Élection présidentielle du 28 juillet 2013 : Jeunesse Fare pour porter Modibo Sidibé à Koulouba

0

Le projet de mobilisation de 500 000 voix pour soutenir Modibo Sidibé vient d’être lancé par le mouvement des jeunes des Forces alternatives pour le renouveau (Fare). C’était le Samedi 22 juin 2013, au cours d’un grand meeting d’information, au QG de  campagne du candidat.

 

modiboPour ce lancement, les militants sont venus des quatre coins du district de Bamako et de Kati. La cérémonie s’est déroulée sous la présidence d’Alou Keita, président des Fare-An Ka Wuli, en compagnie d’Amadou Cissé, président de la jeunesse des Fare. On notait également la présence de plusieurs autres cadres du parti ainsi que des responsables d’associations et clubs de soutien à la candidature de Modibo Sidibé.

 

 

En prenant la parole, Alou Keita, président des Fare, a entamé ses propos en rappelant le rôle et le combat que la jeunesse malienne a joués dans l’accession de notre pays à la démocratie en mars 1991. Et c’est pour cette raison, dit-il, que les Fare entendent donner à cette jeunesse toute sa place. Car, soutient-il, le renouveau de notre démocratie et notre République en dépendent. Il a salué la jeunesse de son parti pour cette initiative politique, qui vise à mobiliser 500 000 voix de jeunes pour soutenir la candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle du  28 juillet.

 

 

Pour Amadou Cissé, président de la jeunesse des Fare, depuis l’annonce du 28 juillet 2013 comme date du 1er tour de l’élection présidentielle, un véritable branle-bas de combat s’est déclenché dans les états-majors des partis et organisations politiques désireux de prendre part à la ladite compétition électorale. Depuis lors, ajoute-t-il, on observe une extrême fébrilité au sein des formations politiques du pays qui ont tous fait sonner le clairon de la mobilisation générale. De fait, pour aller à l’assaut de l’électorat, a-t-il estimé, il est important que les Fare se préparent en mettant urgemment en place un système fiable, efficient et compétitif de contact avec les électeurs de toutes les régions administratives du pays.

 

 

Dans cette optique, Amadou Cissé propose de rentabiliser une base de données intitulée «Plébiscite». Celle-ci visera à répertorier au moins 500 000 militants et sympathisants jeunes qui soutiendront Modibo Sidibé. À l’en croire, le projet est structuré en trois étapes. La première consiste à créer un centre d’appel. La seconde porte sur la constitution d’une équipe d’opérateurs d’appel. Quant à la troisième étape, elle va consister à concevoir des messages à faire passer auprès des personnes contactées.

 

Amadou Cissé a terminé son discours par une motion de remerciement à l’endroit de l’ensemble des jeunes leaders des Fare qui, suivant ses propos, ne cessent de soutenir et d’encourager la candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle du 28 juillet. Par ailleurs, les représentants de la jeunesse Fare des communes du district de Bamako et Kati ont pris la parole pour annoncer les nombreuses voix qu’ils entendent mobiliser à cet effet.

 

Ainsi, avec ce projet de 500 000 voix, la jeunesse Fare entend servir de tremplin pour l’élection de Modibo Sidibé à la Magistrature suprême.

Seyni TOURE  

PARTAGER