Élection présidentielle du 29 avril 2012 : Le candidat du MPR, Dr Choguel Maïga, appelle à la cohésion et au renforcement de l’unité nationale

0
1

Après une attente qui a paru assez longue pour certains cadres et militants du parti du Tigre, le Bureau exécutif central (BEC) du MPR a investi Dr Choguel Kokalla Maïga, président du parti, candidat à la présidentielle du 29 avril 2012. C’était à la faveur d’une réunion extraordinaire, élargie aux présidents d’honneur, aux femmes, aux jeunes et aux maires MPR, qui a eu lieu le samedi 10 mars 2012 au CICB. Et cela sans tambour ni trompette compte tenu de la situation qui prévaut au nord Mali.

Cette décision historique du BEC-MPR met fin à une longue attente qui avait fait dire, par certains, que le parti du Tigre allait opter pour le soutien à une candidature externe. En effet, quand le dernier congrès du parti, des 23, 24 et 25 décembre 2011, avait renvoyé cette question de candidature à l’appréciation du BEC, nombreux sont ceux qui avaient vu dans cette décision la conséquence d’une crise que vivrait le MPR. On disait les cadres du parti divisés entre un éventuel soutien au candidat de l’Adema ou de l’URD, voire à Dr Cheick Modibo Diarra, candidat du RpDM et gendre de l’ex-président Moussa Traoré. Rien de tout cela. Comme on le voit, il fallait préserver l’unité et la cohésion du parti. D’où ce choix porté sur la première personnalité du parti en la personne de Dr Choguel K. Maïga. Qui va désormais défendre les couleurs du parti du Tigre à la présidentielle 2012. Cette importante décision a été prise à l’unanimité des membres à la réunion extraordinaire du BEC élargie aux présidents d’honneur, aux femmes, aux jeunes et aux maires du parti.

Dans son allocution à cette cérémonie d’investiture, le candidat du MPR à l’élection présidentielle a dit que ” l’heure n’est pas propice pour un long discours ” et cela compte tenu ” de la gravité de la situation que vit notre pays “. C’est pourquoi, il a dit avoir ” enregistré cette candidature avec beaucoup d’humilité, mais surtout avec beaucoup de gravité “. Cette investiture, il l’a dédiée ” au-delà des femmes et des jeunes du parti, à toutes les femmes et à tous les jeunes du Mali “. Occasion pour le candidat fraichement investi de rappeler que “plus qu’hier, et plus que jamais, la devise du MPR : Unité pour la Défense de la Patrie ” est plus que d’actualité car elle illustre “quel doit être notre combat”.  Raison pour laquelle, Dr Choguel K. Maïga a dit, dans son allocution suivie avec beaucoup d’intérêt, qu’il ” dédie cette candidature à l’unité nationale, à la cohésion du peuple malien dans toutes ses composantes, du nord au sud, d’est en ouest, blancs et noirs “. Avant de poursuivre : “je dédie cette candidature à l’Armée malienne, à ces vaillants soldats, officiers et hommes de rang qui sont en train de se battre, de donner leur vie pour que nous puissions nous réunir tranquillement aujourd’hui, ici, dans une salle à Bamako “.
En terminant son allocution, il a tenu à rappeler que sa “dédicace c’est d’abord et avant tout un Mali uni, réconcilié, consolidé dans sa cohésion sociale, dans sa cohésion nationale, entre tous ses fils, entre toutes ses filles, entre le Mali et ses voisins, entre le Mali et les autres pays africains “.
Dr Choguel K. Maïga est attendu dans les jours à venir dans le Mali profond pour défendre devant les populations son programme. Toujours sans tambour ni trompette. Et cela compte tenu de la situation qui prévaut au nord Mali, nous a-t-il dit.
Mamadou FOFANA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.