Election présidentielle 2012 :La région de Mopti prise d’assaut par les braves femmes de l’URD





Depuis le mardi 27 décembre, une importante délégation du bureau national des femmes de l’Union pour la République et la démocratie (URD) se trouve dans la région de Mopti. Objectif, mesurer le dégré d’implantation du parti dans les sept  Cercles de la région à savoir Bandiagara, Bankass, Djenné, Douentza, Koro, Tenenkou et Youwarou, afin de tenir les militants mobilisés pour les prochaines joutes électorales. Première du genre, cette sortie de terrain des femmes de l’URD témoigne de leur détermination à faire triompher leur candidat, Soumaïla Cissé, lors de la présidentielle de 2012. Conduite par Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, Secrétaire générale du bureau national des femmes de l’URD, la mission est, par ailleurs, composée de Mme Haïdara Kady Bah, Mme Sow Salimata Coulibaly et Mme Ina Koïta, respectivement Secrétaire à l’organisation, Secrétaire à la Communication et Secrétaire à la promotion féminine du BEN. La présidente de la section des femmes URD de Mopti, Mme Sy Aïssata Bah, a également fait la tournée avec la délégation venue de Bamako.

Cette première sortie de terrain du mouvement des femmes de l’URD a commencé par un bain de foule nocturne. En effet, sortis depuis le petit soir, les militants et responsables du partie de la poignée de main ont décidé d’affronter le froid pour attendre celles qui portent désormais le surnom d’Amazones de l’URD. Les quatre respopnsables se sont d’abord rendues à l’Assemblée régionale pour prendre part à la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation à l’intention des femmes présidentes de section des régions de Kidal, Gao, Tombouctou et Mopti sur les textes du parti. Après, les femmes du mouvement des femmes se sont rendues au siègte du parti à Mopti pour rencontrer leurs soeurs militantes et responsables. D’après Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, cette sortie des femmes sur le terrain s’explique surtout par l’enjeu des élections générales de 2012. "Au delà des élections, c’est également l’occasion pour nous de voir de visu la capacité de mobilisation des femmes de l’URD en général, et celle des femmes de l’intérieur en particulier" a poursuivi la Secrétaire générale du bureau des femmes. Au cours des échanges, elle a demandé à ses soeurs de se mobiliser pour la victoire en 2012 car, a-t-elle expliqué, l’un des problèmes auxquels sont confrontées les femmes, la lutte contre le chômage des jeunes, la pauvreté et la précarité dans laquelle vivent les femmes, est la priorité des priorités du candidat de l’URD: Soumïla Cissé. Afin de sortir victorieux de la présidentielle prochaine, les missionnaires ont demandé à l’ensemble des femmes de s’inscrire sur les listes électorales, rétirer leurs cartes d’électorales et surtout, voter au moment venu.

S’adressant à la délégation de Bamako, la présidente des femmes URD de Mopti, Mme Sy Aïssata Bah, a planté le décor: "Le choix de Mopti pour cette première sortie n’est pas fortuit. En effet, lors des dernières élections générales, l’URD est sorti 1er dans la région de Mopti grâce à l’engagement des militants et responsables de la région". Mme Sy Aïssata Bah a profité de cette occasion pour demander au Tout Puissant que les élections à venir soient crédibles, transparentes et apaisées et surtout, le sacre de Soumaïla Cissé.

Afin de rassurer leurs soeurs venues de Bamako, une responsable de l’URD a tenu à s’exprimer: "Nous avons adhéré à l’URD parce que nous croyons en Soumaïla Cissé. Nous sommes dans l’URD depuis sa création et nous y resterons mobilisés et déterminés jusqu’à l’élection de Soumaïla Cissé à la magistrature suprême de l’Etat.

Avant de terminer, la Secrétaire générale du bureau du mouvement des femmes de l’URD, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, a demandé aux femmes de se démarquer des hommes et continuer d’abattre le travail titanesque qu’elles accomplissent depuis un certain temps.

La délégation a quitté Mopti sur des promesses fermes faites par les femmes de Mopti. Bandiagara, Bankass et Koro sont les prochaines étapes.

 Younoussa SIDIBE

Le Ben femmes Urd à Bandiagara, Bankass et Koro :

Les femmes du pays dogon prêtes à relever le défi

Depuis le mardi 27 décembre 2011, une forte lélégation du mouvement des femmes de l’URD est en tournée dans la région de Mopti. Après la Venise malienne, la délégation conduite par Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, Secrétaire générale du bureau des femmes, s’est rendue successivement à Bandiagara le 27 décembre et Bankass et Koro le 28 décembre. L’objectif n’a pas changé depuis. Il s’agit pour les femmes, de jouer leur partition dans les prochaines élections générales de 2012. Pour ce faire, inscription sur les listes électorales, retrait des cartes électorales et vote utile au moment du scrutin sont restés les maitres-mots lors des échanges dans les trois Cercles précités.

La rencontre de Bandiagara qui a eu lieu dans la salle de conférence du Centre culturel, s’est déroulée en présence de Mme Tandou Tembely, présidente de la section des femmes et plusieurs femmes sorties pour vivre cet événement exceptionnel au regard du caractère singulier de cette toute première sortie des femmes du parti de la poignée de main.

Dans son intervention, Mme Tandou Tembely a évoqué les difficultés que rencontre la section de Bandiagara dans la mise en place des différentes structures du parti dans sa circoncription. Elle a, également, souligné les sacrifices consentis par l’ensemble des femmes du bureau qu’elle dirige pour faire de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), la première force politique de Bandiagara. Pour cela, les femmes ont demandé à la section mère de continuer de leur apporter un appui qui n’a, selon elles, jamais fait défaut.

S’adressant aux membres de la délégation, une militante a tenu à rassurer les missionnaires. Pour elle, la faible mobilisation du jour est due à un déficit de communication et des contraintes sociales, sinon, a-t-elle ajouté: "Nul n’ignore la force de l’URD dans la Commune urbaine de Bandiagara et nous sommes convaincues que grâce à la détermination et l’engagement de chacune d’entre nous, notre candidat sortira victorieux de la présidentielle prochaine".

En réponse, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé a dit sa fierté de constater la grande mobilisation et l’engagement sans faille des femmes de Bandiagara pour la cause du candidat Soumaïla Cissé. Elle a demandé à ses soeurs de maintenir le cap, seul gage de la victoire. "Je vous exhorte à vous battre car l’objectif de Soumaïla Cissé n’est ni plus ni moins que de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les femmes et les jeunes. C’est pourquoi, les femmes et les jeunes sont priés de battre le pavé pour le succès tant attendu".

Après Bandiagara, les "quatre Amazones" et la présidente du mouvement des femmes de la section de Mopt iont escaladé les montagnes pour se rendre dans le Séno avec comme destination Bankass. Ici, elles ont été accueillies, malgré l’obscurité, avec haie d’honneur, chants et danses du terroir. Toutes choses qui n’ont pas laissé indifférent la délégation. Le lendemain, la délégation a eu une grande rencontre avec la section de Bankass dans la salle de conférence de la maison des jeunes.

Après les difficultés évoquées, comme à Bandiagara, les femmes ont dit leur conviction profonde à soutenir et accompagner le parti de la poignée de main. Dans les différentes interventions, le parcours atypique du candidat Soumaïla Cissé en tant que ministre plusieurs fois au Mali et Président de la Commission de l’UEMOA. Ses qualités manageuriales et de meneur d’homme leur valent, selon les intervenants, leur estime et leur profond respect.

Il faut noter enfin qu’à Bankass, où la mobilisation était à la hauteur des attentes, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé et les membres de sa délégation, ont rendu une visite de courtoisie aux leaders religieux, toutes sensibilités confondues, au chef du village et aux notabilités. Partout, la Secrétaire générale du mouvement des femmes a confié le parti et demandé des bénédictions pour des élections libres et transparentes au cours desquelles, elles se battront pour le trimphe du candidat de l’URD: Soumaïla Cissé. Après Bankass, la délégation s’est rendue à Koro où elle représente la deuxième force politique. Fortement mobilisés, les jeunes sont sortis pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs.

Dans son intervention, la présidente des femmes de Koro, Mme Kané Aïssata Tessougué, a mis l’accent sur la très forte implantation du parti à Koro. Selon elle, c’est dans une synergie totale qu’elle travaille avec les autres femmes militantes et responsables des autres Communes. Elle a, par ailleurs, souligné les mouvements de militants au cours desquels, le parti enregistre des départs et des adhésions. Heureusement, a poursuivi Mme Kané Aïssata Tessougué, "nous enregistrons plus d’adhésion que de départ". 

L’un des temps forts de la rencontre de Koro aura été l’intervention d’Abba Guindo, Secrétaire général de la jeunesse URD. En effet, se fondant sur l’engagement du bureau national de la jeunesse du parti qui s’est engagé à payer la caution de 10 millions de FCFA du candidat Soumaïla Cissé à la présidentielle 2012, il a engagé ses militants auprès de leurs mamans pour la victoire l’an prochain. Abondant dans le même sens, le Secrétaire général de la section URD de Koro a demandé aux femmes de ne jamais baisser les bras. «Soutenir Soumi champion c’est soutenir nous-mêmes car, s’il est élu président de la République, ce sont nos candidats qui seront, à leur tour, élus députés, maires et autres Conseillers». C’est don sur cette note d’espoir que la délégation a mis le cap sur Douentza.

Abdou Yattara

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.