Dioncounda Traoré à Bougouni : « Le progrès du Mali dépend de l’Adéma »

0
1

Les sections Adéma de Sikasso ont tenu le dimanche 11 mars 212, leur conférence régionale à Bougouni. Une occasion pour le candidat du parti Pr. Dioncounda Traoré de rappeler le rôle de l’Adéma dans le progrès du Mali.

 

La mobilisation était à son comble ce dimanche 11 mars 2012 à Bougouni pour la conférence régionale des sections Adéma de la 3e région. Les militants étaient venus de toutes les localités de la région. Une forte délégation, comprenant le staff du candidat, était conduite par le président du parti, Pr. Dioncounda Traoré.

La conférence a vu le député André Traoré, transfuge du MPR, officialiser son adhésion au PASJ. Elle a surtout permis à Tiémoko Sangaré, secrétaire général de la section de Bougouni et ministre de l’Environnement et de l’Assainissement, de clarifier sa position sur la présidentielle.

Présumé ne pas soutenir le candidat de la Ruche à la présidentielle, Tiémoko Sangaré a levé toute équivoque sur la détermination de la 3eerégion à battre la cadence enclenchée depuis le choix du Pr. Dioncounda Traoré comme porte-étendard du PASJ, en œuvrant pour une victoire éclatante à la présidentielle.

« Les prédispositions pour ce faire ne font pas défaut à l’Adéma », a soutenu le 3e vice-président. Il s’est réjoui du retour des structures régionales du PASJ aux valeurs fondamentales du parti que sont : la solidarité, l’unité et la cohésion entre les militants.

Pr. Tiémoko Sangaré est allé loin en ajoutant que l’Adéma, à cause de ses valeurs auxquelles les Maliens adhèrent massivement, a tendance à devenir un culte religieux dans la région de Sikasso. Les responsables des structures régionales du parti ont promis au candidat une victoire à concurrence de 70 % à la prochaine présidentielle.

De quoi faire mettre du baume au cœur  Dioncounda Traoré qui a indiqué que l’atmosphère qui règne dans le parti à travers le pays, présage sans doute d’une chance évidente pour un retour de l’Adéma/PASJ à Koulouba. « C’est un parti qui mérite davantage la confiance des Maliens pour avoir montré ses preuves pendant 10 années au pouvoir. Le progrès du Mali dépend de l’Adéma », ajoutera Dioncounda Traoré.

  1. Diakité
NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.