Disparition du Guadeloupéen Henri Corenthin, ex-ministre au Mali

13
Disparition du Guadeloupéen Henri Corenthin, ex-ministre au Mali
Funérailles de Henri Corenthin, à Port-Louis en Guadeloupe, le 21 avril 2016. © RFI/Olivier Lancien

Henri Corenthin est décédé dimanche 17 avril en Guadeloupe à l’âge de 92 ans. Le Guadeloupéen fait partie de ces Caribéens qui se sont investis auprès des nouveaux Etats indépendants en Afrique dans les années 1960-1970.

Après ses études de médecine à Montpelier en France, Henri Corenthin arrive au Soudan français (actuel Mali) dans le cadre de la coopération française. Le Guadeloupéen est nommé médecin du cercle de Kita dans la région de Kayes à 185 kilomètres de Bamako.

Très vite il s’implique dans la vie sociale, sportive, culturelle et politique du pays, s’engage dans le syndicalisme, puis devient secrétaire de l’Union des travailleurs de santé (UTS). L’homme adhère à l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA) dont le leader est Modibo Keïta. En 1957, Henri Corenthin entre dans le premier gouvernement de la loi-cadre comme ministre chargé de l’Elevage et de l’Industrie animale. Poste qu’il occupe jusqu’en 1959 à la création de la Fédération du Mali.

Il devient membre du bureau politique de l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique puis secrétaire politique de la section jeunesse de l’organisation. Ce parti politique mène le Soudan français vers l’indépendance proclamée en 1960 par Modibo Keïta après l’éclatement de la Fédération du Mali, regroupant le Sénégal et le Soudan français, qui devient la République du Mali. Modibo Keïta en devient le premier président. Henri Corenthin est nommé, ministre des Travaux publics, des Transports et des Télécommunications à 36 ans.

Homme de conviction et fin négociateur

Courageux et fin négociateur, le Guadeloupéen a la confiance du président Keïta. En 1962, il fait partie de la délégation malienne qui négocie les rapports de coopération avec l’Etat français.

Mais l’engagement du Guadeloupéen qualifié de « révolutionnaire excité » irrite l’Etat français et particulièrement Jacques Foccart. Sa nationalité française lui sera retirée.
Le 19 novembre 1968, au cours d’une mission au Mexique, Henri Corenthin apprend que le président Modibo Keïta a été renversé par un coup d’Etat dirigé par le colonel Moussa Traoré. De retour au Mali, le nouveau pouvoir lui propose de faire partie du gouvernement. Après moult négociations, le Guadeloupéen finit par accepter. Quelque temps après, il quitte le Mali et retourne à Paris, où il poursuit des études pour se spécialiser en néphrologie.

…..Lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Waououhhh mon cher Moulay là j’en apprends aujourdhui beaucoup avc vous .Merci infiniment et voilà pour j’apprecie tant ce forum qui en premier lieu une place d’apprentissages pour moi.
    Que leur ame repose en paix et mes sincères condoléances a leurs familles et proches et a leurs vaillants peuples aussi.
    Sinon nos dirigeants politicards pensaient a ceux et celles qui ont lutté et sacrifié leurs vies poir Nous pour qu’on en arrive a ce “peu” que Nous avons aujourdhui, ils ne se comporteraient pas de la sorte.

  2. Je vous apprends par la meme occasion que Henri Bazin est mort ,il y a six mois ,a peu pres ,en Haiti,son pays originaire..Arrive au Mali en 1962,il a travaille au Ministere des Transports et du Commerce avec Henri Corenthin.Cadre de grande valeur,economiste reflechi et responsible,il a parcitipe a la mise en place de la Somiex.Ils ont aussi trouve une solution au probleme d’ouverture du Mali vers l’exterieur ,notamment avec l’aide strategique de l’Allemagne qui a donne au Mali 200 camions Krupp lors de l’eclatement de la Fedration du Mali..Sa femme ,Danielle est morte plus tot ,apres leur sejour Malien.Apres le renversement de Modibo Traore,il a travaille a la Commission Economique pour L’Afrique en tant que Directeur de la Division de Commerce,et ensuite comme Directeur de la Cooperation Economique.Rentre en Haiti,il a ete nomme Ministre des Finances sous la Primature de Gerard Latortue.Ces exdemples elogieux de ces citoyeensCaribeens devraient nous pouuer a formuler une veritable politique de la Dispora internationaleen consonance avec la creation de la 6eme Region Economique de l’Union Africaine.sous l’instigation du President Alpha Konare,alors President de la Commission de l’Union Africaine.

    • Excusez -moi.Je voulais ecrire Modibo Keita.Le nom Traore est un nome glorieux au Mali
      quand on pense aux rois de Sikasso!

      • Merci MOULAY pour cet apport de qualite. Le nom TRAORE est non seuleument glorieux par la dynasty des Traore de Sikasso, mais aussi par la foundation meme de l’Empire medieval du Mali. Les deux freres chasseurs (Touramakan et kankedjan) qui ont ramene la femme bufle etaient TRAORE (Kankedjan est ensuite devenu DIABATE).

        • ..TIKIDA MAGAN (ou Touramakan) aurait été sauvé par Kankedjan son frère qui lui aurait offert un morceau de sa chair de la cuisse en guise de nourriture pour qu’il ne meurt pas de faim. Il lui aurait alors lancé à Kanke: “I diè baga tè!(=On ne pourrait plus rien te refuser): c’est l’origine du nom des Diabaté qui descendent tous des TRAORE (ou Taraoulé )de [“tara”= sueur et “oulé”=rouge] c’est à dire quelqu’un qui se nourrit avec le fruit tiré du travail , de sa sueur…”L’avenir sort du passé”(Djibril Tamsir Niana).

          • Merci Sambou pour cette precision. J’avoue que ta source est mieux detaillee. Je viens juste de voir le nom de Djibril Tamsir Niane sur Amazon, mais ce livre n’est pas disponible. Ma source est le chanteur Keletigui Diabate de la Guinee dans son recital Soundiata. Merci encore.

          • …… une de ces fables Mandingues. :silly: :silly: :silly: :silly: :silly: :silly:

          • Salut YUGU, toute l’histoire de l’humanite est basee sur de la legend plus ou moins fabriquee, ou carement sur de la falsification pure et simple! Souviens toi de ce dicton: “l’histoire est ecrite par les vainqueurs”

          • @Ere Djibo.Merci pour cette mise au point.Cependant ne perdez pas votre temps avec des gens comme YUGUBANE (ou koro king)
            qui se sentent (à tort?) défavorisés par le moyen age africain qui consacra la distribution des patronymes ainsi que la répartition sociale des peuples au sud du Sahara. Il s’est avéré qu’eux 2 se retrouvent parmi les castes de par leurs patronyme: voilà l’origine de tout leur complexe face à tout ce qui est Histoire.L’on ne peut pas tout remettre en cause pour une raison aussi farfelue que ça!

  3. Ndyessane. Il nous a accueilli chaleureusement dans sa clinique à la Soufrière près de Pointe à Pitre en 1975. Nous l’avons revu en 1990 à Bruxelles venu plaider pour son Ile. Paix à son âme un Monsieur très sociable, cultivé et très sincère.

  4. Un grand baobab s’est couché… Merci d’avoir servi notre pays, ton pays !

    Allah ka hinè ila. Allah ka yafa i ma. Que le terre te soit légère.

    La République reconnaissante t’adressera j’en suis sûr, une haute distinction, à titre postume.

    • Henri Corenthin était très impliqué dans le foot. Il est même à l’origine du départ de Salif Keita en France si je ne me trompe

Comments are closed.