HUGO CHAVEZ FRIAZ: Une visite brève et fructueuse

0
Par la géographie, le Mali et le Venezuela se situent dans deux continents qui se séparent et se regardent par la mer sans pour autant mener des activités multilatérales en vue d’échanger et revaloriser leurs potentialités de ressources.
Aujourd’hui, par la volonté politique de deux hommes d’Etat, cette mer qui les sépare se traduit par un pont qui noue entre les deux pays des relations avec des aspirations communes. Depuis la visite de son Excellence Amadou Toumani Touré à la Havane le 2 septembre 2003, le Mali et le Venezuela n’ont cessé d’entretenir des relations discrètes qui aboutissent à cette visite de travail de son excellence Hugo Chavez. Visite brève mais fructueuse donnant lieu à des accords. C’est dans le cadre de cette visite que s’est ténue dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères, une séance de travail qui a réuni la délégation Malienne et celle du Venezuela. A cette rencontre, nous pouvions noter la présence de plusieurs personnalités dans les deux délégations.
Etaient présents côté malien, le ministre des affaires étrangères, Moctar Ouane, celui de l’énergie et des mines, Hamed Diane Semega, des petites et moyennes entreprises, Ousmane Thiam, de la télécommunication et des nouvelles technologies Gaoussou Drabo, de la promotion de l’emploi Mme Bah Hawa Kéïta, de la culture Cheick Oumar Sissoko et plusieurs personnalités. Le Venezuela était représenté par une importante délégation dans laquelle, nous pouvions noter la présence du vice ministre des affaires extérieures, du ministre de l’énergie et des pétroles.
Dans son allocution, le ministre Moctar Ouane a présenté au président de la République Venezuélaine et à toute sa délégation les vœux de chaleureuses bienvenues sur la terre africaine du Mali. Selon lui, cette visite de travail témoigne la volonté politique des deux présidents en vue de développer des relations fortes et confiantes dans le but d’un dialogue constructif qui participe à la nouvelle dynamique de la coopération des deux pays. Une coopération appelée à devenir un modèle de coopération Sud -Sud fondée sur la solidarité et les avantages réciproques, a-t-il déclaré.
Le Mali à l’instar du Venezuela, a fait du développement humain durable la priorité de l’action gouvernementale. Les deux pays privilégient le rôle de premier choix que l’homme est appelé à jouer dans les programmes et politiques de développement, en mettant un accent particulier sur l’amélioration des conditions de vie des populations à travers la relance de l’économie, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la construction de logements sociaux.
Sur ce point, le ministre Ouane a déclaré qu’il est convaincu que le soutien du peuple ami de Venezuela ne fera pas défaut dans la poursuite de notre politique relative au mieux être des populations. Il a enfin réaffirmé aux délégations Vénézuélienne tout l’engagement des autorités maliennes à préserver les acquis de leur coopération bilatéral. Pour sa part, le vice ministre des affaires extérieures du Venezuela s’est félicité de l’hospitalité malienne et a salué les autorités maliennes pour les efforts consentis dans le cadre du développement économique, politique et social. 
Depuis la rencontre des deux chefs d’Etat à la Havane, le Venezuela et le Mali ont noué des relations approfondies. Ainsi, le peuple Vénézuélien a accordé son soutien à notre pays dans les activités de la société civile et de la culture (notamment l’importante somme allouée par le Venezuela pour l’organisation du Forum Social Mondial d’Afrique tenu au mois de janvier dernier) dans notre capitale. Enfin, le vice-ministre vénézuélien a souligné que le Mali pourrait être le point de départ de la coopération entre l’Afrique et le Venezuela. Parallèlement à cette séance de travail, le président Hugo Chavez Friaz a, durant son séjour, eu des entretiens en tête à tête avec le président Amadou Toumani Touré, et a visité des réalisations socio-économiques qui lui ont permis de se rendre compte des progrès enregistrés par le Mali dans le cadre du développement économique et social.
Cet entretien a donné lieu à des échanges bilatéraux, régionaux et internationaux. Au plan bilatéral, les deux parties ont exprimé leur volonté de développer et d’intensifier la coopération entre le Venezuela et le Mali dans les domaines politiques, socio-économiques, culturels et scientifiques.
A cet effet, les accords suivants ont été signés par les autorités des deux pays.
"           Accord sur la suppression de visas pour les titulaires de passeports diplomatiques ou de service ;
"           Mémorandum d’entente entre le ministère de l’énergie et des pétroles de la République Bolivarienne du Venezuela et le ministère des mines, de l’énergie et de l’eau de la République du Mali ;
"           Programme d’action entre l’institut des hautes études diplomatiques " Pédro gual " du ministère des relations extérieures de la République Bolivarienne du Venezuela et l’organisme similaire du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale de la république du Mali.
Par ailleurs, les deux parties ont décidé d’organiser la prochaine session de la commission mixte de coopération à Caracas au cours du premier trimestre 2007 et de la mise en place d’un mécanisme de suivi de ses recommandations. En marge des accords signés, l’un des principaux atouts de cette visite a été l’initiative du Venezuela de créer à Bamako un bureau de la Banque de Développement Economique et Social du Venezuela (BANDES) afin d’appuyer les programmes de coopération en cours. Au plan régional, les deux chefs d’Etat ont salué les efforts consentis par l’Union Africaine, les Nations Unies, ainsi que les organisations sous-régionales pour parvenir à un règlement pacifique et durable des crises qui sévissent en Afrique. Concernant la situation au Proche-Orient, les deux chefs d’Etat ont condamné avec fermeté les opérations militaires Israéliennes engagées au Liban. Ils ont également exprimé leur solidarité agissante aux peuples Libanais et Palestiniens. 
Sur le plan international, les échanges ont porté sur le fonctionnement de l’Organisation des Nations Unies.
Les deux chefs d’Etat ont jugés nécessaires une reforme de l’ONU. Ils ont également exprimé leur volonté sur l’élargissement du conseil de sécurité sur la base d’une répartition juste des sièges entre les différentes régions géographiques. A cet effet, le Mali a réitéré son soutien à la candidature de la République Bolivarienne du Venezuela pour un siège de nombre non permanent au conseil de sécurité pour la période 2007-2008.
Le président de la République malienne a offert à son hôte un sabre touareg, un brevet et l’insigne des commandos parachutistes du Mali ; et à chacun des trois officiers Vénézuéliens présents à ladite rencontre, un brevet de l’insigne de commando parachutiste du Mali a été remis des mains du 3ème régiment des commandos parachutistes de Djikoroni.
A son tour, Hugo Chavez Friaz a fait cadeau à son hôte du tout premier pistolet fabriqué au Venezuela. " Nous sommes tous les fils de dieu, les fils d’une même mère ; la mère Africaine. Nous nous sommes accueillis en frères et nous allons nous séparer en frère " a conclu le président Chavez.
Enfin soulignons que le président Hugo Chavez Frias a renouvelé son invitation à son excellence Monsieur Amadou Toumani Touré pour effectuer une visite officielle en république bolivarienne de Venezuela. Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date de la visite sera fixée ultérieurement.
Mamadou SENOU

PARTAGER