MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES: Un document emblématique

0
C’est dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères et de la coopération internationale que se sont déroulés deux événements de marque le 7 septembre 2006 à Koulouba. Il s’agit de la signature d’une convention dite convention 2ème ADDENDUM au programme Indicatif National (2millions d’euros sur l’enveloppe B), et la présentation du rapport annuel 2005 de la coopération entre le Mali et l’Union Européenne. La cérémonie était présidée par le Ministre des Affaires Etrangères M. Moctar Ouane.
            Le présent document entend communiquer les réalisations obtenues dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement du Mali financés par le Fonds Européen de Développement (FED), le budget de la Commission Européenne (CE), et la Banque Européenne d’Investissement dans la stratégie de coopération C.E /MALI.
            Pour le Ministre Moctar Ouane, le rapport annuel qui découle de la relation Commission Européenne Mali est riche d’activités de développement notamment trois secteurs de concentration que sont : Infrastructures de transports – mines, Décentralisation – appui institutionnel et enfin Appui macro-économique lié à la lutte contre la pauvreté. Le secteur des transports et particulièrement les chantiers routiers ont enregistré des progrès importants. Les travaux des quatre tronçons (Didieni – Diema, Diema – Nioro, Kati – Kita et Gao- Labezanga) et des renforcements de bitumage sont en cours, dit-il. Outre les travaux routiers, le programme prévoit un volet dédié à l’appui institutionnel aux administrations et structures associées ainsi que la formation des acteurs publics et privés, ajoute le Ministre. Il soulignera que les effets néfastes de la mauvaise pluviométrie en 2004 et l’invasion acridienne ont permis à la Commission Européenne d’octroyer au Gouvernement malien un montant supplémentaire de 2 millions d’euros appelé enveloppe B pour couvrir les besoins alimentaires urgents. Ce Fonds a été attribué sur le 9ème FED (Fonds Européen de Développement).
            Quant à Irène Horejs, chef de délégation de la Commission Européenne, elle dira que l’élaboration du document de stratégie de coopération et du programme indicatif national ainsi que l’aboutissement rapide sur l’accord de partenariat Economique constituent les principaux défis à surmonter par le Mali et l’Union Européenne en 2006 dans un esprit de partenariat véritable et de détermination. Irène Horejs fera la présentation du chapitre I qui porte sur l’aide extérieure communautaire, le chapitre II est relatif au partenariat entre la commission Européenne et le Mali, le chapitre III retrace le bilan d’exception du programme de 2005 avec des fiches de projets par domaine d’intervention. Elle ajoutera que ce rapport est conçu pour informer les différents intervenants et la société civile de la coopération Union Européenne Mali. Ceci témoigne une collaboration franche et fructueuse. S’agissant de l’accord qui a été signé portant sur l’enveloppe B d’un montant supplémentaire de 2 millions d’Euros, c’est un appui substantiel à la sécurité alimentaire, soutient-elle.
Ténéko KONE, stagiaire

PARTAGER