Elections 2012 : L’ODEF s’engage pour le relèvement du taux de participation

0
0

La faiblesse du taux de participation aux élections est l’une des insuffisances de notre démocratie. Comment inverser cette tendance ? L’on cherche depuis des années des réponses à cette question.

L’Observatoire des droits de la femme et de l’enfant (ODEF) table sur la mobilisation. A cet effet, elle a initié un programme de sensibilisation intitulé : « Les conséquences de l’apathie des électeurs pour la démocratie ». Le programme sera exécuté dans le District de Bamako et les régions de Koulikoro et Ségou. Il est conçu pour contribuer à conscientiser les habitants de ces zones en vue d’une participation massives aux élections. Le lancement du programme, couplé à l’ouverture d’une session de formation des formateurs, a eu lieu hier à la Maison de la femme et de l’enfant à Darsalam. La cérémonie organisée pour la circonstance était présidée par le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné. Elle s’est déroulée en présence de la directrice des affaires publiques à l’ambassade Etats-Unis d’Amérique, Mme Megan Larson Koné et de la présidente de l’ODEF, Mme Aïssata Mallé. Celle-ci a rappelé que l’observatoire créé le 10 décembre 1994, est membre signataire de l’accord n°001258 du 14 juillet 2000 avec le gouvernement. Dès sa création, l’ODEF s’est assigné comme mission de contribuer à l’exercice effectif par les femmes et les enfants de tous les droits et prérogatives prévus par la Constitution et les textes internationaux ratifiés par notre pays.

Le programme qui vient être lancé a été initié avec l’appui technique et financier du Département d’Etat américain. Tout en œuvrant à accroitre le taux de participation aux échéances électorales de 2012, il va s’attacher à renforcer les capacités des leaders politiques, des organisations de la société civile, de la jeunesse, de la presse, des leaders d’opinions et religieux. La démocratie et le développement ne peuvent progresser sans un citoyen bien formé, informé et participant effectivement à la vie de la nation, a relevé pour sa par Mme Megan Larson Koné en rappelant que le département d’Etat américain en collaboration avec l’USAID et la Maison Blanche, a sponsorisé les 21 et 22 juin 2011, un forum des femmes leaders africaines, un atelier et une conférence destiné aux africaines impliquées dans les initiatives de développement économique et social. Le ministre Kafougouna Koné a souligné que le programme et la formation de formateurs tombaient à point nommé au moment où les acteurs politiques expriment un souci réel par rapport au taux de participation aux élections et surtout au nombre très élevé de cartes d’électeur retirées. Ces faits suffisent pour justifier le soutien des pouvoirs publics au programme de l’ODEF.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.