Maiga salue la “disponibilité” de l’Algérie à rester au côté du Mali dans sa quête de paix et de stabilité

3

La rencontre que j’ai eue avec mon homologue algérien a été une occasion de constater la confirmation de la disponibilité de l’Algérie à rester au côté du Mali pour que nous puissions avancer sur la voix de la stabilisation du pays”, a déclaré M. Maïga à l’occasion du point de presse qu’il a conjointement animé avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Rappelant que l’accord de paix et de réconciliation au Mali est issu du processus d’Alger, M. Maïga a souligné que l’Algérie “joue un rôle important et majeur dans ce qui concerne la paix, la stabilité et la sécurité au Mali et dans la sous-région”, exprimant le souhait des autorités maliennes de pouvoir “réaliser des avancées significatives” et parvenir à la stabilisation de l’ensemble de son territoire.

Il a rappelé dans ce sens que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait séjourné durant les années 60 à Gao (Nord du Mali), où il dirigeait le front Sud de la Guerre de libération d’Algérie.

M. Maïga a également relevé que son pays “tente de s’inspirer de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale”, estimant que cette expérience “constitue un bon cas d’école en la matière”.

Il a ajouté que sa visite en Algérie était une occasion de “procéder à une évaluation des relations algéro-maliennes et d’envisager de leur donner un nouvel élan” en maitrisant notamment les “enjeux sécuritaires”.

Le Premier ministre malien effectue depuis samedi une visite de travail de deux jours en Algérie.

Par algerie-focus.com

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. L’homme sollicité à tout moment de tourment. Bravo SBM, bon courage et nous sommes avec vous pour un Mali Fort et pour toujours. Merci.

  2. Les mêmes discours depuis des années et les choses s’empirent du jour au lendemain. Si entre voisins, on ne peut pas se dire un certain nombre de vérités alors cette diplomatie de l’autruche ne sert à rien. Tout le monde sait que la principale base arrière des terroristes au nord du Mali reste l’Algérie qui ne fait rien pour mettre un terme à cela.

    • ” À partir de 1962, le gouvernement algérien a opté pour une économie planifiée fortement centralisée, les premiers objectifs consistaient à donner à l’Algérie une indépendance sur le plan économique par la récupération notamment des richesses nationales. Une série de nationalisations est menée à ce titre, touchant notamment des entreprises étrangères. Par la suite un effort considérable d’industrialisation est déployé. ”

      VISITEZ LE LIEN SUIVANT POUR SE FAIRE UNE IDÉE SUR NOTRE GRAND ET BRAVE VOISIN, L’ ALGÉRIE.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie#Puissance_militaire

      L’État algérien n’adhère pas à la Francophonie, mais assiste à ses réunions……!
      NOTRE BRAVE VOISIN NE VEUT PAS SE SALIR AVEC CET EXCRÉMENT FRANCAIS… !

      L’ ALGÉRIE, NATION LIBRE, NE PEUT PAS SE RABAISSER AU NIVEAU DU MALI POST 1968, SUIVRE LE MALI DANS SON LARBINISME ÉHONTÉ ENVERS LA FRANCE.

      LA FRANCE, N’ OSE PAS MILITAIREMENT ATTAQUER L’ ALGÉRIE, CAR MILITAIREMENT PLUS FAIBLE QUE CETTE DERNIERE.

      C’ EST AU MALI DE TROUVER UNE POSTURE DIGNE D’UNE NATION LIBRE.

      VIVE LE MALI LIBRE, DANS UNE AFRIQUE LIBRE…!

      SIGNÉ:
      WAZEKWA TOLO Doe,
      SPIRIT OF Zimbabwe Banconi Ghetto-City of Wadawada,
      Colombia of Bamako DC

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here