Dioncounda répond aux propos de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing : «C’est un tirailleur à l’envers»

19 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’ancien Président de la République française, Valéry Giscard d’Estaing, juge dans une interview au « Monde » que « l’intervention directe (des forces armées françaises) sur le terrain n’est pas justifiée ». Il a mis en garde mercredi contre « une évolution de l’action de la France au Mali, qui serait de type néocolonialiste », jugeant éventuellement justifiées des frappes aériennes, mais pas une « intervention directe sur le terrain ». «La France doit s’en tenir strictement à son soutien logistique aux forces africaines», a-t-il dit.

Valery Gisgard d’Estaing

En visite à la base 101 de Sénou, où sont stationnées les forces spéciales françaises, le Président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, s’est prêté aux questions des nombreux confrères étrangers, notamment français, venus couvrir la guerre au Mali. L’un d’eux l’a interpellé sur les propos de l’ancien Président français, Valéry Giscard d’Estaing, qui parle de «néocolonialisme».

Dioncounda a clairement répondu en ces termes: «l’histoire bouge, Valéry Giscard d’Estaing ne bouge pas…». Est-ce un tirailleur à l’envers? «Effectivement, vous avez eu l’expression juste. C’est un tirailleur à l’envers».

Auparavant, il s’était adressé aux forces spéciales françaises, venues du Tchad et de Côte d’Ivoire, avec un enthousiasme certain: «l’heure n’est pas aux grands discours, l’armée n’y est pas habituée. Je suis venu vous saluer, au nom du gouvernement et du peuple malien. Ce que vous êtes en train de faire et ce que vous allez faire est une mission noble… Je suis convaincu que, sans cette intervention déterminée et déterminante, le problème eût été difficile à résoudre. Ce combat, nous allons le gagner, parce qu’il est juste. Nous aurons la victoire contre l’obscurantisme, le terrorisme». Avant de dire aux militaires français: «votre présence va ouvrir une nouvelle page dans l’histoire des relations entre la France et l’Afrique».

Pour sa part, l’Ambassadeur de la France au Mali, Son Excellence Christian Rouyer, a justifié l’offensive actuelle par le fait que le Mali était menacé dans son existence. Il a aussi rappelé les multiples efforts faits par la France à l’ONU, à travers les résolutions 2070 et 2085, pour donner des chances à une solution politique. La France, a-t-il dit, n’est pas seule. Elle a le soutien de la communauté internationale et des pays africains.

Chahana Takiou

SOURCE:  du   17 jan 2013.    

19 Réactions à Dioncounda répond aux propos de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing : «C’est un tirailleur à l’envers»

  1. dibi

    On a mal à l’Afrique, au Mali en lisant certains messages. Ah les nègres couchés! Débilités par des dizaines d’années de régime néocolonial criminel et prédateur. Les Libyens aussi disaient, vive Sarkozy et merci la France, quand les barbouzes de l’Otan dézinguaient leur pays et assassinaient Kadhafi accusé de tous les maux. On a vu le même scénario avec certains Ivoiriens acquis au tandem criminel Ouattara-Soro. Rien que des esclaves célébrant sans dignité leurs maîtres dans un rituel à vomir! C’est dire que les Dioncounda et autres héritiers d’ATT se frottent les mains. Les Français pour leurs intérêts donneront les clés du pouvoir d’après massacres aux plus offrants dans la docilité à Bamako ou aux ethno-sécessionnistes Touaregs au Nord en plus de la charia comme c’est le cas aujourd’hui dans certains Etats du Nord Nigéria. Enfin nous sommes encore quelques uns à n’avoir pas oublié que ni l’Occident impérialiste, ni les prédateurs et satrapes nègres ne libèrent jamais les peuples.

  2. nonalinertie

    Si les djihadistes étaient venus prendre en otages les 6000 français de Bamako, Mr Giscard aurait sûrement approuvé les militaires français au sol…

  3. joseph.kalde

    c est toujours facile de critiquer les autres quand on est plus au pouvoir n est ce pas mr giscard???? :-D :-D

  4. On ferme sa gueule quand on n’a rien à dire.
    Giscard fais gaffe mon vieux briscard.
    On risque d’ouvrir ton dossier sur les diamants volés à la RCA.
    Brigitte Bardot doit également porter plainte contre toi pour avoir été l’un des plus grands prédateurs de ce pays où tu te disputais les terrains de chasse au vieux Bokassa.
    Il y a aussi l’affaire des avions rénifleurs.
    Tes accointances avec Sékou Touré seront également étalées sur la place publique. T’as donc intérêt à la fermer au crépuscule de ta vie.