Dramane Dembélé investi candidat de l’Adéma à la présidentielle : «Je mesure la portée et le poids de la charge, mais ce poids sera porté par l’ensemble des militants de l’Adéma»

14

Dramane Dembélé a été investi dimanche candidat de l’Adéma à la présidentielle de juillet prochain par la conférence nationale du parti, au Centre international de conférence de Bamako. Après cette cérémonie d’investiture, nous nous sommes entretenus avec lui.

dramane  ademaLes Abeilles vous ont choisi pour être leur candidat à l’élection présidentielle. Quelles sont vos impressions ?

Dramane Dembélé : Effectivement,  je mesure la portée et le poids de la charge, mais ce poids sera porté par l’ensemble des militantes et militants de l’Adéma. Mes premières impressions sont que l’Adéma est véritablement un parti politique démocratique et ouvert au changement. Je veux rassembler tout le monde, car avec la situation que connaît notre pays, une seule personne ne peut rien, il faut la conjugaison des efforts. Il faut l’entente, l’union, mais une vraie union pour sauver notre pays.

Vous êtes jeune et avez été choisi parmi une vingtaine de candidats. Est-ce à dire que c’est l’union qui a prévalu ?

Bon, jeune, j’ai 46 ans et suis donc relativement jeune. Je pense que l’Adéma vient d’étonner en écoutant le peuple malien, après le basculement du 22 mars 2012. Je pense que je suis le candidat du consensus. J’estime que le consensus a prévalu. Mais il faut savoir que c’est le parti qui me permet cela, parce que chaque militant qui a une idée, peut la proposer, c’est ce que j’ai fait. Nous avons parlé avec les membres du Comité exécutif, les jeunes, les femmes et les sections, c’est ce qui a abouti à ce résultat. Donc mon choix, c’est aussi un espoir pour permettre à la jeunesse du pays de prouver ce qu’elle sait faire ! C’est un espoir pour moi. Nos anciens ont fait leur temps, on les a vus à la gestion du pays, qu’ils laissent la place à nous jeunes, de démontrer ce dont nous sommes capables.

Est-ce que vous n’avez pas peur de la trahison au sein du parti, parce que les gens disent que l’Adéma n’a pas honte de trahir…

Non. Les gens prennent souvent des mauvais exemples. L’Adéma n’est pas un parti de trahison, il peut y avoir souvent des moments d’incompréhension entre les militants. Je pense qu’avec mon choix, il y a eu une différence, parce que cette fois, c’est une décision qui est venue des sous-sections et sections à la base. Ce que je dis, nous avons demandé la route aux aînés, mais nous n’allons pas seuls, ils seront à nos côtés.

Quel est votre parcours au sein de l’Adéma, en tant que militant ?

C’est difficile de parler de soi-même. Dramane Dembélé, c’est d’abord un leader estudiantin, qui a lutté contre la dictature en 1991. Dramane, c’est un militant de l’Adéma, qui a été dix ans secrétaire général de la sous-section de Faladié, qui a été membre de la section de la commune VI, membre de section à Ségou ; qui est maintenant membre du Comité exécutif en charge des questions des mines, de l’énergie et de l’industrie. Je suis géologue de formation, et je suis consultant minier aujourd’hui.

Vous avez été élève du président Dioncounda Traoré ?

Oui. Professeur Dioncounda Traoré m’a enseigné à l’Ecole nationale des ingénieurs lors que j’étais un jeune homme. Il a été mon professeur de mathématiques pendant 2 ans.

Comment vous expliquez ce choix de l’Adéma après ce parcours au sein de la ruche ?

Je dis tout simplement, qu’en tant jeune, nous avons demandé la route aux aînés. Aujourd’hui, l’Adéma vient d’opérer ce choix en donnant la route, pour que je puisse faire ma part de chemin avec eux. C’est un signal très fort qu’aujourd’hui, nous avons quelque chose à prouver en étant jeune. Nous voulons reprendre l’initiative de la prospective ; nous avons des choses à proposer vu le contexte actuel. Nous estimons que nous avons de la vision pour le pays.

 Êtes-vous  prêt ?

Je suis très prêt ; je suis prêt à assumer.

Quel type d’équipe allez-vous constituer autour de cette candidature ?

Nous croyons fortement au leadership d’une équipe qui pousse dans le même sens. Certainement, il y aura des compétences qui seront alertes sur des sujets donnés. Moi, dans mon domaine de compétence, c’est tout simplement une question de management. Je pense qu’on pourra mettre en synergie, en  symbiose les efforts des uns et des autres, pour sortir notre pays de l’impasse. Vieux ou jeunes, il faut la somme de toutes les compétences, pour arriver à bon port.

On peut dire qu’après Alpha Oumar Konaré en 1992, Soumaïla Cissé en 2002, et Dioncounda Traoré l’année dernière, vous êtes le 4ème candidat que l’Adéma choisit pour les présidentielles. Qu’est-ce que vous avez en commun avec ces hommes ?

Je ne peux pas me comparer à eux, ce sont mes grands-frères. Ils ont plus d’expériences que moi. Mais, je peux être un bon messager pour eux, pour faire gagner le Mali, notre pays. Je pense que je partage un certain nombre de valeurs avec le professeur Alpha Oumar Konaré, avec le professeur Dioncounda Traoré. Nous partageons des valeurs, je me reconnais en ces deux hommes. Je me retrouve en ces deux personnalités.

Avez-vous un mot de conclusion ?

Je remercie toutes les militantes et tous les militants de l’Adéma. Je les remercie pour le choix porté sur ma connaissance, tout en leur demandant d’aider le militant qu’ils ont envoyé en mission du parti, pour accomplir cette lourde tâche. Comme l’a dit le président Dioncounda Traoré, chaque fois que nous sommes unis, nous gagnons, désunis, nous perdons tous. Alors, unissons-nous, donnons-nous la main ! Mais, je leur dis aussi que ma désignation est l’expression de leur volonté, donc je suis leur choix. Je ne suis qu’un missionnaire.

Réalisé par Kassim TRAORE

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Je pense que je partage un certain nombre de valeurs avec le professeur Alpha Oumar Konaré, avec le professeur Dioncounda Traoré. Nous partageons des valeurs, je me reconnais en ces deux hommes. Je me retrouve en ces deux personnalités.
    Non soyons sérieux dans nos actes,est ce doit être un discours digne d’un homme politique,deux hommes que le Mali et les Maliens garde une grande et la pire des mauvaises souvenir de l’histoire.
    Eh Monsieur Dramane avec tout le respect que je vous doit,je te laisse regardé encore les débats politiques des élections françaises et Américaine.
    On ne partage pas des valeurs,on vient avec des principes et une modèle.

  2. Personnelmt je ne connais pas bien ce DRA : Mais quel a été son bilan des 5 ans à la tète de la DNGM? car s’il a été defaillant à la DNGM pourquoi le confié tout le pays? En plus il est de quelle école politique: celle de ATT, ALPHA, DIONKIS,IBAS, SEMEGA et otre; donc soyons prudent. Un arbre ne peut produire que son fruit..
    Oui o jeunes mais non o jeunes corrumpus.

  3. Vous êtes aussi jaloux ,si vous ne pouvez pas se tenir contre ceux qui sont capable.Le président Dramane Dembelé fait la fierté de l’ensemble de la jeunesse .Retenez que le mali ne se limite pas à Bamako,il y’a même pas de l’électorat potentiel à Bamako ,les élections se jouent au Mali profond et c’est là-bas ou l’ADEMA est très fort t détromper mes gars aucun parti ne peut battre l’ADEMA.
    Jeune de tout bord,soutenir Dramane est un devoir de génération,le parti ADEMA nous ici rendez-vous avec notre propre destin.

  4. Nous disons que ça soit Dioncounda Iba N’diaye Modibo Sdibé Soumaïla Cissé etc ils ne sont que les multiples faces d’1même dés de Lido à savoir les partis politiques sociétés civiles membres de l’ex mouvance qui de par leur gestion primitive primaire égoïste familiale clanique laxiste cupide malhonnête insouciante etc sont tous responsables de la déliquescence du Mali

    Nous disons « ne dit-on pas tel père tel fils »

    Nous disons « ne dit on pas que l’habitude est 1seconde nature qui revient toujours au galop et que le chien ne peut jamais changer sa façon de s’asseoir »

    Nous disons que les lettrés mutants politiques des ex mouvances prennent les maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali comme des « crétins et imbéciles heureux »

    Nous disons comme leurs homologues lettrés mutants africains qui ont cette mauvaise habitude de transformer le pouvoir en 1pouvoir héritage familiale clanique de l’impunité reine les lettrés mutants politiques maliens des ex mouvance veulent ainsi passer le témoin le relais le pouvoir à leurs enfants et vivre ainsi le reste de leur jour sans rendre compte au peuple et devant 1juridiction spéciale leur mauvaise gestion ingrate égoïste cupide ayant abouti à la déliquescence du Mali

    Nous disons il revient donc aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali de prendre leurs responsabilités en incitants en leur sein des candidats et candidates pour les différentes élections à venir et prendre toutes les postes de décisions aux fins

    1) d’extirper la gangrène de la cupidité de l’ingratitude de l’égoïste du laxisme de la « bouffaille »des deniers publics de l’impunité de la malhonnêteté etc de toutes les structures au Mali

    2) d’instaurer 1vraie démocratie d’égalité de justice de rigueur du mérite du travail bien fait de la compétitivité etc

    3) de mettre en place des juridictions spéciales pour toutes les personnes quelque soit leur ethnie leur race leur religion leur condition sociale responsables de la déliquescence du Mali multiséculaire multiraciale multiethnique multiculturelle multi raciale aux fins que plus jamais il ne vient à l’idée d’1être ou groupe d’être de faire du Mali sa « chose « son « bien »

    4) de faire entrer le Mali de façon effective et efficace dans cette compétition mondiale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme

    5) de faire en sorte que le Mali soit au vrai rendez vous du donner et du recevoir et non du recevoir et de l’assistance exclusifs dont sont si friands les lettrés mutants politiques sociétés civiles africains usurpateurs sans vergogne du titre « d’intellectuels »

  5. ESPERONS QUE CETTE CANDIDATURE DE DRAMANE S DEMBELE SERA A LA HAUTEUR DE L’ESPOIR DE LA JEUNESSE MALIENNE ET DONNERA QUOIQU’IL EN SOIT UNE IMAGE FORTE D’UNE GENERATION CONSCIENTE MONTANTE DE LA CLASSE POLITIQUE. IL NE SUFFIT PAS D’ETRE UN HOMME ETAT CONNAISSANT TOUS LES GRANDS DOSSIERS DU PAYS DEPUIS 23 ANS COMME D’AUTRES CANDIDATS S’EN GLORIFIENT MAIS DE SAVOIR UNE SOLUTION TROUVER DES SOLUTIONS ET REPONSES ADEQUATES A CES GRANDS DOSSIERS. JE NE SUIS PAS UN MILITANT ADEMA MAIS JE PENSE QUE LE PARTI ADEMA DONNE PAR CET ACTE UNE LECON DE DEMOCRATIE……. A MR DRAMANE DE NUS PROUVER SES VRAIES VALEURS D’UN JEUNE MALIEN. BONNE CHANCE ET COURAGE. IL N’EST JAMAIS FACIL DANS UN PAYS COMME LE NOTRE DE QUITTER DE NULLE PART ET VOULOIR ASSUMER DE TRES HAUTE FONCTION DE L’ETAT. LA JEUNESSE DOIT REPRENDRE LE FLAMBEAU DU COMBAT DE DEVELOPPEMENT POUR NOUS ET POUR NOS CADETS. ESPERONS QUE NOUS SERONS PAS DECU AU CAS OU…..

  6. Interview assez plat , autant dans le fond que dans la forme. Ce monsieur n’a aucun projet qu’il s’est forgé avec une vision claire. Il n’est pas pret walai. Je retiens donc que Dramane se reconnait en Dioncounda , celui qui recompense le coup d’etat par des decisions irresponsables; et alpha, celui qui a enfanté les 21 fonctionnaires milliardaires au Mali…..Eh bien mon cher Dra, je dis cette prière: puisse Allah eloigner Koulouba de toi et t’eloigner de Koulouba.Amen.

  7. Interviw assez plat , autant dans le fond que ddonc toi tu te reconnais en Dioncounda , celui qui recompense le coup d’etat par des decisions irres^ponsables; et alpha, celui qui a enfanté les 21 fonctionnaires milliardaires au Mali?….Eh bien mon cher, puisse Allah eloigner Koulouba de toi et t’eloigner de Koulouba.

Comments are closed.