DR Modibo Soumaré, président de l’URP face à la presse : « Nous sommes dans une transition de règlements de compte et de nominations »

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Président de l’Union des Patriotes pour la République (URP) Dr Modibo Soumaré a échangé, samedi, avec les journalistes sur la situation au Mali, au siège de son parti. L’organisation des élections, l’intervention militaire étrangère au nord, la tenue des concertations nationales, la probable candidature de Cheick Modibo Diarra à l’élection présidentielle étaient, entre autres, les questions évoquées. Selon lui, le Mali vit aujourd’hui dans une transition de règlements de compte avec des nominations par ci-par là.

Dr Modibo Soumaré

L’Union des Patriotes pour la République (URP) présidée par le jeune et dynamique Dr Modibo Soumaré a toujours défendu sa position par rapport à la situation du pays. Huit mois après le coup d’Etat du 22 mars, la direction du parti URP a jugé nécessaire de rencontrer la presse afin d’échanger sur la situation sociopolitique du Mali. C’était le samedi 10 novembre, au cours d’un point de presse à son siège. Dr Modibo Soumaré (président du parti) et Dr Sékou Kéita (1er vice-président) étaient les principaux conférenciers.  Dans une déclaration lue, Dr Modibo Soumaré a craché ses quatre vérités par rapport à la situation qui prévaut au Mali. « Le gouvernement dit de transition et d’union nationale brille aujourd’hui par son inaction et surtout par des nominations et des décisions qui sont aussi contestables qu’ absurdes comme la radiation de fonctionnaires, l’ouverture et la fermeture de dossiers des faux diplômes ainsi que l’absence d’un discours de rassemblement réduisant ainsi l’action du gouvernement aux règlements de compte et aux interminables nominations et surtout d’hommes en uniforme au niveau des ministères en cette période de guerre où ils doivent être dans l’encadrement des forces pour combattre les agresseurs de notre pays » a-t-il précisé.

Avant d’exhorter les autorités de la transition à mobiliser l’armée malienne ainsi que les réservistes pour la reconquête de la totalité du territoire national et de redonner à chaque Malien sa fierté et sa dignité. Il s’agit aussi d’organiser les élections présidentielles et législatives avant la fin de la transition prévue pour avril 2013.

S’agissant des élections, Dr Soumaré a été très clair : « nous sommes pour l’organisation de ces élections avant la fin de la transition. Et on peut aussi faire des élections sans la libération des régions du Mali. C’est pourquoi, nous avons salué l’initiative du ministre de l’Administration Territoriale, Moussa Sinko Coulibaly, qui a déjà pris le devant. Parce qu’il est dans une logique de l’organisation des élections. Nous pensons aussi que le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra ne peut pas être candidat,  puisqu’il a été clair à Ouaga, qu’aucun membre de la transition ne peut se présenter aux élections. Malheureusement,  Cheick Modibo est dans une logique de se porter candidat. Il faut que le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré joue son rôle en prenant toutes ses responsabilités ».

La question des radiés de la fonction publique a été aussi évoquée. A ce sujet, l’URP a été claire : « cette affaire est un faux débat. La radiation de ces fonctionnaires n’est pas en violation des textes. Ils ont été engagés dans la fonction publique par une autorité. C’est aujourd’hui que vous venez dire qu’ils n’ont pas été intégrés par la voie normale. En ce moment, où se trouvait le Directeur de la fonction publique? ».

Alou B HAIDARA

Alou B HAIDARA

SOURCE:  du   12 nov 2012.    

6 Réactions à DR Modibo Soumaré, président de l’URP face à la presse : « Nous sommes dans une transition de règlements de compte et de nominations »

  1. Faratilaya

    Vive URP n’écouter ces soulards de nyefokoyesegou et sakoibakele à baw konon ko Mali Nana aw ba ka kagnon minè de la, Modibo Soumare allah ki Sara

  2. Niyefôkoyesegou

    Qui sont encore ces jeunes drogués?

  3. fakolyhakika1

    On ne peut plus claire :!: :!: :!: :!: :!: :!:

  4. Sakoibakèlè

    Il faut dissoudre les petits partis de bandes de gamins imposteurs

    • fakolyhakika1

      Aaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: sakoïbakèlè :( :( :( :( on n’est plus sur l’île de DAH MONZON :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: C’est l’ère de la démocratie, du multipartisme intégral et de la République avec toutes les valeurs que le caractérisent. :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: