Election prĂ©sidentielle du 28 juillet : Les femmes de Sikasso s’engagent pour la victoire de Poulo

1

C’est un HoussĂ©ini Amion Guindo souriant et très optimiste qui a Ă©tĂ© accueilli dans  la salle Lamissa  Bengaly de Sikasso, le 24 juin dernier par les femmes de la rĂ©gion venues très nombreuses soutenir le candidat  de la CODEM et des PUR Ă  la prĂ©sidentielle du 28 juillet prochain. On pouvait lire sur certaines banderoles : “HoussĂ©ini Amion Guindo, les femmes de la 3è rĂ©gion te disent merci”. Elles ont rassurĂ© Poulo en prenant l’engagement de le pousser Ă  la victoire le 28 juillet.

 

Houssénini Amion Guindo lors de sa tournée à Sikasso
Houssénini Amion Guindo lors de sa tournée à Sikasso

Les femmes de la rĂ©gion de Sikasso sont sorties massivement pour accueillir le  candidat du parti de la quenouille.   C’est sous  les ovations  de plus de  5 000 femmes venues de tous les cercles de la rĂ©gion pour dĂ©clarer leur soutien au jeune dĂ©putĂ© de Sikasso que l’homme a fait son entrĂ©e dans la salle Lamissa Bengaly.

 

 

 

Les femmes de  la 3è rĂ©gion n’ont pas manquĂ© de tĂ©moigner leur reconnaissance au candidat de la CODEM et des PUR et ont affirmĂ© leur adhĂ©sion totale aux idĂ©aux de l’honorable HoussĂ©ini Amion Guindo.

 

 

L’honorable Mme Saran SinatĂ© dira, dans son intervention, que l’occasion est belle pour elle et ses camarades de remercier Poulo pour tout ce qu’il a fait pour les femmes et les jeunes. Elle a rĂ©affirmĂ© la dĂ©termination des femmes Ă  se mobiliser pour porter le candidat du parti de la quenouille Ă  Koulouba le 28 juillet prochain. L’honorable Mme Saran SinatĂ© Ă  indiquĂ© que cette dĂ©cision des femmes de la 3è rĂ©gion n’est pas fortuite, mais qu’elle est l’expression de la reconnaissance des actions posĂ©es par le  candidat de la CODEM  dans la rĂ©gion.

 

 

Pour l’honorable Marie Sylla, la prĂ©sence massive des femmes de la citĂ© du KĂ©nĂ©dougou  dans la salle Lamissa Benkaly de Sikasso dĂ©montre l’engagement de celles-ci à  confier les rĂŞnes du Mali au candidat de la CODEM et des PUR. Elle a invitĂ© toutes les femmes Ă  sortir massivement pour le retrait de leurs cartes NINA pour ĂŞtre au rendez-vous du 28 juillet 2013, afin de porter HoussĂ©ini Amion Guindo au palais de Koulouba.

 

 

 

Prenant la parole, HoussĂ©ini Amion Guindo, a remerciĂ© sincèrement toutes les femmes de la rĂ©gion de Sikasso pour leur engagement et pour le soutien Ă  sa candidature Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle. Il s’est adressé  aux femmes sur un ton très convainquant avec un franc-parler dont il a le secret, en indiquant avoir dĂ©jĂ  procĂ©dĂ© au dĂ©pĂ´t de sa candidature Ă  la Cour Constitutionnelle, sans oublier de prĂ©ciser qu’il a obtenu le parrainage de 12 dĂ©putĂ©s et fait le versement des 10 millions F CFA de caution au TrĂ©sor public. HoussĂ©ini Amion Guindo a dĂ©clarĂ© qu’il ne vient pas tenir des discours de promesses Ă  la population de la rĂ©gion de Sikasso, mais qu’il est venu annoncer le changement gĂ©nĂ©rationnel auquel le peuple malien aspire aujourd’hui.

 

 

Rappelons que le candidat de la CODEM revenait, Ă  la tĂŞte d’une forte dĂ©lĂ©gation,  d’une tournĂ©e de quatre jours dans la rĂ©gion de Kayes. Cette tournĂ©e rĂ©gionale a Ă©tĂ© effectuĂ©e du 20 au 23 juin. Soit 48 heures après le dĂ©pĂ´t de son dossier de  candidature Ă  la Cour constitutionnelle.  Au cours de cette tournĂ©e, rĂ©gionale dans les 7 cercles de la rĂ©gion  de Kayes, Poulo a soumis sa candidature aux populations  et aux chefs de village  de  la première rĂ©gion et demandĂ© les bĂ©nĂ©dictions des imams des diffĂ©rentes localitĂ©s. Cette tournĂ©e Ă  dĂ©butĂ© par Kita et s’est poursuivie successivement  sur KĂ©niĂ©ba, BafoulabĂ©, Kayes, YelimanĂ©, Nioro du Sahel, Diema. Le candidat de la CODEM Ă©tait accompagnĂ© du SecrĂ©taire politique, Youssouf SingarĂ©, le secrĂ©taire aux questions Ă©lectorales, Modibo Kane Fofana et d’autres cadres du parti.

 

Signalons que la dĂ©lĂ©gation comprenait Ă©galement le prĂ©sident Kiabou Bamba de la convention de rĂ©flexion et d’action pour le Mali  (COREAM), une formation politiquĂ© alliĂ©e Ă  la CODEM.

             Cléophas    TYENOU

Envoyé spécial  

 

Code de bonne conduite des partis politiques et candidats

Housseini Amion Guindo et Mme Sidibé Aminata Diallo y adhèrent

 

près la signature du Code de bonne conduite par la majoritĂ© des partis politiques et les candidats aux Ă©lections prĂ©sidentielles de 2013, le prĂ©sident de la CODEM, Housseini Amion Guindo et la prĂ©sidente du REDD, Mme SidibĂ© Aminata Diallo ont signĂ© hier le Code au siège du National democratic institut (NDI). Les signataires se sont engagĂ©s Ă  Ĺ“uvrer pour la sauvegarde de la paix, de la concorde sociale et de l’unitĂ© nationale par l’acceptation de la diversitĂ© d’options politiques et d’opinions et le rejet de la violence sous toutes ses formes. Ils rĂ©affirment leur attachement Ă  la mise en Ĺ“uvre intĂ©grale du Code en vue du renforcement du processus dĂ©mocratique et souscrivent sans rĂ©serve aux standards internationaux en matière d’Ă©lections dĂ©mocratiques. Il s’agit, entre autres, de l’organisation des Ă©lections pĂ©riodiques, la tenue d’Ă©lections honnĂŞtes, le suffrage universel et la libre expression de la volontĂ© des Ă©lecteurs.

 

Après avoir apposĂ© sa signature sur le Code, le prĂ©sident de la CODEM et candidat Ă  la prĂ©sidentielle, Housseini Amion Guindo a saluĂ© l’esprit du Code de bonne conduite. Avant de dĂ©clarer que l’important est de respecter les engagements pris par les signataires “cette bonne conduite doit se traduire dans nos comportements de tous les jours “. Par ailleurs, il a indiquĂ© qu’il est important que la dĂ©mocratie rime avec l’alternance.  Selon lui, une dĂ©mocratie sans alternance est une dĂ©mocratie qui va droit au mur.

 

Pour sa part, la prĂ©sidente du REDD, Mme SidibĂ© Aminata Diallo de dire que ce Code oblige l’ensemble des candidats Ă  s’engager pour un nouveau Mali fort.

Bandiougou DIABATE 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Du n’importe quoi, incapable de diriger un Ă©tablissement scolaire, peut il pretendre un fauteuil prĂ©sidentiel ?. Je pense que, les prof ne me diront pas le contraire.

Comments are closed.