Elections générales de 2012 : L’UFDM du colonel Youssouf Traoré précise ses principes et positions

0
0





Le parti Union des forces démocratiques pour le progrès (Ufdp) Sama-Ton  a organisé une conférence de presse animée par son président, le colonel Youssouf Traoré,, samedi dernier 28 janvier 2012 à la maison de la presse, en présence des membres du bureau politique national.


C’est le président du parti de l’éléphant, le colonel Youssouf Traoré, qui a présenté, comme introduction lors de la conférence de presse, le rapport du 2è congrès ordinaire de son parti qui s’est tenu à San, à 430 km de Bamako, le 17 décembre 2011. Selon lui, son parti se porte bien et reste plus que jamais déterminé à apporter sa contribution aux préparatifs et à la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles.

Le conférencier a cependant profité de l’occasion pour faire la restitution du suivi de l’important dossier concernant l’affiliation du monde rural au système de sécurité sociale. Actualité oblige, il a évoqué les sujets brûlants du moment, comme les élections générales de 2012, la crise sécuritaire au nord du Mali et la problématique de l’école malienne. Il trouve regrettable la fuite de responsabilité des parents d’élèves face à la résolution de la crise scolaire qui secoue le monde de l’éducation.

Concernant les élections générales de 2012, couplées avec le referendum, se dit optimiste pour leur bonne tenue. Mais il tient à rappeler que son parti souscrit à des élections sans fraude ni corruption. En abordant cette question, il en a profité pour annoncer que le 26 janvier dernier, dans un climat de confiance, son parti a participé à la signature de la plate-forme des 2o partis politiques regroupés autour de l’Adema pour soutenir la candidature du Pr Dioncounda Traoré à la présidentielle 2012.

Quant aux réformes proposées par le président ATT, le parti les trouve pertinentes, salutaires et indiscutables. C’est pourquoi, le colonel Youssouf Traoré a demandé à ses militants d’aller retirer leur carte d’électeur afin de voter massivement pour le oui lors du referendum du 29 avril 2012.

S’agissant de la crise sécuritaire au nord dans la bande sahélo-saharienne, il estime que les conséquences sont dramatiques. Le parti Ufdm Sama-Ton estime que tous les démocrates et patriotes, qu’ils soient de la classe politique ou de la société civile, doivent se mobiliser pour trouver une issue favorable à cette crise, soutenir le président de la République, le Gouvernement ainsi que les forces armées et de sécurité, pour tuer dans l’œuf toute tentative de prise en otage des élections générales  et toute atteinte à l’intégrité territoriale. Aux dires du président du parti, vétéran de l’armée nationale, il faut une coopération militaire conjointe à quatre (Mauritanie, Niger, mali et Algérie)  pour défaire définitivement cette rébellion qui fait couler beaucoup de sang dans le septentrion du pays. Par la même occasion, le colonel Youssouf Traoré invite le président de la République à plus de fermeté dans le combat face à la montée du banditisme généralisé et du trafic de drogues.

Au finish, le conférencier a remercié le public présent et invité ses militants et sympathisants à voter massivement le oui au referendum portant  révision constitutionnel d’avril prochain.

Rappelons que le parti de l’éléphant fut créé le 16 mai 1991. Sa première participation aux élections, en  1992, s’était soldée par l’élection de trois députés, consacrant ainsi la rentrée de cette formation politique à l’Assemblée nationale du Mali.

Gérard Dakouo

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.