Échiquier politique : L’Adéma craque en Commune VI

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Il s’appelle Amadou Seydou Touré, conseiller municipal en Commune VI et surtout chef de protocole du maire du district, Adama Sangaré. Lui et un important groupe de militants issus de plusieurs comités du parti en Commune VI ont décidé, le samedi 1er décembre 2012, de démissionner de l’Adéma/PASJ, mais pas de la politique.

 Le Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ) a vu un de ses pans s’effondrer avec la démission fracassante d’un important groupe de militants à Sogoniko en Commune VI, ce samedi 1er  décembre 2012.

Le groupe est dirigé par Amadou Seydou Touré alias Obama, conseiller municipal en Commune VI et surtout chef de protocole du maire du district, Adama Sangaré. Ils ont tenu un meeting d’information ce même jour sur la rue pavée de Sogoniko, non loin du Centre de santé de référence de la Commune VI.

Les motifs de cette démission massive s’expliquent par leur grande déception sur la gestion de la collectivité et plus particulièrement de Sogoniko par les autorités municipales dont le maire est de l’Adéma et ressortissant du quartier. Pour le leader des démissionnaires, il n’est pas question pour eux de rester dans un parti où l’injustice est patente.

Il a dit avoir constaté qu’il s’était allié avec des gens qui n’ont pas respect pour le bien-être des laborieuses populations de la Commune VI, en particulier celles de Sogoniko qui l’ont élu conseiller : routes et marché défectueux, mini-égouts mal entretenus et source de maladies… Bref, une série de déception pour les populations de Sogoniko.

C’est pourquoi, en s’adressant aux nombreux militants qui avaient honoré de leur présence le meeting, Amadou Seydou Touré, a indiqué qu’ils sont une population laborieuse, constituée d’hommes et de femmes débout qui méritent des dirigeants dignes de foi.

« Nous sommes les messagers du changement. Mettons fin à la gabegie, à délinquance financière, au clientélisme », a souligné l’orateur sous les vivats de la foule. Le désormais ex-conseiller communal Adéma de la Commune VI, a dit avoir démissionné en toute « responsabilité et en toute indépendance ».

Selon lui, l’Adéma est minée par une bataille féroce autour des intérêts personnels et sordides comme cela a été attesté par le renoncement à la candidature du parti à l’élection présidentielle de 2007, alors que le PASJ est un grand parti. Pour l’élu communal, c’était un pur jeu de victuailles politiques de quelques caciques du parti et non l’intérêt supérieur des militants.

Mais quelle destination pour le nouveau démissionnaire et son groupe ? Pour l’heure, rien n’est décidé. Toutes les pistes sont à explorer, mais plus question pour eux de s’allier avec des gens véreux.

Abdoulaye Diakité

 

SOURCE:  du   3 déc 2012.    

Une Réaction à » Échiquier politique : L’Adéma craque en Commune VI

  1. justinloo

    soyons sérieux depuis quand sont ils avec ce parti? C’est maintenant qu’ils ont su qu’ils sont (les leadeurs des partis politiques sans exception) véreux? :roll: :roll: ditent nous plutôt que vous avez pris votre bâton de transhumant pour avoir de preneur; nous on sait que « fou goto » « blanc bonnet bonnet blanc » laissez nous nous occupé du nord car à sogoniko ils dorment tranquille :lol: :lol: