Election présidentielle du 29 avril 2012 : Les Amis de Soumeylou Boubèye Maïga lui mettent-ils la pression?

0
0

La question mérite son pesant d’or et surtout d’être posée. En effet, le 14 janvier dernier au CICB, a eu lieu un événement étonnant, pendant que les candidats des partis et le Haut Conseil Islamique (HCIM) vaquaient à leurs préoccupations et soucieux de leurs occupations respectives. Présentation de candidature par-ci, pour les premiers, et restitution d’information publique par là, pour le second. C’est en ce moment que Soumeylou B Maïga (ministre des affaires étrangers du Mali et baron de l’ADEMA PASJ) et ses camarades jeunes, se sont retrouvés au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), pour le forum de la fameuse ASMA dite association des Amis de Soumeylou Maïga, lui-même sa majesté.

Nos préoccupations sont les suivantes : pourquoi SBM et l’ASMA ont attendu ce moment pour la tenue du forum ? Sachant que Soumeylou lui-même est un Baron de l’ADEMA et qu’un candidat a déjà été choisi pour briguer la candidature du parti à la magistrature suprême.

Autre question qui doit être posée : sachant qu’il a réintégré le parti récemment, après en avoir été exclu ou suspendu provisoirement quelques années durant, suite à de profondes divergences d’idées au sein de l’exécutif, chose qui l’avait opposé au parti de l’abeille, pour son infidélité à ne pas soutenir la candidature du candidat- président- sortant : ATT, 1er magistrat contre qui, il s’était présenté en 2007. Va t-il répéter la même chose ?

Dans son discours- adresse à ses jeunes camarades, l’intéressé s’est dit pas du tout surpris et même, qu’il comprenait mieux la préoccupation des uns et des autres pour le Mali. Et c’est pourquoi, d’emblée, il dira et il l’a dit, que «beaucoup de gens se pose la question de savoir quelle est ma position par rapport à l’élection présidentielle de 2012. Hé bien je leur dis que ma position est simple : je suis militant d’un parti. Et un candidat a été déclaré, donc je ne ferais que respecter et suivre les consignes du parti, sans nommer quelqu’un par son nom».

Il répondait ainsi à une préoccupation que Tiéman Coulibaly de l’UDD, avait posé dans son discours qu’il a eu à adresser au public : à savoir que les partis doivent tout faire pour barrer la route aux candidats indépendant. Après l’élection d’ATT, aucun candidat libre ne doit accéder à la présidence. Sinon ce serait l’incompétence des partis politiques et ils ne devront plus exister».

A cette préoccupation, Soumeylou dira simplement que Coulibaly a «parfaitement raison», et c’est aussi d’ailleurs pourquoi il avait opposé son accord à la candidature du président ATT. Mais pour cela, d’aucuns vont mal interpréter sa position dira t-il. Et dira à nouveau, de vive voix à qui veut l’entendre qu’«aucun n’est si proche d’ATT que lui,  de même que d’Alpha Oumar Konaré. Certains vont même prétendre à dire qu’ils sont d’en haut. De quel en haut il s’agit ? Arrêtons avec ces choses …».

Pour tout résumer, tout un flow de mots a donné à l’auditoire l’impression d’être à l’écoute d’un futur candidat.

Coté financement, une somme colossale a été mise à la disposition de l’organisation de ce forum qui a déloqué la somme. On n’affirme rien, mais pour vous mettre dans le bain, un CICB décoré par Maestro Sound de Boncana Maiga, avec un écran géant pour la projection des actes posés par leur idole à travers le Mali, et pour maitre de cérémonie, le très éloquent Ibrahima Diombélé, «Le Big», de l’ORTM, qui, on le sait, ne présente pas toutes sortes d’activités, parmi les maitres de cérémonie de la place au Mali.

Un morceau composé expressément par le même Maestro et la voix de La SIRANI national Babani Koné, ont, pour la circonstance, ponctué l’évènement de chanson qu’on baptisé «Hymne de l’ASMA».

Que recherchent les amis de SBM, en faisant tant d’investissements sur un candidat non déclaré ?

Veulent t-ils déjà bien positionner leur mentor ou «maestro» au sein de l’ADEMA contre Dioncounda ? Ou est-ce une candidature imminente qu’ils prépareraient et qu’on cherche à nous cacher encore, pour le moment ? Attendons sous peu de voir et de clarifier une situation dans la ruche Adema.

Pour preuve, dans le discours  du représentant des jeunes Ousmane Kola Daou, celui-ci dira : «Camarade président nous somme là, nous étions là et nous serons là pour qu’ensemble nous menions encore plus loin l’équipage qu’est le Mali vers un horizon plus radieux».

Décryptage : nous somme là pour une future candidature, nous étions là quand vous vous êtes opposé à tout le monde et nous serons là quand vous le déciderez.

Parlant du forum même en question, on retiendra qu’il s’agissait pour les membres de l’ASMA de faire le point des actions qu’ils ont posé depuis un certain  temps dans différents domaines comme l’humanitaire, le sanitaire et l’eau. Et réussir aussi le pari du rassemblement pour dégager des perspectives par rapport aux enjeux électoraux de 2012.

Même si SBM n’est pas candidat pour le moment –et peut-être même qu’il ne le sera pas – ses adversaires savent déjà qu’il a une base solide qui le soutient. On ne sera donc pas surpris de le revoir ministre dans le prochain gouvernement du futur président. Ce qui est dit est dit

Issa Kaba

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.