Dioncounda Traoré rencontre les élus municipaux – Pour passer le mot d’ordre du parti : gagner en 2012 »

0
0





C’est le moins que l’on puisse dire en voyant une salle archicomble du CICB pour accueillir le candidat des abeilles, Pr Dioncounda Traoré. Ce cheval gagnant des ruchers si l’on en croit des militants et cadres du parti, surprendra leurs adversaires à cause du sursaut national qui se crée autour de l’homme, une véritable bête politique qui est habituée à des batailles les plus rudes. Il faut rappeler que l’enfant de Nara dirige l’ADEMA depuis 2000. Onze années d’expérience de gestion des hommes. Depuis 2007, il est élu Député à l’Assemblée Nationale et devient Président de l’hémicycle. Deuxième personnalité du Mali. Enfant béni, Pr Dioncounda a profité de la rencontre avec les Conseillers et maires ADEMA pour leur demander de serrer les rangs car l’année 2012 est une aubaine pour remonter à Koulouba.

La cohésion et a été son maître-mot sous les ovations des élus. Bien entendu les différentes interventions et témoignages ont permis de requinquer tout le monde. Même les indécis. Ce qui est sûr, une défaite de l’ADEMA sonnera le tocsin pour ce grand parti qui risquera de se disloquer à jamais.

Modibo Sidibé a reçu plus de 250 élus municipaux

C’était en marge de la réunion des maires du Mali. L’occasion était propice pour bien d élus et conseillers municipaux  de rencontrer l’ex Premier Ministre pour lui affirmer leur soutien et disponibilité. « Ils ont affirmé et réaffirmé à Modibo Sidibé leur soutien qui ne fera pas défaut lors de la présidentielle car ils estiment qu’il demeure le seul à pouvoir sauver notre pays », confie un proche sous couvert de l’anonymat. Ils étaient près de 300 à répondre à l’invitation de Jimmy.

Toujours dans l’optique de la présidentielle de 2012, Modibo Sidibé débutera son périple de contacts avec les populations, surtout les notabilités, les chefs religieux en vue de leur parler de sa candidature afin d’avoir leur soutien. Sikasso sera la première étape de ce long périple qui le conduira dans les grandes villes du pays profond, indiquent nos sources. C’est dire que le tsunami se prépare mais de façon discrète et sérieusement. Selon nos sources sa déclaration de candidatures fera tomber bien de masques.

Meeting géant de l’UMAM à San

Pour avoir la bénédiction des anciens et des notabilités

Après la cité des Balanzans, San accueillera demain après midi au stade municipal de la ville, l’enfant du terroir, M. Jeamille Bittar. Si l’information est de lancer les activités de l’UMAM dans la ville natale du président d’honneur, il est clair qu’il s’agit pour Bittar d’avoir l’aval, les bénédictions de ses pères, des chefs religieux, des notabilités de San qui l’on vu naître et grandir. Et aujourd’hui, à en croie nos informations, la candidature de Jeamille Bittar est devenue une préoccupation de toute la région. Pour les Sannois expliquent un jeune : « cette présidentielle est unique pour nous. C’est l’occasion que notre ville et notre région inscrive son nom sur la liste des présidents du Mali. Nous croyons en Jeamille Bittar parce qu’il a l’expérience et la capacité de diriger le Mali ».

Nos sources précisent que c’est le branlebas de combat à San et environnants. Et pour cause, les populations à majorité des jeunes et des   femmes sont fortement mobilisées pour réserver un accueil historique à l’enfant du terroir.                                                                                            

Pour Amadou Koïta, président de l’UMAM : «  le lancement des activités de leur association à San vise à avoir la bénédiction des notables et anciens de la ville. C’est plus qu’un symbole pour nous ».

Déjà, nos sources indiquent que San se prépare activement à accueillir son fils. Les jeunes et les femmes sont mobilisés pour réserver un accueil historique à Jeamille Bittar et ses camarades de l’UMAM et du PDES.

Bokari Dicko

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.