Koulouba : Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance

2
Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Mme Hege Hertzberg, Norvège

Ce fut un véritable ballet diplomatique hier dans l’après-midi à Koulouba. Six nouveaux ambassadeurs qui ont présenté leurs lettres de créance au chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita. Le premier fut l’ambassadeur du Royaume de Norvège au Mali avec résidence à Accra, Mme Hege Hertzberg, née en 1959 à Oslo. Après des études de nutrition et d’anthropologie sociale à l’université d’Oslo, elle embrassera une carrière de volontariat en 1982 qui l’amène en Zambie comme coordinatrice du programme de nutrition au sein de Service des volontaires de la Norvège avant de diriger plusieurs ONG humanitaires. Elle entamera une carrière diplomatique entre 1994 et 1997 comme premier secrétaire de l’ambassade de Norvège au Botswana avant devenir conseiller au service d’analyse de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD). En 2005, elle est nommée directrice adjointe de la section de l’Est et en Afrique centrale au ministère des Affaires étrangères puis directrice des politiques de développement en 2010. Mme Hertzberg a été ambassadeur de la Norvège au Ghana en mai 2013 puis au Liberia  à partir de décembre 2013. Mme Hege Hertzberg est mariée et mère de 3 enfants.

 

La coopération entre le Mali et le royaume scandinave est axée sur les domaines de la démocratie locale et de la prévention des conflits ; la gestion des ressources naturelles et leur adaptation aux changements climatiques ; et le renforcement de l’Etat de droit. En 2008, l’enveloppe annuelle de l’aide norvégienne au Mali est passée de 5 milliards à 7 milliards Fcfa à la suite de la visite d’Etat effectuée par le président de la République d’alors, Amadou Toumani Touré.

 

Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Job-Obiang Esono Mbengono

Le deuxième ambassadeur qui a présenté ses lettres de créance au président de la République est Job-Obiang Esono Mbengono de la Guinée Equatoriale, qui a choisi comme résidence Abuja au Nigéria. Né le 4 décembre 1946, il  débuta sa carrière diplomatique juste après l’indépendance de son pays en 1970. Dix ans plus tard, il fut nommé au poste de Premier secrétaire à l’ambassade de Guinée Equatoriale auprès du Cameroun (1980), puis ambassadeur auprès au Gabon et  à Sao Tomé et Principe (1981). En 1993, il a occupé la fonction de ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération. Job-Obiang Esono Mbengono est ensuite nommé dans les années 2000 comme chef de mission à l’ambassade de la Guinée Equatoriale à Washington, consul de la Guinée Equatoriale à New York et membre de la délégation du pays à l’Assemblée générale des Nations Unies. Il fut aussi ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée équatoriale auprès du Nigéria, depuis 2010, et également agréé depuis 2011 auprès du Burkina Faso et du Bénin. Le diplomate est marié et père de quatre enfants, il parle anglais, espagnol et russe.

 

Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Mme Yeshimerbrat Mersha Kassa, République fédérale et démocratique d’Ethiopie

C’est en 2001 que notre pays a ouvert un consulat général en Guinée Equatoriale, transformé en ambassade en 2012. La coopération entre les deux pays est restée timide avec des dossiers qui sont en instance comme le mémorandum de coopération en matière de la jeunesse et des sports et l’ouverture d’un bureau de recrutement des travailleurs maliens. Actuellement, il y a plus de 20 000 Maliens qui résident en Guinée Equatoriale.

 

Ensuite, c’était le tour du nouvel ambassadeur de la République fédérale et démocratique d’Ethiopie avec résidence à Accra, Mme Yeshimerbrat Mersha Kassa, de présenter ses lettres de créance au président de la République. Docteur en genre et développement, elle a été chercheur et instructrice à l’Université sur le multiculturalisme à l’Université d’Innsbruck, puis présidente de cette université. Entre 2011 et 2013, elle était ambassadeur plénipotentiaire en Afrique du Sud. Yeshimerbrat Mersha Kassa parle anglais et allemand. La coopération entre les deux est restée très timide depuis des décennies.

 

Le nouvel ambassadeur du Tchad au Mali avec résidence à Niamey, Mahamat Nour Mallaye, a aussi présenté ses lettres de créance au président de la République.

 

Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Mahamat Nour Mallaye, du Tchad

Le nouvel ambassadeur de la République de Turquie au Mali avec résidence à Bamako, a présenté ses lettres de créance au chef de l’Etat en 5è position. Il s’appelle Hikmet Renan Şekeroğlu et est né en 1960 à Washington. Diplômé en sciences politiques et relations internationales de la prestigieuse université d’Ankara (Turquie), il débuta sa carrière diplomatique en 1983 au département des relations économiques du ministère des Affaires étrangères avant d’être envoyé à Bagdad comme 2ème secrétaire de l’ambassade de Turquie en Irak. Il servira aussi les représentants diplomatique de la Turquie à Londres, Stockholm, New Delhi, Helsinki, Sidney comme conseiller diplomatique avant d’être nommé secrétaire général du département de la recherche et de l’évaluation au ministre de la coopération. La coopération entre le Mali et la Turquie concerne plusieurs domaines : agriculture, élevage et pêche, industrie et investissement, transport, commerce, santé, énergie et eau, formation professionnelle, sécurité. La Turquie offre à notre pays des bourses d’études, de stage de formation professionnelle dans plusieurs domaines. Dans le domaine de la coopération militaire, la Turquie contribue à la formation d’officiers de l’armée malienne. Par ailleurs, l’Agence turque de coopération au développement a réalisé plus de 30 forages dans la région de Koulikoro. Aussi, il est attendu l’ouverture de la ligne aérienne Istanbul-Bamako par la compagnie Turkish Airlines.

 

Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Hikmet Renan Şekeroğlu, Turquie

Le nouvel ambassadeur du Royaume de la Belgique au Mali avec résidence à Ouagadougou, Philip Emmanuel Heuts, a été le dernier diplomate à présenter ses lettres de créance au chef de l’Etat. Agé de 63 ans, il est agrégé en sciences physiques, KUL en 1975. Il a successivement séjourné au Rwanda, au Maroc et  au Zaïre, actuelle République démocratique du Congo (RDC) comme coopérant et enseignant de sciences physiques. Il a aussi été le premier secrétaire/conseiller à l’ambassade du Royaume de Belgique à Bujumbura (Burundi). Il a aussi occupé le poste de ministre conseiller au consulat général du Royaume de Belgique à Lubumbashi (République démocratique du Congo). A sa nomination, il était l’ambassadeur de la Belgique au Burkina Faso. Philip Emmanuel Heuts est marié et père de trois enfants.

 

Six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance
Philip Emmanuel Heuts, du Royaume de la Belgique

La coopération entre le Mali et la Belgique date des années 80. La 4è session de la commission, tenue en juin 2008, a été l’occasion pour les deux pays de signer un nouveau Programme indicatif de coopération d’une valeur de 33,2 milliards de Fcfa. Ce programme prend surtout en compte le développement rural et la décentralisation. Il y a d’autres programmes dits multisectoriels qui concernent entre autres, le Programme d’appui à la réalisation d’études et de consultations, le Programme d’appui en expertise à l’Etat malien, le Programme de bourses d’études et de stages hors projets et le Programme micro-interventions.

M. KEITA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. pourquoi ses ambassadeurs qui sont accrédite au Mali se sont réside dans d’autre pays Africain et non dans le pays ou ils sont ambassadeurs.

    • Je pense que c’est une pratique courante en diplomatie. Lorsqu’il n’y a pas suffisamment de ressources ou d’intéret politique / stratégique à ouvrir une Ambassade dans un pays, on met ce pays dans la juridiction, c’est à dire dans le domaine de compétence d’une autre Ambassade, généralement dans un pays voisin. Il n’existe, à ma connaissance, aucun pays au monde qui a une Ambassade dans tous les Etats (194). Le Mali pratique également la même chose: une seule Ambassade du Mali à l’étranger peut “couvrir” plusieurs pays. L’Ambassadeur est, dans ces cas, accrédité auprès de chacun de ces pays et il présente ses lettres de créance à chacun des Chefs d’Etat individuellement. Voici ce que je crois savoir, mais des diplomates “maliwebers” pourraient compléter / corriger ce qui figure ici.

Comments are closed.