Election présidentielle : Sikoroni-Sourakabougouni se mobilise pour Dr Zoumana Sacko

1
0

Malgré les bruits de bottes dans le nord du pays, tout porte à croire que l’élection présidentielle du 29 avril aura lieu. C’est convaincu de cela que les états major des partis politiques et des différents candidats, se sont lancés à la conquête des électeurs. C’est dans ce contexte que  Dr  Soumaré Nassitan Dembélé, Présidente du Mouvement des femmes de la Convention nationale pour une Afrique solidaire (CNAS-FASO Hèré), accompagnée de Mme Sacko Maïché Touré, femme du candidat Zoumana Sacko, étaient le 24 février 2012, à Sikoroni –Sourakabougouni, où la population semble acquise à la candidature de l’ancien Premier ministre de la transition de 1991.
La forte mobilisation  réservée à délégation du Mouvement des femmes du CNAS-FASO HERE, le  24 février 2012, à Sikoroni-Sourakabougouni, pourrait présager d’une adhésion populaire de ce quartier de la Commune I du District de Bamako à la candidature de Zoumana Sacko. « Depuis l’avènement de la démocratie au Mali, nous nous sommes laissés bernés par ces hommes politiques qui viennent acheter notre conscience avec des T-shirts, du thé, du sucre, des cubes maggi et autres gadgets. Cette époque est révolue. Nous avons cette année décidé de dire non à tous les hommes politiques corrompus qui nous oublient à notre sort dès leur élection. Par rapport à tout ce qu’il a déjà fait pour le Mali, il est à compter parmi ceux qui méritent notre soutien ». C’est en substance ce qui est permanemment revenu dans le discours des leaders de Sikoroni-Sourakabougouni qui ont bien voulu prendre la parole. Baba Diaby, Président d’honneur des partisans de Zoumana Sacko à Sikoroni-Sourakabougouni, après avoir salué la décision de l’ancien Premier ministre de briguer la magistrature suprême du pays, a rappelé les grandes préoccupations des populations de cette partie de la capitale malienne. « Nous ne sommes pas là pour des T-shirts, du thé et autres cadeaux. Nous sommes-là parce que nous sommes préoccupés par l’impraticabilité de la route principale de notre quartier  et par l’absence d’adduction d’eau potable », a-t-il déclaré. Avant de conclure que la population désemparée par ces problèmes, n’a plus de capacité pour se mobiliser pour la cause d’un homme politique qui ne tient pas ses paroles. « Malgré mon âge avancé, j’ai tenu à être présent parce que j’estime que le candidat Zoumana Sacko mérite notre soutien », a-t-il conclu. Et, à Dr Soumaré Nassitan Dembélé, Présidente du Mouvement des femmes de la CNAS-Faso héré, accompagnée d’une forte délégation de prendre la parole pour saluer tous ceux qui œuvrent pour l’implantation de la CNAS-faso héré à Sikoroni.
Refus des T-shirts et autres cadeaux         
Elle a nommément  fait un clin d’œil à Awa Kamaté, dévouée pour la cause de Zoumana Sacko, à Seydou Karambé et à Baba Diaby, leur Président d’honneur. Avant de passer la parole à Mamadou Diané, membre du bureau exécutif national de la CNAS de présenter le candidat Zoumana Sacko et ce qu’il prévoit de faire pour les pauvres au Mali, Dr Soumaré Nassitan Dembélé a invité tous les maliens à voter massivement pour celui qui déjà prouver que le Mali peut compter sur ses propres ressources pour son développement. « Zoumana Sacko a refusé la pauvreté des maliens et il veut le prouver d’avantage si le peuple lui accordait son suffrage pour diriger ce pays », a indiqué Mamadou Kané. Après avoir à sa façon expliqué le rôle éminemment important jouer pas Zoumana Sacko dans l’avènement de la démocratie, Mamadou Kané a rappelé qu’il fut le premier Premier ministre a faire confiance aux femmes à des postes de responsabilité. Il a rappelé la nomination de Mme Sy Kadiatou Sow au Gouvernorat de Bamako et de Mme Cissé Mariam Kaïdama Cissé, actuel Premier ministre, au poste de ministre du plan. « Ne votez plus pour des hommes et des femmes qui ne veulent pas de votre bonheur », a-t-il conseillé. Avant de révéler que Zoumana Sacko a pris l’engagement de donner l’eau et le courant gratuitement à tous les maliens qui n’ont pas des factures d’eau et d’électricité de plus de 10 000 FCFA. Selon lui, il a aussi promis de mettre les travailleurs dans les conditions salariales adéquates pour mieux lutter contre la corruption. Pour tout cela, il a invité les populations maliennes à se mobiliser le jour du vote pour assurer la victoire à Zoumana Sacko. Au nom des jeunes de la CNAS Faso-héré, Kassim Traoré a expliqué le logo du parti qui n’est rien d’autre que la représentation d’un Mali rayonnant dans une Afrique qui occupe sa place dans un monde solidaire et humain. Il a invité la jeunesse malienne à un sursaut d’orgueil pour que le meilleur des candidats qui n’est personne d’autre que Zoumana Sacko gagne l’élection. « Ils vont venir vous acheter avec l’argent qu’ils ont volé des caisses publiques. Dites-non à la corruption politique et à l’achat des consciences pour donner la chance à la démocratie malienne », a-t-il conclu.                    Assane Koné

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Tiguid<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 6</span>
Membre
Tiguid 6
4 années 6 mois plus tôt

Oui Zou l’homme qu’il faut pour sortir le Mali de l’ornière. Nous n’accepterons plus aucun bandits delinquants financiers au col blanc à la tête de notre pays. Mes chèrs soeurs et frères ouvrons definitivement les yeux pour un Mali Meilleur car nous en avons droit.

wpDiscuz