Elections générales de 2012 : Le NDI renouvelle son accompagnement

0
0

Les responsables de National Démocratique Institute (NDI), une organisation qui œuvre pour la promotion de la démocratie au Mali, a organisé une conférence de presse. Objectif : présenter son programme d’activités pour les élections générales de 2012.  C’était vendredi dernier au siège de NDI. La conférence était animée par le directeur sortant du NDI, Raphael Ouattara et le nouveau directeur Dr Badié Hima.

 

Selon le directeur sortant de NDI, Raphael Ouattara, les élections de 2012 seront les plus ouvertes et les plus critiques. C’est une occasion, dit-il, à ne pas rater par les acteurs politiques maliens. Car ces élections permettront, selon lui, de vérifier la maturité démocratique du peuple malien.

 Les responsables de NDI apprécient la démocratie malienne et entend appuyer les acteurs politiques par son expérience et son expertise. Le NDI se dit prêt à intervenir au cours de ces élections, sur deux axes majeurs : appui aux partis politiques pour une surveillance efficace des différentes opérations du processus électoral et appui technique à l’observation citoyenne non partisane du processus.

 

 L’appui aux partis politiques concerne, selon le conférencier,  la facilitation du respect des règles du jeu démocratique à travers les élections, la formation des formateurs et l’élaboration et la mise à leur disposition d’un guide pratique du délégué. « Il n’y a pas de démocratie forte sans partis politiques forts. Le renforcement des capacités des partis politiques est une nécessité», indique Raphael Ouattara.

 

Quant à l’appui technique, il sera axé sur l’encadrement stratégique du réseau APEM et la mise à disposition d’outils opérationnels pour une évaluation objective  des élections.

 

Le défi majeur, pour le patron sortant de NDI, c’est d’amener chaque acteur et chaque institution à jouer pleinement son rôle. C’est pourquoi, l’accent sera mis sur la sensibilisation des citoyens dans une approche d’éducation citoyenne, d’éducation électorale et de surveillance des élections. La formation des délégués des partis politiques est inscrite dans les priorités de NDI. Aussi, le NDI estime que de la formation effective des délégués des partis politiques, dépend de la bonne surveillance du scrutin. L’autre défi pour le NDI, c’est de faire accepter par tous, les résultats qui résulteront du scrutin.

 

Quelques activités menées par le NDI  au Mali depuis 1995

Depuis 1995, le NDI accompagne le Mali dans les différentes opérations électorales. La relecture de la loi électorale en 1997 a été faite à partir de plusieurs recommandations du NDI. Aussi, son accompagnement n’a jamais fait défaut aux organisations de la société civile dont il renforce les capacités à travers l’octroi de subventions. Au cours des élections de 1997, le NDI avait déployé une équipe d’observateurs internationaux. En 1999, des représentants NDI ont été sollicités pour étudier l’environnement politique des élections communales. Plusieurs études  ont été réalisées par le NDI sur le renforcement du système électoral malien. Le NDI appuie, permanemment les femmes candidates aux différentes élections à travers des programmes de sensibilisation et de formation. Actuellement, le NDI travaille, avec d’autres partenaires, à renforcer les capacités de l’Assemblée nationale dans la lutte contre la corruption.

 

Rappelons que le NdI a, à sa tête un nouveau patron. Il s’agit du Dr Badié Hima. Il remplace Pr Raphael Ouattara  qui  était aux commandes depuis plus de dix ans. Le nouveau patron a promis de suivre les traces de son prédécesseur.

Abou Berthé     

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.