Election présidentielle : 2018 sera difficile

10
An III de l’investiture du président Keita : INQUIÉTUDE ET ESPÉRANCE

Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita aura-t-il les moyens en 2018 pour se faire élire de nouveau ? A l’approche de cette échéance capitale, la grande famille de la mouvance présidentielle se vide désespérément.

Elu en 2013 avec 77,61 %, IBK avait le soutien de plusieurs partis politiques et associations. Quatre ans plus tard, certains de ses alliés quittent le navire à quelques mois du scrutin. Les démissions se multiplient et le président sortant risque de se retrouver seul.

Après ADP/Maliba, la Sadi, Cap, le parti Yéléma a quitté définitivement le cercle de la mouvance présidentielle. Il était précédé en cela par l’ancien directeur général du CICB, et les deux anciens PDG de la CMDT, Modibo Koné et Kalfa Sanogo.

La défection de ces partis et de ces personnes ressources pourra jouer contre le président de la République du Mali à la course à Koulouba en 2018. Le ministre de la Justice a lui aussi démissionné du gouvernement ce lundi. Comme pour dire que rien ne va plus dans le gouvernement actuel. Ce qui pourrait être fatal lors de l’élection.

Au moment où la mouvance présidentielle se vide, c’est le moment propice pour l’opposition de se renforcer. Face à cette opposition mouvementée, le président de la République aura du mal à s’imposer en 2018.

En 2018, est-ce que IBK peut compter sur ses électeurs de 2013 ? Bien malin celui qui peut prédire la suite. Les chantiers ouverts par le président IBK dans les régions suffiront-ils pour plier le match? En tout cas la bataille pour Koulouba en 2018 s’annonce rude.

Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. FB 30 Nov 2017 at 13:46
    “Le président IBK a eu plus de 77 % des suffrages des maliens pendant les élections présidentielles de 2013.” lol lol lol lol

    Oui, mais c’était il y bientôt 5 ans!

    Et en l’espace de ces 5 ans, il aura réussi l’exploit de transformer 77% de partisans en 90% (au moins!) DE FAROUCHES DETRACTEURS, TOUS PLUS AMERS ET DECUS LES UNS QUE LES AUTRES!!!

    Conclusion: Ne rêves pas, FB la pintade!
    Si ton mentor Zonkeba commet la folie de persister à se représenter, il s’expose à se faire soit honteusement dégager par les urnes, soit à se faire physiquement dégager par la rue!

  2. “A l’approche de cette échéance capitale, la grande famille de la mouvance présidentielle se vide désespérément.”

    Mais bien sûr, que tout le monde fuit Ibk! Qui est fou?…

    Même l’homme politique le plus borné et le plus bête SAIT PERTINEMMENT que c’est fini et archi-fini pour Zonkeba! Aussi, personne n’a envie de tomber avec lui dans les oubliettes, pas ses prétendus supporters!

    Encore une fois: QUI EST FOU?

  3. comrades President IBK have only his outdated methods plus knowingly stupid decisions to blame. Big three dangerously stupid IBK decisions are(1) failure to allow ECOWAS to complete in cooperation with Mali ground troops restoration of Security plus Order throughout Mali,(2) to give violent two-faced AZAWAD terrorists/jahadists credibility as they continue to murder citizens plus members of Mali arm forces daily plus (3) to sign Illegal Peace Agreement. A good leader do not ever make agreements or negotiate with a violent opposition. For IBK to submit to these conditions compromised not only integrity of government but also will of people leaving them confused plus without trust in their government leadership ability. Mali have not had a worthy leader in centuries. Keita family have made a career with supplying Mali with incompetent leadership to extent people of Mali have become trained to accept incompetent sycophants to Europe as good leaders . Moreover, their incompetence is overlooked as if it is not enough to disqualify them from a leadership role. Stupid is what Stupid do. Citizens of Mali from President IBK throughout appear stupid. It hurt me. Very much sincere, Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue. translationbuddy.com

  4. Qui va laisser un homme de la trempe du président IBK pour voter des irresponsables voleurs? Les maliens savent ce qu’ils veulent. En 2018 le choix du président IBK est l’idéal comme en 2013.Il n’a aucune chance pour des voleurs. Le peuple malien sait qui est qui dans ce pays. On sait qui a fait quoi pour ce pays et qui a fait quoi contre ce pays.

  5. Par amour pour son pays et pour sauver sa famille IBk doit avoir l’intelligence de ne pas se présenter. Il doit reconnaitre son échec et ne pas se fier à l’ignorance de la grande masse pour se faire élire .

    • De quoi avez vous peur au juste? Que les maliens préfèrent IBK à vos politiciens assoiffés de pouvoir? Mais comme j’aime à le dire il vous arrivera ce que vous craignez le plus. C’est à dire la réélection du président IBK en 2018 au premier tour. Même s’il décide de ne pas se présenter on va l’y obliger.

      • @FB. Pour l’honneur du MALI et le bonheur des Maliens, je ne pense pas qu’IBK sera candidat en 2018 compte tenu son amour pour ce pays et tel que je le connais.

        • DOUGLAS, si Zonkeba avait le moindre amour pour le pays, on aurait eu la bagatelle de 4 ans et demi (!….) pour s’en rendre compte!!!! Or, TOUTES OPINIONS POLITIQUES CONFONDUES, nous avons TOUS sans exception pu constater que le SEUL ET UNIQUE amour que nourrissait ce vieux tricheur m’as-tu-vu, c’était l’amour de SA PROPRE personne, du pouvoir, etc. Alors quand tu ajoutes “tel que je le connais”, je doute pour ma part que tu le connaisse, même de loin!!!!!

  6. Le président IBK a eu plus de 77 % des suffrages des maliens pendant les élections présidentielles de 2013. Et va dépasser ce score historique car n’ayant pas d’adversaire à sa taille. Surtout que tous les maliens savent désormais qui sont ces assoiffés de pouvoir. Ces opposants ne font que du bruit pour rien du tout. Le président IBK fait tranquillement son travail. Et les maliens le savent que quiconque.

  7. Je pense qu’il ne faut se presser. En 2018 on verra bien. Tous ceux qui s’agitent dans ce pays, n’auront que leurs yeux pour pleurer. Le président IBK sera réélu dès le premier tour. Vous ne connaissez pas les maliens. Vous allez les connaître en 2018.On a horreur des voleurs. A cause du pouvoir les opposants n’ont plus de limite. Des jeunes désorientés sont payés pour insulter nos grands hommes. On se vengera de ces opposants dans les urnes. La victoire du président IBK en 2018 va supplanter celle de 2013.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here