Ambassade du Mali en Guinée Maîitre Hassane Barry dans l’œil du cyclone

1
0

Depuis sa nomination, il y a 4 ans, Maître Hassane Barry, Ambassadeur du Mali de son état en République sœur de Guinée, est de plus en plus contesté à travers son comportement qui n’obéit pas à l’orthodoxie diplomatique. Trafic d’influence, inobservation des règles de la comptabilité, présence incompréhensible dans certains lieux publics, bref, le Mali est décrié en Guinée, faute d’un Ambassadeur à la limite irresponsable.

Selon des enquêtes, des malversations ont pris corps au sein de l’Ambassade, avec l’inapplication des textes en matières comptables. On assiste aussi à la mauvaise tenue de la comptabilité matière et absence d’harmonisation de la nomenclature comptable et budgétaire, le tout marqué par la non conformité des relevés mensuels transmis avec les opérations enregistrées, dans le livre Journal et dans les registres de la banque.

Nos informations affirment aussi que les recommandations formulées ne sont pas encore exécutées en vue de l’assainissement des finances publiques, cumulées à l’octroi irrégulier d’avantages aux agents.

Circonstance aggravante, Hassane a battu, à visage découvert, campagne pour Celou Dalein Diallo le candidat malheureux des dernières élections présidentielles guinéennes. Il aurait même exercé des pressions énormes sur les responsables chargées d’organiser les élections. Si ethnicité ménageait avec les élections, Hassane aurait fait changer le cours des événements en Guinée. Il a agressé verbalement tous ceux qui militaient contre Diallo. On se demande s’il est ambassadeur ou militant de Diallo Celou Dalein. Conséquences : il a été agressé. Certains pensent même qu’il aurait été roué de coups, son téléphone extorqué.

Selon nos sources, il a échappé au lynchage. C’est un de nos compatriotes qui l’aurait fait changer d’accoutrement : il était en veste, on lui aurait fait porter un boubou avec chéchia rouge. Faut-il croire qu’il a violé son devoir de réserve d’ambassadeur si tant est qu’il est représentant de la Nation malienne sur un territoire étranger ?

En prenant l’histoire pour témoin, Barry est persona non grata en Guinée, en tout cas sous l’ère Kondé. Pour preuve, c’est lui qui a défendu l’Etat guinéen dans son procès contre Alpha Condé. Et dire que c’est la même personne qui est ambassadeur, beaucoup pense que, par sincérité, il doit faire ses bagages.

Salif Diallo

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
simplevision<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 297</span>
Membre
simplevision 297
4 années 7 mois plus tôt

Voila que vous constatez comme moi la mauvaise fin des cas de nominations erronées d’ambassaders … quand on nomme des personnes etourdies dont le comportement est flagramment conteste… Cela finit toujours par la honte pour le Mali! Nos responsables n’ont pas froid aux yeux car ils savent qu’en designant cette categorie de farceurs tout finira par s’ecrouler comme un chateau de cartes… Heureusement qu’il y a un balai special pour les balayer loin 😆 😆 😆 oui lolooooo!

wpDiscuz