Diplomatie malienne : Des changements attendus

16
SE Dioncounda Traoré et Tieman Hubert Coulibaly
SE Dioncounda Traoré et Tieman Hubert Coulibaly (montage photo maliweb.net)

Le président de la République et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, s’apprêtent à faire un vaste redéploiement du personnel et des nominations au niveau des ambassades et consulats du Mali. Volonté de changement ou un mouvement destiné à placer et à récompenser des hommes proches de Dioncounda  et ceux recommandés par…Kati? Pourquoi ce redéploiement à trois petits mois de l’élection présidentielle ? Des questions se posent déjà.

 

Dans certains milieux proches du département, la nouvelle circule depuis quelques jours : Tiéman Hubert Coulibaly, ministre des affaires étrangères et de la coopération, sur instruction du Président de la République, s’apprête à faire d’importants changements au niveau des ambassades et des consulats du Mali. Ainsi, plusieurs représentations diplomatiques (à l’étranger) seront concernées. L’on parle de redéploiement, mais le mouvement annoncé pour les jours à venir, risque fort d’aller au-delà, indique une source diplomatique. Beaucoup d’ambassadeurs seront  seraient sur le point d’être rappelés à Bamako et remplacés, précise t-on.
Le hic, ce mouvement interviendrait trois mois seulement avant l’élection présidentielle prévue en juillet prochain. Alors la question qui se pose maintenant est celle-ci : pourquoi ces changements ?

 
Selon bon nombre de diplomates (maliens) rien ne saurait justifier ce mouvement en ce moment précis. Sauf peut être une volonté du président de la République de récompenser des hommes, conformément aux désirs de ceux-là qui, en réalité, gouvernent le Mali, depuis mars 2012. A ce sujet, l’on pointe du doigt le capitaine putschiste et ses affidés. Ils sont soupçonnés de vouloir s’accaparer des plus importantes représentations diplomatiques et d’y placer leurs hommes de mains. Dès lors, le président de la République, encore moins, le ministre des affaires étrangères, n’ont d’autre choix que de…s’exécuter.

 
Aussi, ce mouvement, tout comme d’autres décisions prises dans divers domaines, cache mal une volonté : régler des comptes. En effet, depuis des mois, le Mali est embourbé dans une atmosphère de crise, propice aux règlements de comptes et autres pratiques. Des pratiques qui, malheureusement, semblent être encouragées par les autorités de la transition. Ainsi, incapable de s’assumer, le Président Dioncounda Traoré, prête, lui-même, le flanc à un groupe qui continue d’influer sur la conduite des affaires de l’Etat. Cela malgré de nombreuses injonctions de la communauté internationale.

 
Actuellement, il reste évident que des secteurs clés de l’Etat sont en passe de passer sous le contrôle total de l’ex junte. En effet, après la chaîne de commandement sécuritaire, après l’administration, c’est peut être le tour de la diplomatie malienne de passer sous contrôle…
Le prochain président de la République, qui sera élu, n’aurait guère la tache facile pour remettre débout un pays où tout est actuellement, sens dessus dessous. Pauvre Mali !
C.H. Sylla  

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. on a pas besoin de ça maintement car cest l’argent du contribuable qui en Paye les frais.arreté les changements unitile et allons à l’essentiel qui est aujouidhuit les ELECTIONS PRESIDENTIELES

  2. merde le probleme qu’on a au mali est que certaines personnes n’aimeent pas le changrment et puis ce journaliste du fdr doit retourner a l’ecole du journalisme s’il l’a fait les ambassadeurs qui seront ramplace ne sont pas les premiers ambassadeurs maliens dans ces pays
    a}laisse sanogo en paix
    b}ce sont des maliens qui seront nomme
    c}ecrit comme un journaliste et non comme un politique

  3. Dans l’interet superieur de notre cher Mali, il est plus imperieux de consacrer les energies a l’organisation et la reussite des elections qu’a un quelconque redeploiement des ambassadeurs, surtout qu’un tel exercice coute tres cher a l’Etat pour les titres de voyage et autres couts de demenagement.
    Pour faire des economies possibles et plus que souhaitables dans la prise en charge de nos Ambassades, en vue d’appuyer d’autres domaines sensibles et soulager les populations de la misere, il est temps de reduire le train de vie de bcp de nos representations diplomatiques. Quand on connait les abus de certaines de ces Ambassades en frais de telephone et de plethore de personnel recrute localement a la discretion des ambassadeurs sans aucune justification plausible de charge de travail, il est revoltant de savoir que le Ministere des Affaires Etrangeres n’a aucun controle sur ces gouffres a sous qui ne rapportent souvent rien de concret au pays en terme de projets et/ou d’appuis exterieurs

  4. foutez la paix aux genx sales scriboullards et inscrivez vous à l’école pour apprendre ce boulot.Sans aucune anlyse ou investigation vous débitez les conneries du premier imbécile qui se présente à vous.

  5. Quand on est ds un poste nominatif à tt moment,on peut être rélever et L’Etat c’est la continuité.

  6. J’ai toujours dit que Dioncouda et Sanogo sont pire que le MNLA ils feront tout possible pour mettre des personnes pour truquer l’election mais attention pas possible parceque mort a vous les assoiffer de pouvoir indigne, assassin, et hypocrite que vous etes bande de merde 😈 😈 😈

  7. au consulat du Mali en France, ils doivent tous être virés, du consul au bonhomme de l’accueil!!!!

  8. Les règlements de compte ne font que commencé, il en aura d’autres après les élections présidentielles. Certains personnes, même rentré dans des trous de souris, sortiront pour rendre des comptes. Que certains hommes, au Mali prient le Bon Dieu que leurs victimes d’hier ne reviennent au devant de la scène politique.

  9. De toute façon ils peuvent faire leur cinéma. Celui qui se fera élire président de la République aura tout le loisir de mettre ses hommes de confiance, comme cela se fait aux USA et en France.

  10. à quoi bon faire des changements maintenant à 3 mois de la presidentielle ?? 😉 😉 ……..si les nouveaux promus ne plaisent pas au futur president , il faudra à nouveau changer ces gens de postes en septembre ???? que de temps et d’argent foutu en l’air 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  11. Beaucoup son déjà relève de leurs fonction depuis l’année passée, et ils sont prés a rentré. Eux aussi on succédé a d’autre, donc il y a aucun problème. Mais ce gouvernement a qui il ne reste de 2 ou 3 mois ne doit pas faire de nomination car ce mouvement peu perturbe l’élection présidentielle.

  12. Mr C.H. Sylla, le mentor de l’Aube (ATT) faisait des nominations dans les chanchelleries jusqu’en janvier 2012 alors que son mandat devrait finir en juin 2012. Pourquoi n’avez-vous pas poser ces questions en ces moments?

Comments are closed.