Présentation des vœux du personnel du Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale Le ministre Soumeylou Boubèye Maïga a exhorté à la cohésion les travailleurs afin d’entreprendre des actions porteuses pour la diplomatie malienne

0

Fidèle a une tradition établie depuis plusieurs années, le personnel du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a présenté le vendredi 6 janvier, ses vœux de nouvel an au titulaire du poste qui se trouve être actuellement Soumeylou Boubèye Maïga. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de son homologue de la Gambie, Mamadou Tangara.

La principale caractéristique d’une tradition est de se perpétuer dans le temps. Ainsic chaque année, cette tradition se manifeste de façon générale dans les services publics et privés par des cérémonies de présentation de vœux. Ces échanges de bonnes intentions sont l’occasion de mesurer le chemin parcouru et de faire des projections sur l’avenir.  Cette année encore, le département des Affaires étrangères n’a pas failli à la règle. Le vendredi 6 janvier dernier, son personnel a présenté ses vœux au ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Le premier à prendre la parole, le président de l’Amicale des anciens ambassadeurs et consuls généraux du Mali, Mohamed Mahmoud El-Oumrany, a remercié le chef de la diplomatie malienne pour avoir réussi à apaiser les tensions qui prévalaient au sein du département   et  donné un nouveau souffle à la diplomatie malienne.

Selon lui, le mérite revient au ministre d’avoir également renoué le dialogue avec les différents pays de la zone afin de lutter efficacement contre l’insécurité dans le Sahel.

La présidente de l’association des femmes des affaires étrangères,  Mme Camara Mariétou Diarra, pour sa part,  a souhaité la nomination de plus de femmes à des postes de responsabilité.

Par ailleurs, elle souhaite le renforcement des capacités pour permettre aux femmes non cadres d’accéder à la qualification.

A  leur suite, le représentant des retraités, Dr. Kéïta Raphael Théophile et les secrétaires généraux des deux syndicats du département, Hamadou Konda et Mahamadou Kéïta ont, tour  à tour, formulé à l’endroit du ministre des vœux de bonne et heureuse année. Les deux derniers ont exprimé leur disponibilité à œuvrer dans le sens de la défense des intérêts des travailleurs dans l’union et dans la cohésion.

La Secrétaire générale du département, Mme Rokiatou Traoré Guikiné dans son message de nouvel an a déclaré qu’en un laps de temps de huit mois seulement le département a mené des activités très intenses, sous l’impulsion  du ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

A cet égard, elle a saisi l’occasion pour rappeler quelques uns des résultats appréciables obtenus au cours de l’année écoulée. En matière de reforme structurelle, il convient de révéler que suite aux recommandations de la dernière conférence des ambassadeurs, la restructuration du département central a été effective, avec l’opérationnalité des nouvelles directions, conformément aux standards internationaux.

S’agissant du renforcement de la présence du Mali sur la scène internationale, Mme Guikiné dira que le Mali a participé aux différentes rencontres des organisations internationales dont il est membre et a été distingué par son élection au Conseil exécutif de l’UNESCO, lors des élections tenues à Paris, du 25 octobre au 10 novembre 2011, en marge de la 36ème Conférence générale de cette organisation.  Il a été également distingué par son élection en qualité de vice-président de la Commission internationale humanitaire d’établissement des faits, lors de la Conférence diplomatique de Berne (Suisse), le 9 décembre 2011. Au titre du respect des engagements internationaux, le Mali a ratifié plusieurs traités multilatéraux.

 

Plus de 513 milliards de FCFA d’accords de prêts et de subventions signés

Au titre de la mobilisation des ressources pour le financement du développement, elle a indiqué que plusieurs accords de prêts et de subvention d’un montant global de plus de 273 milliards de FCFA, ont été conclus avec des partenaires bilatéraux d’Europe et d’Asie. Des accords de prêts d’un montant total s’élevant à plus de 239 milliards de FCFA, ont été également signés avec des partenaires multilatéraux (institutions financières et banques internationales). Le tout cumulé s’élève à plus de 513 milliards de FCFA. En outre, 53 autres accords bilatéraux visant le renforcement des liens d’amitié et de coopération, ont été signés pour soutenir les politiques dans les domaines clés.

Au titre du maintien du dialogue avec les différents partenaires, le département a tenu plusieurs commissions mixtes notamment avec les pays africains, des comités de suivi, des revues de programmes et a régulièrement informé le corps diplomatique accrédité à Bamako de l’évolution de la situation interne. Sans oublier la redynamisation des relations séculaires, d’amitié, de fraternité et de coopération des axes Bamako – Abidjan, Bamako – Alger et Bamako – Nouakchott.

La Secrétaire générale de déclarer que l’enjeu majeur, aujourd’hui, pour les pays de l’espace sahélo-saharien, qui est l’un des principaux défis qu’ils aient jamais eu à relever, porte sur l’impérieuse nécessité d’entreprendre une lutte mieux organisée, individuellement et collectivement, contre l’insécurité et le terrorisme. Ce qui représente une condition sine qua non pour asseoir les bases d’un développement durable.  A cet égard, elle a salué les différentes initiatives prises par le chef de la diplomatie malienne.

Elle a conclu qu’au regard du bilan des activités, au titre de 2011, les perspectives qui en découlent pour le département, concerneront notamment l’intensification des relations politiques et diplomatiques ainsi que de coopération entre le Mali et ses partenaires, au plan bilatéral et multilatéral, par la tenue des commissions mixtes et d’autres mécanismes de dialogue. En outre, le département devra s’investir pour une organisation réussie des élections de  2012 dans les missions diplomatiques et consulaires.

 

Répondant au message de la Secrétaire générale, le ministre Soumeylou Boubèye Maïga a indiqué que s’il est utile de procéder à une rétrospective de l’année écoulée pour évaluer les difficultés et les réalisations, il est plus judicieux, à partir de cette évaluation, de procéder à la prospective afin de jeter les jalons des actions futures à entreprendre durant la nouvelle année.

«Ils nous semble, à cet effet, que la cohésion des travailleurs est très importante afin que nous puissions continuer à entreprendre ensemble des actions porteuses pour la diplomatie. Plus de présence du Mali sur la scène internationale, plus de rayonnement de la diplomatie, plus d’engagement dans la réalisation des missions assignées par le président de la République" a déclaré le ministre des Affaires étrangères Maïga.

 

Bandiougou DIABATE

 

 

 


Commentaires via Facebook :

PARTAGER