Dr Bocary Tréta, Président RPM et de la CMP, sur le referendum au Mali : « Les Maliens vont se mobiliser et voter très largement en faveur de ce texte fondamental ! »

7

Les Maliens sont appelés aux urnes le 9 juillet prochain pour se prononcer sur la révision constitutionnelle initiée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK). Très confiant quant à l’issue de cette consultation populaire, le Président du RPM et de la Convention de la Majorité Présidentielle, Dr Bocary Treta, invite à la mobilisation pour une plus large adhésion au projet et appelle le camp d’en face au fair-play et à une campagne civilisée.  

Si la révision constitutionnelle divise les Maliens, à la Majorité présidentielle, l’on semble plus serein, à l’image du Président du Rassemblement pour le Mali, non moins président en exercice de la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP), Bokary Tréta. L’ancien ministre du Développement Rural pense que l’initiative de soumettre la révision de la constitution de 1992 en cette période n’est pas fortuite. Bokary Tréta argue en effet que la crise multidimensionnelle que le Mali a connue en 2012 nécessite que les insuffisances de la démocratie malienne soient corrigées. A cela s’ajoute la signature de l’accord pour la paix issu du processus d’Alger qui contraint le Mali à intégrer des dispositions nouvelles dans la loi fondamentale. « Le président IBK a pris le pays dans un contexte particulier. Le pays était secoué par une crise multidimensionnelle. N’eut été l’intervention de nos amis à nos côtés, l’Etat démocratique malien serait un souvenir lointain aujourd’hui. Par la suite de ces douloureux évènements, nous sommes allés à la table des négociations. Avec la signature d’un accord historique pour la paix et la réconciliation nationale, certaines dispositions qui doivent renforcer la paix et l’unité doivent être traduites dans la loi fondamentale. »

Pour l’enfant de Diondiori, la signature de l’accord pour la paix pourrait à elle seule justifier la révision constitutionnelle, qui n’est nullement un changement de constitution et donc de République. « Je pense que ce seul élément était suffisant pour amener tous les citoyens maliens de bonne foi à comprendre la nécessité et l’opportunité de cette révision constitutionnelle. Je félicite personnellement le Chef de l’Etat, qui l’a compris et qui a pris cette initiative. Je salue aussi les députés de la majorité. Le texte est voté et sera soumis au peuple malien. Les questions fondamentales sont réglées par cette constitution. » Il est persuadé que cette initiative d’IBK d’aller jusqu’au ne connaîtra pas le même sort que celle engagée par deux de ses prédécesseurs, à savoir Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré.

Loin de se comporter en va-t-en-guerre, Bokary Tréta invite les détracteurs du texte soumis à l’approbation des Maliens à mieux le parcourir, à l’analyser et à se l’approprier plutôt que de le rejeter systématiquement, par pure démagogie politicienne ou en tentant d’influencer le vote populaire par des affirmations sans fondements.  « C’est compréhensible qu’ils (le camp du non, ndlr) donnent leurs avis. Mais qu’ils donnent leur avis en respectant les autres. Dans le respect de l’autre. Qu’ils sachent que nous sommes en démocratie représentative. Il y a forcément une majorité et une opposition. Que les uns et les autres se respectent. Nous souhaitons que ces campagnes-là soient la plus apaisée possible et la plus conviviale possible.  Une campagne durant laquelle chaque citoyen ait la possibilité d’exprimer son opinion pourvu que le peuple soit éclairé au mieux et puisse faire un choix conséquent. »

Le Président de la CMP que l’on considère aussi comme une bête politique à la CMP est convaincu que le « oui » l’emportera largement au soir du 9 juillet prochain car, estime-t-il, il a foi dans le peuple malien qui aspire au changement véritable. Un travail de sensibilisation doit précéder cependant la date du scrutin. « Le respect que j’ai pour le peuple malien, la conviction que j’ai pour notre peuple, c’est que si le peuple est bien informé, il va se mobiliser et voter très largement ce texte fondamental… »

La majorité, ajoutera-t-il, en guise d’avertissement au front du « non », est déjà très mobilisée pour réussir sa mission. « Nous en tout cas, majorité présidentielle nous allons sillonner le pays, nous irons dans toutes les régions, nous irons dans tous les cercles, toutes les communes. Nous allons utiliser tous les créneaux de communication pour apporter la bonne information, l’information vraie qui permette à chaque citoyen de décider de lui-même en toute conscience. », souhaite Bokary Tréta.

Par ABD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Treta ne sait même pas ce qu’il dit. L’accord de paix dont il fait allusion, n’a jamais été présenté au peuple malien. La révision se fait principalement pour deux raisons: -Renforcer le pouvoir du Président de la Republique , par la création du Sénat . -Adapter la constitution à l’accord de paix. TRETA est obligé de parler comme ça puisque lui est en disgrâce après tout ce qu’il a eu comme démêlés avec son propre régime . Reconnaissons qu’il a suivi IBK en prenant le risque et en abandonnant tous les avantages de l’ADEMA. Maintenant depuis l’élection d’IBK, TRETA à toujours eu des problèmes . Il doit son poste de Président du parti RPM aux militants, mais pas IBK .

  2. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons NOTRE ATTITUDE DOIT TOUJOURS DÉPENDRE DE CELUI QUI EST EN FACE NOUS

    *LES JEUNES MALIENS ET MALIENNES FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI ONT FAIT DEUX MARCHES PACIFIQUES CONTRE LA MODIFICATION DE LA CONSTITUTION DE LEUR MALI

    *PAR DEUX FOIS ILS ONT ÉTÉ BASTONNÉS ROUÉS DE COUPS PAR LES POLICIERS

    *POURTANT CES POLICIERS SONT TRÈS GENTILS DOCILES QUAND ILS SONT EN FACE DES REBELLES ET LES VOYOUS DE FAMEUX TERRORISTES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS ET IL LEUR ARRIVE LE PLUS SOUVENT DE DÉTALER TELS DES LIÈVRES DEVANT EUX CAR CEUX-LÄ LES ONT TUÉ LES TUENT QUAND ILS LES CROISENT

    2)Nous disons et rappelons donc aux jeunes maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali S’ILS VEULENT ÊTRE ÉFFICACES ET SE FAIRE RESPECTER ILS DOIVENT AUSSI USER DE LA VIOLENCE

    *Lors des prochaines marches manifestions Ils doivent se munir de bâtons solides durs de cocktails molotov faits avec de Fronto de Gorognènin et Bagasabali et des masques

    *Ainsi si les policiers les chargent ils doivent alors faire face à la charge si les policiers usent de leurs matraques ils doivent user de leurs bâtons si les policiers usent de leurs grenades lacrymogènes ils doivent user de leurs cocktails molotov

    *Par ailleurs ils doivent au préalables identifier et localiser les familles des policiers des députés des Hommes de droit des religieux des membres des sociétés civiles des maires des ministres de la mouvance présidentielle â travers tout leur Mali

    *Si les leaders des jeunes sont mis aux arrêts ils doivent faire prisonniers des jeunes des familles des policiers des Hommes de droit des religieux des membres des sociétés civiles des députés des maires des ministres de la mouvance présidentielles

    *Si les policiers font des bléssés ou des morts parmis eux ils doivent en faire le même nombre chez les familles des policiers des Hommes de droit des religieux des membres des sociétés civiles des ministres des députés des maires de la mouvance présidentielles

    *LE JOUR DU VOTE ILS DOIVENT EMPÊCHER LES PARTISANS ET PARTISANES DE LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE D’ALLER VOTER CAR LES RÉSULTATS SONT D’AVANCE PIPÉS TRUQUÉS EN SOMME ILS DOIVENT RENDRE LE MALI INGOUVERNABLE JUSQU’AU RETRAIT DU PROJET DE LOI DE MODIFICATION DE LEUR CONSTITUTION SINON ILS DOIVENT PROCÉDER Ã UNE RÉVOLUTION POPULAIRE AVEC PRISE DU POUVOIR COMME CELA C’EST PASSÉE DANS BEAUCOUP DE PAYS Ã TRAVERS LE MONDE AVANT QU’ILS NE SOIENT AUJOURD’HUI DE VRAIES DÉMOCRATIES QUI PRENNENT EN COMPTE LES ASPIRATIONS RÉELLES DE LEURS PEUPLES

    3Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers et honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali

    *QUE LEUR MALI LES APPELLE CAR LES ENNEMIS DE LEUR MALI ONT DÉCOUVERT LEURS FRONTS AU-DEDANS ET tel indiqué dans leur hymne national POUR LEUR DIGNITÉ ILS DOIVENT ÊTRE TOUS DEBOUT DANS LES VILLES DANS LES CAMPAGNES HOMMES FEMMES JEUNES ET VIEUX ENSEMBLE UNIS AU COUDE Á COUDE SUR LES REMPARTS TOUS RÉSOLUS DE MOURIR POUR SAUVER LEUR MALI

    *ILS DOIVENT ÊTRE UNIS EN RENFORÇANT LEUR RANG CAR LA VOIE QUI MÈNE AU VRAI BONHEUR COMMUN EST DURE TRÈS DURE ILS DOIVENT POUR LE BONHEUR ET LE SALUT PUBLIC FORGER LE BIEN COMMUN EN ÉTANT Á TOUT MOMENT VIGILANTS ET CELA DEMANDE LE COURAGE LE LABEUR LA VÉRITÉ DE TOUS LES JOURS LE DÉVOUEMENT ET MÊME S’IL FAUT LEUR SANG ILS DOIVENT LE FAIRE

    *ILS DOIVENT ÊTRE TOUS DEBOUT UNIS AUX FRONTS DE GUERRE POUR SAUVER LEUR MALI ET LE LIBERER LE PLUS RAPIDEMENT DE SES ENNEMIS ILS DOIVENT ÊTRE DEBOUT EN MARCHE POUR L’AVENEMENT D’UN MALI HONNÊTE FIER PROSPÈRE ENTIER UNIQUE

    *ILS DOIVENT FAIRE EN SORTE QUE LEUR MALI RENTRE DE FAÇON EFFICACE DANS CETTE COMPÉTITION MONDIALE POLITICO-ÉCONOMICO-MILITARO RELIGIEUSE OÚ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME ET D’EN SORTIR VAINQUEUR

    *ILS DOIVENT FAIRE EN SORTE QUE LEUR MALI SOIT UNE VRAIE DÉMOCRATIE DE JUSTICE D’ÉGALITÉ DE LAÏCITÉ DE RIGUEUR DE DISCIPLINE DE LA COMPÉTENCE DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRAVAIL BIEN FAIT DE L’ÉGALITÉ DES CHANCES DE LA SÉPARATION ET DE L’INDÉPENDANCE DES POUVOIRS

    *ILS DOIVENT FAIRE EN SORTE QUE LEUR MALI SOIT AUX VRAIS RENDEZ-VOUS DU DONNER ET DU RECEVOIR ET NON DU RECEVOIR EXCLUSIF FINANCIER ET DONS DONT SONT SI FRIANDS LES LETTRÉS MUTANTS MALIENS

  3. Ce qui fait peur aux démocrates milliardaires Maliens dans la nouvelle constitution c’est l’instauration de la HAUTE COUR MALIENNE DES COMPTES

  4. ” Le président IBK a pris le pays dans un contexte particulier…”. mais l’administration et l’armée malienne étaient présentes partout sur l’ensemble du territoire.

  5. HUM LE JOUR OU CE PEUPEUX PEUPLE SE REVOLTERA HUM HUM.

    MALIEN ET MALIENNE, LEVEZ-VOUS POUR VOUS FAIRE RESPECTER, SINON PERSONNE NE VOUS RESPECTERA. PLUS JAMAIS….

  6. Bonjour,
    On entend depuis un moment la Mouvance Présidentielle avancer l’Accord de Paix comme justification du charcutage de la Loi Fondamentale.
    Cependant, les autres signataires de ce même accord ne cessent de le violer tous les jours depuis 2 ans à travers: assassinats ciblés, pose de mines anti-personnel, opposition formelle à toute présence gouvernementale à Kidal…..La liste est longue. Et de l’autre côté( Gouvernement ) on se fait passer pour le plus vertueux des vertueux, le plus légaliste par une prise de position ( révision constitutionnelle ) pour des desseins inavoués. Arrêtez un peu IBK! un accord , c’est avant tout deux parties en termes d’obligation. Si l’une refuse de l’appliquer , je ne vois en quoi Le Gouvernement serait dans l’obligation de le faire( une clause en particulier ) s’il n’y a pas de plan caché pour tout sauf l’intérêt du Peuple au nom de qui tout pouvoir est censé s’exercer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here