Diango arrive, préparez vos cercueils

8 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Il parle peu. Très peu. Mais il tire plus vite que son ombre. Avec son chapeau usé vissé sur la tête, son éternelle barbe de trois jours et son regard d’acier, il est, à la fois, craint et respecté.

Même par ses adversaires les plus redoutables. Il ne cherche ni la gloire, ni la fortune ; mais la justice. « Django », le célèbre acteur du western, puisque c’est de lui qu’il s’agit, saura t –il inspirer « Diango », son homonyme malien ? Notamment, dans la reconquête du nord aux mains des narco –terroristes ; mais aussi, dans l’organisation d’élections libres et transparentes, courant 2013.

Trente ministres –dont deux délégués –contre 32 dans l’ancien gouvernement, huit départs, six arrivées, deux permutations…

Quatre jours, seulement, après sa nomination comme Premier ministre, suite à la démission forcée de Cheick Modibo Diarra, Diango Cissoko met en place son équipe.

Certes, l’ancienne équipe a été reconduite à 90 % Avec, cependant, une innovation : la nouvelle offre une meilleure représentativité de toutes les communautés vivant au Mali.

Les portefeuilles de l’Economie, de la justice, dela Défense, des Affaires Etrangères, dela Sécuritén’ont pas changé de main. Mais, contrairement à l’ex-chef du gouvernement « démissionnaire », Diango Cissoko, lui, a intégré trois représentant des communautés du nord : un songhoï, un touareg et un arabe. Tous issus de la société civile.

Le premier Abdourahamane Oumarou Touré est ingénieur agronome. Il est diplômé, entre autres, de l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou (IPR), de l’Université de Mostaganem et de l’Institut National de Formation supérieure en Agronomie d’Alger.

Il est nommé ministre délégué auprès du ministre de l’Administration Territoriale, dela Décentralisationet de l’Aménagement du Territoire ; tandis que le second, Yéhiya Ag Mohamed Ali, devient ministre de l’Artisanat et du Tourisme. Diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration, option Economie, il poursuit ses études à l’Université de Montréal, au Canada où, il décroche un NBA en 2006.

Il était, jusqu’à sa nomination coordinateur du Programme Mali –Nord (GTZ/KFW).

Enfin, le troisième, Pr Messaoud Ould Mohamed Lahbib, est docteur en microbiologie du sol. Nommé ministre de l’Enseignement Supérieur et de la RechercheScientifique, il est à la fois syndicaliste et 3e vice président du Rassemblement pour le Développement etla Solidarité (RDS).

Au rang des arrivées, on peut citer notre confrère Manga Dembelé, bombardé ministre dela Communicationet Porte –parole du gouvernement ; Bab Berthé, précedemment, secrétaire général de la présidence, détenteur, désormais, du portefeuille de l’Agriculture ; Mme Diané Mariam Koné, ministre de l’Elévage et dela Pêche.Elleest biologiste et aménagiste de formation.

Déjà membres de l’ancienne équipe gouvernementale, d’autres ministres ont, simplement, changé de poste. C’est le cas de Mr Bruno Maïga, de Me Demba Traoré, de David Sagara.

Agé de 62 ans, docteur d’Etat en droit, Diango Cissoko, le nouveau Premier ministre était, jusqu’à sa nomination, médiateur dela République.Et, auparavant, secrétaire général de la présidence dela République.Sousle régime du général Moussa Traoré, reversé en mars 1991, il a été ministre dela Justice.

Réputé fin connaisseur du système politique malien, Diango Cissoko n’est membre d’aucun parti politique.

Autant d’atouts qui pourront l’aider dans sa mission : la reconquête des régions du nord contrôlées par des groupes terroristes et l’organisation d’élections libres et transparentes, courant 2013.

Deux missions, qui ne sont pas au dessus de ses moyens. A condition, toutefois, qu’il ait les coudées franches. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire.

Image de prévisualisation YouTube

Oumar Babi

 

SOURCE:  du   19 déc 2012.    

8 Réactions à Diango arrive, préparez vos cercueils

  1. Fihroun

    Diango!!!!!

  2. Koumba Sacko

    Nous disons que le mythique Django ne fait pas de différence entre les criminels les voyous Il les met hors d’état de nuire

    Nous disons que si selon la formule sacrée du Président Abraham Lincoln « la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » Nous disons que la sécurité le bien être du citoyen lambda malien doivent primer et si la démocratie signifie l’égalité de tous les citoyens et citoyennes Nous demandons alors à ce que les narcotrafiquants d’Algériens d’Acqmi et consorts les voleurs violeurs handicapeurs à vie d’Ansar Eddine Suppôts de Satan Satan fait humains fidèles et adeptes de Dajal ou de l’Antéchrist et les bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs voleurs violeurs tueurs sur des bases raciale tribale de MNLA doivent être traités de la même manière traqués et mises hors d’état de nuire

    Nous disons partout dans le monde dans les vrais états démocratiques les gouvernants ne dialoguent jamais avec des criminels qui violent tuent handicapent à vie froidement des citoyens lambda leurs compatriotes sur des bases raciale tribale et religieuse aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1 personne ou groupe de personnes de refaire de tels actes

    Nous disons dans les vraies démocraties ces criminels sont traqués partout ils sont pour les mettre hors d’état de nuire

    Nous disons que le Mali qui se veut 1vraie démocratie ne saurait donc se déroger de ce principe sacro-saint

    Nous disons à part les naïfs les tarés idiots de naissance qui ne comprennent rien et ne comprendront jamais rien ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose pour des raisons personnelles primaires égoïstes et ceux qui n’ont aucun sens de l’honneur aucun sens du respect du citoyen lambda qui dialoguent avec les ennemis qui ont tué violé handicapé des citoyens lambda

    Nous disons que les reflexes et comportements de la république bananière des tropiques où le citoyen lambda n’est moins qu’un rien où on s’en fiche de la sécurité du bien être du pauvre citoyen lambda l’insouciance cupidité le laxisme la malhonnêteté le pouvoir héritage et surtout l’impunité des lettrés maliens usurpateurs sans vergogne comme leurs autres frères lettrés africains du titre d’intellectuels » et très friands de la démocratie bananière des tropiques et encouragés en cela par leur soit disant amis les « Autres » qui avec mépris disent que l’Africain n’est par mûr pour la vraie démocratie et qu’il est mieux de faire des élections bâclées truquées mêmes si le pays est divisé déchiré que de ne pas en faire et qu’il est bon pour l’Africain de s’asseoir à la même table que des criminels violeurs tueurs handicapeurs des citoyens lambda africains doivent prendre fin

    Nous rappelons à Dioncounda au Django malien au gouvernement et aux « jeunes gens » que leur pays le Mali les a vu naître élevé nourri envoyé dans les meilleures écoles et universités des « Autres » aux fins qu’ils soient travailleurs honnêtes qu’ils aient 1amour profond pour leur pays partout où ils se trouvent et qu’ils se comportent d’égal à égal avec les « Autres » sans complexe pour la défense des intérêts du peuple malien dans cette compétition mondiale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme et où n’il y a pas de place pour les faibles les naïfs les idiots les complexés les pleurnichards les cupides et les sentimentaux

  3. « la nouvelle offre une meilleure représentativité de toutes les communautés vivant au Mali ».

    Si tel est le cas, certaines communautés vivant au Mali peuvebt d’ors et déjà se considérées comme exclues, en particuliers les Bûwa.
    Peut-être sont-ils si candides qu’ils n’ouvrent plus les yeux ou ne prennent aucune disposition pour se faire entendre quand il s’agit des postes de responsabilité?
    cette communauté manquent-elle de cadres compétents? La réponse est non!

    Car l’histoire du Mali est jalonnée de hauts faits des Bûwa. Pour sauver l’intégrité territoriale, ils sont amandoués, mis au devant de la scène et font preuve d’honnêtété et de courage dans l’accomplissement de leurs tâches. Que se calme la têmpête, ils sont indexés de pires défauts et relégués à des postes subalternes, mis sous-tutelle, baillonnés et reduits au rangs de figuratifs.

    Que reste-t-il aux Bûwa pour se faire entendre?

    Quoiqu’il en soit, plus de silence coupable!

    Comme le dit un adage Bûwa « que votre tête soit celle du menue fretin et on vous la croquera de belles dents! »

  4. Le Mali nest pas USA et le Nord Mali n’est pas Californie…..

  5. justinloo

    Trop de temps perdu à tourner en rond et pour zéro.

    Trop de souffrances inutiles de nos populations du nord et même du sud.

    Trop d’images négatives du Mali qui marqueront à jamais des générations entières de maliens.

    MALIENS MALIENNES LEVEZ VOUS POUR RELEVER LE DEFI la reconquête des régions du nord contrôlées par des groupes terroristes et l’organisation d’élections libres et transparentes

    • Bouglass

      Des appels au sursaut national? Les gens ont trop entendu cela mais qui ose se lever pour le nord, là est la question.

  6. MNLA123

    Bonne chance.

  7. maigus

    on verra Django a l’oeuvre.
    on lui souhaite bonne chanche.
    que Grand Dieu aide le Mali, sinon on ne pourra pas en sortir.