Présentation de lettres de créance : Cinq nouveaux ambassadeurs reçus à Koulouba

0

Il s’agit des diplomates du Pakistan, du Cameroun, de la Roumanie et de la Sierra Leone

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu hier après-midi cinq ambassadeurs venus présenter leurs lettres de créance. La cérémonie qui aura duré une heure d’horloge, a débuté à 16 heures avec l’introduction auprès du chef d’Etat du nouvel ambassadeur du Pakistan avec résidence à Alger. Né en 1958, Imran Yawar intégra le service diplomatique pakistanais en 1986. Diplomate réputé, le nouveau représentant du Pakistan dans notre pays a gravi peu à peu les échelons de la profession dans les représentations de son pays à Rabat, Téhéran, Doha, Nairobi et Bander Seri Begawan. La qualité de son travail lui a valu une nomination en qualité d’ambassadeur de son pays en Ethiopie.
Sur le plan de la coopération entre les deux pays, beaucoup reste à faire pour explorer au maximum les potentialités existantes. Les Pakistanais sont présents dans notre pays notamment dans les domaines du commerce et des BTP.

Le nouvel ambassadeur du Cameroun, Jean Koe Ntonka

Le Cameroun est désormais représenté dans notre pays par un ambassadeur d’expérience. Jean Koe Ntonka était reçu hier et a présenté au président Keita sa lettre de créance en même que la lettre de rappel de son prédécesseur. Résidant à Dakar, il doit s’évertuer à appliquer les accords bilatéraux liant nos deux pays.
En hibernation depuis un demi-siècle, la coopération entre le Mali et le Cameroun a pris du volume à partir de 2009 avec la signature de protocoles d’accord à Yaoundé. Il s’agit de l’accord portant création d’une commission mixte entre les deux pays, d’un accord-cadre de coopération et finalement d’un protocole d’accord entre le ministère des Relations extérieures du Cameroun et le ministères des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali. Les précédents accords datent de 1964, notamment l’accord culturel signé à Yaoundé le 17 mars 1964 et l’accord commercial signé à Bamako le 6 mai 1964. Les rapports diplomatiques et commerciaux entre les deux pays sont édictés par ces documents juridiques qui promeuvent la coopération sud-sud en tant que facteur d’intégration et de développement durable du continent.

Le nouvel ambassadeur de Roumanie, Elena Ntefoi

Le président de la République a également reçu la lettre de créance de Elena Ntefoi, en qualité de nouvel ambassadeur de Roumanie avec résidence à Dakar. Le ministre plénipotentiaire romain est né en juillet 1954. Écrivaine et ancienne journaliste, la diplomate a rejoint le ministère des Affaires étrangères de son pays en avril 1998. Sa juridiction couvre le Sénégal, la Gambie, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, le Cap Vert, le Burkina Faso et, bien entendu, le Mali.
C’est en 2012 qu’elle s’est hissée au rang de ministre plénipotentiaire de son pays. Depuis, elle a entamé une riche carrière diplomatique au sein de son département de tutelle avant de servir dans les représentations diplomatiques. Avant la crise au Mali, les relations bilatérales étaient essentiellement centrées sur l’éducation à travers l’octroi de bourses d’études roumaines aux étudiants maliens. De nos jours, elles se sont élargies au domaine militaire avec une équipe de formateurs au compte de l’EUTM qui forme des bataillons de nos soldats à Koulikoro.

La nouvelle ambassadrice de la Sierra Leone, Mabinty Daramy

Peu avant 18 heures, Mabinty Daramy a été introduite auprès du chef de l’Etat en qualité de nouvelle ambassadrice de la Sierra Leone avec résidence à Conakry. Forte de ses 30 ans de carrière politique et diplomatique, elle a toutes les qualités requises pour booster la coopération entre nos deux pays. Nommée en qualité de ministres à plusieurs reprises, Mabinthy Daramy a occupé aussi plusieurs fonctions dans les domaines de la gestion et de la comptabilité dans divers services en Sierra Leone.
Ces différents diplomates qui sont désormais accrédités auprès de nos autorités, ont tour à tour exprimé au président Ibrahim Boubacar Keita leur engagement à oeuvrer pour le renforcement et la diversification des relations de coopération et d’amitié entre le Mali et leurs pays respectifs. Des relations de coopération qui vont favoriser le développement socio-économique et culturel.

Amadou M. CISSE

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here