Nuhu A. Dunnia : ambassadeur et businessman !

0

De tous les ambassadeurs du Nigéria qui se sont succédé au Mali, aucun ne ressemble à Nuhu A. Dunnia. Il ne fait aucun cadeau aux travailleurs maliens, pour la plupart des musulmans, et se soucie peu des heures de prières de ceux-ci. On passera sous silence ses déclarations et autres remontrances à l’encontre des travailleurs maliens.

Nuhu A. Dunnia oublie certainement qu’il vit dans un pays laïc où chrétiens et musulmans s’entendent parfaitement. À tel point qu’il n’y a aucune différence dans les célébrations des fêtes entre les pratiquants de ces deux religions. En dépit de sa volonté, le premier Nigérian au Mali n’aura pas réussi à mettre les travailleurs dos à dos.

Après le Venezuela, la Côte d’Ivoire et les USA où il ne s’est jamais entendu avec les travailleurs de ces différents pays, avec sa femme, ils ont aujourd’hui placé l’ambassade du Nigéria au cœur de l’affairisme et du clientélisme. Nuhu A. Dunnia a réussi la prouesse de délester de beaucoup de marchés certains responsables. Pour ce résultat ci-après : que sa femme puisse les gérer. Une pratique à laquelle il s’adonne depuis belle lurette, bloquant du coup la bonne marche de l’ambassade. La gestion opaque dans les passations de plusieurs marchés, c’est son sport de prédilection.

En plus de tout cela, il ne parvient guère à se faire à l’idée que des Maliens y travaillent comme gardiens, chauffeurs, cuisiniers, aide-ménagères, depuis l’ouverture de l’Ambassade du Nigéria au Mali, en 1963. «Il faut que la donne change», nous disait-il dans son bureau à l’ambassade. Pour le sieur Dunnia, tous ceux qui ont fait plus de 20 ans à l’ambassade, doivent être chassés, remerciés et remplacés par des Nigérians qui vivent au Mali.

Déjà, 6 personnes ont été licenciées ; puis 2 chauffeurs, dont un a été mis en congé indéterminé. Tous ces gens attendent d’être mis dans leurs droits. Et l’ambassadeur leur rétorque que l’ambassade est endettée. «Je n’ai pas d’argent actuellement. S’il y a une entrée d’argent, je vais leur payer leurs droits. On a déjà tout calculé et je connais la somme due», nous a-t-il précisé.

Il est par ailleurs important de souligner que l’ambassadeur n’est pas en odeur de sainteté avec les militaires nigérians qui sont logés dans un appartement derrière l’hôtel Radisson Blu, contigu à l’ambassade de la Côte d’ivoire. Idem pour le Consul général du Nigéria qui ne s’entend pas du tout avec lui. Ce Monsieur, très respectueux et respectable, ne veut pas s’ingérer dans les affaires du premier Nigérian au Mali, qui est en fin de mission et doit partir le 30 avril prochain.

En tout cas, actuellement, on ne parle que des sales affaires que l’ambassadeur traite ou sous-traite avec certains commerçants maliens. Dont certains, au grand marché de Bamako, s’impatientent, car cela fait plus de 4 mois que l’épouse de l’ambassadeur a pris des articles à crédit.

Pour le moment, cet ambassadeur a promis l’enfer aux Maliens de l’ambassade avant de rentrer chez lui.

Sinaly KEĂŹTA

PARTAGER