Elections des conseillers nationaux dans la région de Ségou : La vraie fausse amitié de l’Adema et du PDES

1
3

C’est une équation à plusieurs inconnues que l’élection des conseillers nationaux présente à Ségou. Réunion nocturne, alliance scellée et rapidement égorgée, liste du parti combattu par des éléments mécontents de la même formation, injures publiques,  sacrifice allant du coq au bœuf. Tout tient.

Après plusieurs tentatives de rapprochement l’Adema et le PDES ont décidé d’aller  chacun  solitairement  à la pêche aux conseillers. Et pourtant si des moyens financiers sont disponibles  pour s’assurer du vote de tel ou tel conseiller, des plaies provoquées sur l’âme de certaines personnes ne pourront être cicatrisées ni par des promesses, ni par des espèces sonnantes. Au PDES, il est reproché à la liste d’être celle d’un individu avec   des figurants ne sachant ni lire ni écrire. Mieux ce choix a été opéré à un moment ou les proches de Bittar cherche vaille que vaille à montrer leur emprise sur le parti à Ségou. Au même moment une frange de l’Adema soutenue par des partisans de Modibo Sidibé   agissent au nom d’une liste sous couvert PEDES. C’est un vrai marché de dupe et la pratique d’une vraie politique politicienne qui est engagée. Des conseillers nationaux issus de telles tractations ne peuvent nullement représenter la volonté du peuple puisque c’est un système qui échappe totalement au contrôle  des populations que  ces « sénateurs » sont censés représentés. C’est aussi  l’une des raisons de la démotivation des électeurs qui jugent inutile de se rendre aux urnes puisque les hommes souvent choisis n’émanent pas du tout  de la volonté populaire. D’où la faiblesse du taux de participation longtemps décriée par tous.  Le futur président de la république, au nm de la vitalité de la démocratie doit procéder à la dissolution du Haut Conseil des Collectivités, l’ériger en sénat avec un mode de scrutin  qui tiendra compte du vote du peuple par le suffrage universel pour l’élection de nos sénateurs. Si on ne fait pas attention on risque d’avoir des sénateurs  bénéficiaires uniquement  de perdiems.
Bandiougou   DANTE   

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
FRANCIS7645<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 29</span>
Membre
FRANCIS7645 29
4 années 6 mois plus tôt

En tout cas tous les moyens sont bons pour réussir.Que Dieu nous en garde!

wpDiscuz