Election présidentielle 2013 : Tous les Pur derrière Poulo

0

Les Partis unis pour la République (Pur) ont animé une conférence de presse, vendredi dernier, dans le cadre de leur rentrée politique. Principal conférencier, le président du regroupement, Dr Abdoulaye Amadou Sy, a tenu à réaffirmer le soutien des Pur à Housseini Amion Guindo, président de la Codem, dans la course à la présidentielle.

Housseyni-Guindo
Housseyni-Guindo

Dans la perspective des élections générales prévues avant le 31 juillet 2013, les Partis unis pour la République (PUR) affûtent leurs armes. Au cours d’une conférence de presse tenue le 5 avril et animée par Dr Abdoulaye Amadou Sy, en présence des représentants de tous les partis membres de ce regroupement, les Pur ont mis les choses au clair. Ils confirment et réaffirment leur adhésion à l’organisation d’élections libres et transparentes, fondées sur un fichier biométrique.
Ainsi, dans la bataille présidentielle, ils seront tous rangés derrière leur candidat unique, à savoir, Housseini Amion Guindo, député élu à Sikasso et vice-président de l’Assemblée nationale.
Concernant les élections législatives et communales, le conférencier a rappelé que les Pu vont s’accorder sur des listes communes afin de pouvoir participer, de manière concertée, à la gestion des institutions. Tout cela se fera de «façon équitable, consensuelle et transparente dans l’intérêt de la Nation sur la base d’un programme minimum commun».
Cette conférence de presse a été le lieu pour ses organisateurs de rappeler que ces décisions entrent dans le cadre de la plateforme politique qui consacre la création de leur regroupement. A l’époque, conscients de l’attachement du peuple malien à la démocratie pluraliste, aux valeurs républicaines et au respect de l’Etat de droit, quinze partis politiques s’étaient retrouvés dans cette coalition politique nécessaire, selon eux. Car, c’est elle seule qui peut permettre de disposer de moyens institutionnels stables et sûrs pour la mise en œuvre de leurs ambitions communes.
Mais, pour une candidature unique à la présidentielle et des listes communes aux autres scrutins, il fallait une convergence de vue basée sur une unité de vision et d’action autour d’une ligne politique clairement définie et partagée dans une République dont la refondation paraissait nécessaire. Malheureusement, dès qu’il s’est agi de choisir ce candidat unique et consensuel, le moteur s’est grippé.
En effet, à l’issue d’élections primaires organisées en leur sein, certains partis membres ont refusé d’admettre  le choix porté par la majorité sur la personne de Housseini Amion Guindo, président du parti Convergence pour le développement du Mali (Codem). De quinze membres, les Pur se retrouveront donc à onze, et ce sont ces onze qui viennent de réaffirmer leur soutien au député de Sikasso.
Au cours de la conférence de presse, le conférencier a également tenu à rappeler les principes qui régissent leur regroupement, une coalition politique mais qui trouve son fondement dans un idéal commun partagé par tous les partis membres. Ainsi, les Pur agiront dans le cadre strict de la sacralisation de l’intérêt public mis au-dessus des intérêts particuliers ; de la décentralisation et la responsabilisation de la base ; de la récompense du mérite en tout temps ; de la défense de l’unité nationale, de la laïcité, et de l’intégrité territoriale du pays ; de la réconciliation nationale ; de la vérité, la justice et la transparence ; de l’exigence d’élections libres et transparentes.
Les Pur qui ont déjà élaboré leur programme de gouvernance et leur projet de société, se proposent comme stratégies, une fois au pouvoir, de travailler afin de bâtir un Etat fort et respecté, exerçant la plénitude de ses fonctions pour le développement de tout le territoire du Mali « un et indivisible » ; d’œuvrer pour la réconciliation nationale et une meilleure citoyenneté ; de rendre la société plus juste, plus libre, plus équitable, ouverte sur le monde et profondément ancrée dans ses valeurs culturelles ; de créer les conditions permettant à la société de générer les richesses suffisantes et dans des conditions durables et équilibrées pour tous les Maliens ; de contribuer à faire émerger une Afrique intégrée et unie.
Quant à son organisation, le regroupement Pur a mis en place des coordinations régionales, locales et communales, avant de mettre sur pied des structures à l’extérieur du Mali.
A signaler que celui qui vient d’être pratiquement investi par ses pairs, a vêtu, il n’y a pas longtemps, ses habits de véritable homme d’Etat. En effet, profitant d’une invitation à une soirée culturelle en France, Housseini Amion Guindo a rencontré des officiels français et tchadiens afin de leur présenter les condoléances de tout le peuple malien suite au décès de certains soldats français et tchadiens sur le territoire malien. Il se propose d’effectuer prochainement une visite au Tchad afin de rencontrer les familles des disparus. Ce geste-là, ce sont les autorités officielles qui auraient dû le faire, depuis bien longtemps. Mais, un président par intérim et un gouvernement transitoire peuvent-ils penser à autre chose qu’à gérer une transition imposée ?
Abdel HAMY

PARTAGER