s’agit de mutualiser leur expérience dans la gestion du Nord afin de faire des propositions concrètes pour une sortie de crise.

 

Pour réussir ce projet, le Collectif compte rencontrer tous les acteurs concernés à commencer par les anciens Présidents de la République Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré, Pr Dioncounda Traoré. Sans oublier la famille de feu Modibo Kéïta, Premier Président de la République du Mali. Déjà, le Pr Dioncounda Traoré a salué cette belle initiative. Le Premier ministre Moussa Mara a également donné un avis favorable à ce projet dont le but est de restaurer le dialogue social entre tous les fils du pays.

En tout cas, le conférencier Diadié Hama Sangho est convaincu que : “si nous arrivons à réunir tous les anciens Chefs de l’Etat autour d’IBK, nous sommes convaincus que cela vaut le Prix Nobel de la paix. Puisque ce sera une première en Afrique”.

 

                 A.B. HAÏDARA

PARTAGER

1 commentaire

  1. AOK aime le Mali et il l’a prouvé.
    Cependant, il ne va jamais partagé la table avec le nullard et menteur et trompeur IBK.

Comments are closed.