Election Présidentielle du 29 avril: Bittar dépose sa candidature !

2
4
Jeamille Bittar

L’histoire retiendra que Jeammille Bittar est l’un des premiers candidats déclarés à avoir déposé ce mardi 28 février 2012 à 13 h 40 mn, au secrétariat général de la Cour constitutionnelle, son dossier pour l’élection présidentielle du 29 avril prochain.

Cette formalité incontournable de dépôt de dossiers de candidature a mobilisé autour de Jeammille Bittar, des responsables et sympathisants de l’Union des mouvements et associations pour le Mali (Umam). Bittar et sa délégation ont été reçus par Bah Aly Ba, secrétaire général de la Cour constitutionnelle assisté par le greffier en chef, Me Mamadou Koné. ‘’Le cheval blanc de San’’ a fourni toutes les pièces exigées conformément aux textes en vigueur.

Interrogé sur ses sentiments après ce geste, le candidat a laissé entendre que c’est celui d’avoir accompli un devoir patriotique qui l’anime. « Cette chance n’est pas donnée à tous. Mais, avec la grâce d’Allah et la bénédiction des uns et des autres, tout a été possible ».

Pour Bittar, Koulouba n’est pas l’enjeu d’une bataille, mais d’une compétition au cours de laquelle les Maliens auront à faire leur choix. ‘’Les Maliens attendent beaucoup de moi. J’espère que je ne vais jamais les décevoir. Je dois tout à ce pays et la meilleure manière pour moi de le remercier est d’apporter ma contribution à sa reconstruction’’ dit-il.

Dans chaque région comme à Bamako, Bittar a été parrainé à hauteur de souhait. Et c’est à Ségou qu’il a battu le record avec quatorze parrainages suivi de Mopti avec dix, Koulikoro et Kidal avec sept chacun, six à Sikasso et les autres régions plus le district de Bamako avec cinq chacun. Parlant du cas spécifique de Kidal, Bittar dira que ses militants de l’Adrar des Iforas croient en lui et pensent que s’il y a un changement dans cette région en terme de développement, il peut en être l’un des acteurs.

Une candidature à haut risque ?

Une candidature à haut risque ? Ils sont nombreux les observateurs avertis de la scène politique à croire que la candidature du 1er vice-président du Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes) est risquée. En effet, soutiennent-ils, il n’a pas pris toutes les précautions nécessaires pour sauver sa candidature d’une éventuelle invalidation. Car à leur entendement, Jeammille Bittar court le risque de voir invalider sa candidature. Pour quelle raison ? Son appartenance au Pdes ?

Oui, soutiennent-ils. Selon eux, avant de déposer sa candidature, il devait démissionner officiellement du parti des amis du président ATT. Même s’il ne se présente pas au nom du Pdes, Jeammille Bittar demeure toujours responsable de ce parti en absence de tout acte de démission officielle.

Drissa Togola

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Lapaixpadeprix<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 47</span>
Membre
Lapaixpadeprix 47
4 années 6 mois plus tôt

Bittar allakama, il faut pas te montrer dans des periode de tension comme celle qu’on est en train de traverser, ce n’est pas bon pour toi, ce n’est pas bon pour ton mentor, les gens sont très sensible, il ne faut pas jouer sur les nerfs du peuple, ton dossier dans les details est connu de tous. Conseil d’ami, disparait!

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

dans un pays de droit bittar n aura pas le droit de se présenté au élection avec tout les magouilles qu il a fait et tout ses problémes avec la justice son dossier doit être invalidé je veut qu on me dit comment bittar a fait pour avoir les signatures des députes du nord en temps de guerre en plus bittar est couvert par att et lobbo bittar ne paie pas ses impôts correctement ses cars sont dedouané avec l exo des jeunes diplomés sans emploie ainsi que ses vignettes le détourement de l argent des contribuable a la chambre du commérçe son affaire avec bramalie non merci on ne veut pas bittar il y a un proverbe malien la premiére fois ses la faute du dieu et la deuxiéme fois elle est personnelle

wpDiscuz