Dioncounda lors de la Conférence régionale de Banamba : «Il est plus difficile à l’ADEMA de perdre que de gagner ces élections»

0
1

Sous la haute présidence du Pr. Dioncouda Traoré, candidat du parti à l’élection présidentielle de 2012, l’Adema a tenu sa conférence de section de la région de Koulikoro le samedi 28 janvier 2012 à Banamba. Cette conférence, qui a réussi le pari de la mobilisation, a été marquée par la remise de la participation de la section de Banamba, à hauteur de 5 millions de FCFA, à la caution du candidat du parti. 


La Conférence de section de la région de Koulikoro a largement atteint toutes ses attentes. Ainsi, bien avant l’arrivée des officiels, des invités et des amis du parti, les populations de Koulikoro avaient-elles  pris d’assaut le Stade municipal de Banamba. On remarquait surtout la présence massive des chasseurs. Dès lors, ce fut le début d’une grande fête populaire, animée, au rythme des balanis, des tamtams et des cantatrices de la place.    
C’est aux environs de 12h 30 que le Pr. Dioncounda Traoré, accompagné d’une très forte délégation, a fait son entrée dans le stade, sous une pluie d’ovations, de cris de joie et des coups de feu des chasseurs. Faisaient partie de la délégation son Directeur de campagne, Iba Ndiaye, son Porte-parole, Me Kassoum Tapo et son Chef de cabinet, Ousmane Sy. On notait aussi la présence du Maire de la commune I du District, Mme Conté Fatoumata Doumbia, de l’ex ministre El Madani Diallo et de Mme Alima Traoré.


A partir de l’entrée du stade où il a été reçu par le Comité d’accueil, le Président du parti, tout de blanc vêtu, fit tout d’abord un tour de terrainpour saluer le public, avant de venir prendre place à la tribune d’honneur. Place fut alors faite à plusieurs intervenants, en commençant par le chef de village, qui souhaita la bienvenue à Banamba, capitale du Dogouwolowoula, au Pr Dioncounda Traoré et à sa très forte délégation.
Pour sa part, le Secrétaire général de la section de Banamba, Fadiala Dembélé, a exprimé toute sa fierté d’accueillir le Président de son parti. «Votre présence rehausse l’éclat de cette cérémonie», a-t-il déclaré. Il a ensuite énuméré quelques résultats engrangés par la section, au nombre desquels le siège gracieusement offert par Moctar Simpara. Avant d’annoncer que la section avait décidé de remettre une participation de 5 millions de FCFA à sa caution au candidat du parti. Cette participation, a-t-il indiqué, est le témoignage d’un engagement indéfectible à faire élire le porte-drapeau de l’Adema.
La Présidente de la section des femmes de Banamba, Mme Traoré Oumou Soumaré, s’est tout d’abord réjouie de la très forte mobilisation qui, a-t-elle déclaré, «témoigne à suffisance de notre soutien indéfectible à notre candidat de consensus». Elle a aussi saisi l’occasion pour exhorter les femmes à se mobiliser davantage, à s’unir et à s’organiser pour assurer au parti et au Mali une éclatante et brillante victoire du candidat de l’ADEMA. Les femmes, a-t-elle insisté, sont particulièrement invitées à ne pas se mettre en marge de ce rendez-vous de l’histoire. Pour ce faire, elle leur a demandé, en plus de leur engagement, de soutenir et d’encourager les hommes et les enfants pour la cause du parti.


Parmi les messages des partis amis, c’est celui du député PDES, Hamadaou Sylla, qui retiendra l’attention de tous. Très habilement, celui-ci a saisi cette opportunité pour annoncer que la présidentielle n’était pas une question de parti et qu’il ne saurait y avoir de querelles entre les partis politiques. Très solennellement, il annoncé « à partir d’aujourd’hui, on enterre nos querelles», faisant allusion à la vieille querelle post-électorale dans la commune rurale de Touba. Sa déclaration fut accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. Tous les regards se tournèrent vers l’opérateur économique Sy Savané qui, pour sa part, dira: «d’accord pour le pardon, mais faudra- t-il que tu aies le courage d’aller présenter tes excuses à Touba».
Enfin, le président de la coordination de Banamba a rassuré que le parti se portait bien. Les sections selon lui, sont fortement mobilisées pour suivre à la lettre la feuille de route de la Direction de campagne de Dioncounda.


Après la remise de la participation de Banamba au Président du parti, celui-ci au cours de son allocution, en bambara puis en soninké, a tenu à rassurer les militants en déclarant «il est plus difficile à l’ADEMA de perdre que de gagner ces élections». Avant d’ajouter que l’unité et la cohésion au sein du parti lui permettront de triompher lors des élections de 2012. Il a enfin souhaité que la paix revienne au Nord du Mali.
Pierre Fo’o Medjo

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.