Elections Générales de 2012 : L’enjeu ne doit pas tuer le jeu

0
2

«Les élections se tiendront dans un climat politique apaisé et, nous sommes en mesure  de respecter le calendrier électoral » a déclaré le Général Siaka Sangaré,  Délégué Général aux élections au cours de sa rencontre avec la presse Jeudi dernier à la Bibliothèque Nationale.

A l’entame de la cérémonie, Siaka Sangaré  dira que de 2002 à nos jours,  le Mali a connu  quatre grandes élections et, seules les législatives de 1997 ont été contestées. Ce qui a d’ailleurs fait du Mali,  une référence en Afrique.

Il s’agissait pour lui de faire  le point de l’état des préparatifs des prochaines élections : la mise à jour du fichier électoral, les opérations de  radiation et correction.

Occasion pour le  Délégué Général d’affirmer que sa structure,  c’est-à-direla Délégation Généraleaux Elections,  dispose des moyens techniques, matériels et humains pour faire face à ces missions. Aussi, ajoute-t-il,la DGEest dans la dynamique du respect du calendrier électoral fixé. Les élections doivent être inscrites dans les priorités et, l’enjeu ne doit pas tuer le jeu.

Il faut signaler que les nouvelles inscriptions ont été arrêtées. Elles concernaient  les jeunes ayant atteint 18 ans et aussi les nomades.

Parlant de la crise du nord, le Général Siaka Sangaré dira que « les conséquences du report des élections  qui est certes anti constitutionnel, sont plus graves que celles de la situation actuelle ».

Et de rappeler que  les élections tenues en Afrique ont généralement été émaillées de violences comme en Côte d’Ivoire,  Guinée Conakry,  Sénégal entre autres.

L’opération de saisie est terminée, les radiations sont en cours et  les autres opérations sont en  en attente a indiqué le Général.

La DGEa retenu le 25 Mars 2012 comme date butoir pour l’élection présidentielle et référendaire  de remise des cartes d’électeurs et autres documents au Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales.  Et le 15 Juillet 2012 Pour les législatives.

Au délégué général de rassurer la population malienne que les élections de cette année se tiendront dans un climat  politique apaisé.

Le budget prévu pour ces  différentes opérations est estimé à 831 000 000 de FCFA.La DGEconnait certes des difficultés mais qui n’entament pas la fiabilité du fichier électoral.

T. Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.