Election présidentielle 2012 : Le NDI lève le voile sur son plan anti fraude

0
0

En avril 2012, le Mali organisera la 5ème élection présidentielle de son histoire démocratique. Et tout porte à croire que le processus démocratique malien est à la croisée des chemins en raison de la situation de guerre qui prévaut dans le septentrion. Pour aider le Mali à passer cette période charnière sans trop d’accros, le NDI a convié,  le 7 mars 2012,  les partis politiques et les candidats indépendants, à l’élaboration d’ « un programme pour la promotion de la transparence électorale et de l’observation citoyenne et le renforcement de la participation politique des femmes à la vie publique ».

Le 7 mars 2012,  des partis politiques et des candidats indépendants ou leurs mandataires se sont retrouvés en conclave au Grand hôtel de Bamako. Sur invitation du NDI, dans le cadre de la facilitation du processus électorale 2012, ils ont été sollicités pour apporter leurs contributions à l’élaboration d’un programme de promotion de la transparence électorale et de l’observation citoyenne. « Vous êtes les premiers concernés. Vous serez les victimes directes de la non transparence des élections.

Pour tout cela, nous avons décidé de solliciter votre in put pour l’élaboration d’un programme qui aidera à la transparence des élections de 2012 », a déclaré Dr Christopher, venu du siège du NDI. Ensuite, M Maïga, chef de programme au NDI Mali, a présenté dans ses grandes lignes, le « programme pour la promotion de la transparence électorale et de l’observation citoyenne et le renforcement de la participation politique des femmes à la vie publique ».

En ce qui concerne la promotion de la transparence électorale et de l’observation citoyenne, dans une démarche pédagogique, il a présenté les trois objectifs et les activités qui aideront à les atteindre. Par rapport à l’objectif  N°I qui vise le « renforcement des capacités des partis politiques à observer le processus électoral », il a annoncé l’organisation d’ateliers de formation des formateurs d’environ 2000 délégués.

Ces formations auront lieu dans 44 cercles et les 6 communes de Bamako. Cette action sera accompagnée par la production et la distribution de 2000 guides et des formulaires d’observation le jour du scrutin pour les délégués de partis. En ce qui concerne l’objectif  N°II qui est de soutenir les partis politiques et les candidats indépendants à mobiliser leurs électeurs pour une forte participation pacifique au processus électoral de 2012, M Maïga a annoncé l’actualisation du code de bonne conduite et la sensibilisation des citoyens sur son contenu.

Selon lui, cela se fera à travers des actions comme : atelier d’évaluation et d’actualisation du code de bonne conduite de 2007, une cérémonie de signature suivie d’une conférence de presse sur le Code de bonne conduite 2012, la facilitation de rencontres  régulières du comité national de suivi du code de bonne conduite et une campagne nationale de vulgarisation du code de bonne conduite. En plus du code de bonne conduite, le NDI projette de renforcer les capacités des équipes de campagne des partis politiques et des candidats indépendants en technique de campagne.

L’objectif N°III qui vise le renforcement des capacités des groupes d’observation domestique pour observer les aspects clés du processus électoral 2012, sera exécuté par le Réseau APEM. Ibrahim Sangho, Président du Réseau APEM, est intervenu pour rappeler le dispositif mis en place pour une observation citoyenne efficace des résultats du vote.

En ce qui concerne le renforcement de la participation des femmes maliennes à la vie publique, le NDI a proposé plusieurs activités qui vont l’aider à atteindre trois objectifs. Le premier vise l’amélioration de la perception et l’appréciation que les gens ont de la capacité des femmes à diriger. Le deuxième  compte aboutir au renforcement des capacités des femmes leaders au niveau local et national à représenter leurs électeurs et à jouer un rôle dans la prise de décision. Enfin, le troisième objectif est un soutien à la participation des femmes aux législatives de 2012 en tant que candidats, staff pour la campagne et en tant qu’électrices.     Assane Koné

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.