Dioncounda à la conférence régionale de Koulikoro : « Il est plus difficile pour l’Adéma de perdre en 2012 que de gagner »

0
1





Le président de l’Adéma/PASJ s’est voulu rassurant le samedi 28 janvier 2012 à Banamba, à l’occasion de la conférence de la section de Koulikoro. Pour lui, « il sera plus difficile pour l’abeille et ses alliés de perdre la future présidentielle que de la gagner ».

Les populations du cercle de Banamba ont réservé un accueil triomphal à la délégation qu’y conduisait le président de l’Adéma, Pr. Dioncounda Traoré, à l’occasion de la conférence régionale du parti. Une conférence régionale tenue au stade municipal de Banamba le samedi 28 janvier 2012. Quand la délégation de Dioncounda arrivait à 11h, le stade était bondé de militants gagnés par l’enthousiasme. Un enthousiasme que le candidat de l’Alliance pour le renouveau politique (ARP), Dioncounda Traoré a beaucoup apprécié. Dioncounda Traoré dans son adresse aux Banambais, a expliqué que cette mobilisation est le témoignage de la concorde entre les militants de Banamba et de toute la région de Koulikoro d’une manière générale, lesquels font siens une vérité à l’Adéma selon laquelle : « unis, nous gagnons, divisés, nous perdons tous ». Le président de l’Adéma a salué la bravoure des femmes et des jeunes ayant permis au parti de remporter des victoires éclatantes. Des victoires que ces deux maillons essentiels du parti sont déterminés à remporter en 2012. La représentante du mouvement national des femmes, Mme Traoré Oumou Soumaré et celui des jeunes, Mamary Diarra ont rassuré à cet effet le candidat Dioncounda. « Cette mobilisation est le témoignage du soutien massif au candidat. J’invite les femmes à se mobiliser jusqu’aux hameaux pour la victoire de l’abeille en 2012 », dira Mme Traoré Oumou Soumaré alors que Mamary Diarra préconise d’abord qu’on chasse les brebis galeuses de la Ruche sans exception. Il explique qu’au terme d’une tournée que les jeunes ont faite dans toute la région, il est établi que les jeunes sont résolument engagés pour la victoire. « Nous ne sommes plus dans la stratégie, mais dans la tactique », dira-t-il pour conclure. Et pour joindre l’acte à la parole, la section de Banamba a remis une somme de 5 millions de Fcfa à titre de contribution dans la caution du candidat. Ce n’est que le début de la mobilisation, dira le président de la coordination régionale de Koulikoro. Boubacar Camara a assuré que le parti se porte bien à Koulikoro et un prix sera même institué pour la section qui sera première à l’issu du scrutin. Aussi, a-t-il promis le ‘’Takokélé’’ au candidat. 

Des actes et des paroles qui sont allés droit au cœur de Dioncounda Traoré lequel estime que l’acte est la marque d’un militantisme avéré. Mais Dioncounda n’a pas aussi quitté Banamba sans rassurer ses partisans de la victoire au soir du 29 avril. « Il y a beaucoup de candidats qui vont venir vous voir. Certains viendront avec beaucoup de promesses et vont se revendiquer d’ATT, Alpha, ou vous diront de les suivre parce que tôt ou tard l’Adéma finira par se rallier à eux. Il en est rien. Aussi, certains d’entre eux disent qu’ils sont riches et que l’Adéma est pauvre. Demandez-les d’où vient cette richesse. Nous ne faisons pas de promesses pompeuses, mais les gens savent ce qui est l’Adéma. C’est plus difficile pour l’Adéma de perdre en 2012 que de gagner ».

Abdoulaye Diakité

La paix des braves

Profitant de cette conférence régionale de l’Adéma, les protagonistes du contentieux né des élections communales de 2009, Hamadao Sylla et Mamadou Sy Savané ont signé la paix des braves en décidant d’enterrer la hache de guerre pour de bon. Présent à la cérémonie, le député PDES de Banamba, Hamadao Sylla a signifié qu’ « à partir de cet instant, la guerre qui sévissait entre les acteurs politiques du cercle de Banamba est terminée ». Hamadao Sylla a aussi profité pour prodiguer des conseils au peuple Adéma. « La présidentielle n’est pas une question de parti, mais de personne. Cela veut dire que Dioncounda est le candidat de tout le monde. Dioncounda possède les mêmes vertus qu’ATT et je ferai tout mon possible pour l’aider », a promis l’honorable dans un tonnerre d’applaudissements. Des propos qui ont fait chaud au cœur de Mamadou Sy Savané de l’Adéma, lequel a accepté les excuses du député avant de l’inviter à aller présenter les mêmes excuses aux populations de Touba. En tout cas, Dioncounda a dit ne plus vouloir entendre parler de cette affaire.

A.D

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.