Elections maliennes 2018 : L’opposition demande la certification des résultats par l’ONU

24
La CMA aux Etats-Unis : L’opposition opte pour l’omerta sur le sujet

Le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé a déclaré le week-end dernier que l’opposition a adressé une lettre au président du Conseil de sécurité de l’ONU pour attirer son attention sur le risque d’une éventuelle crise postélectorale au Mali. Et de solliciter l’ONU pour la certification des résultats de l’élection présidentielle de juillet prochain.

Le chef de file de l’opposition a profité du cadre de l’espace d’échanges entre les leaders politiques, d’associations, activistes et militants autour de l’alternance en 2018 initié par Dr. Etienne Fakaba Sissoko, pour informer l’opinion du contenu d’une lettre qu’il a envoyée au président du Conseil de sécurité de l’ONU concernant les risques d’une crise postélectorale au Mali.

Pour Soumaïla Cissé, le président Ibrahim Boubacar Kéita ayant perdu ses soutiens religieux et militaires ne peut aucunement prétendre gagner l’élection présidentielle de juillet prochain au 1er tour sauf s’il s’appuyait sur la fraude électorale. ” Puisqu’il ne peut pas gagner au 1er tour, pour éviter de faire ce que certains ont fait, c’est à dire 6000 inscrits, 6000 votants, 6000 voix pour IBK, et Macron n’est pas Hollande alors l’opposition consciente des risques d’une crise postélectorale, qui risque de mettre le pays à l’envers a envoyé une lettre à l’ONU pour la solliciter de certifier les résultats du scrutin présidentiel de juillet prochain comme elle l’a fait en Côte d’Ivoire”, a expliqué le chef de file de l’opposition.

C’est parce que l’opposition aime le Mali qu’elle a adressé cette lettre à l’ONU, s’est défendu le chef de file de l’opposition. “Notre pays, nous l’aimons, nous ne cherchons pas qu’il y ait une crise postélectorale. S’il y a une crise postélectorale à Bamako, les terroristes peuvent atteindre Ségou. Avant qu’on en soit conscient, ils seront à Baguinéda. Et ça nous voulons l’éviter”, a-t-il prévenu. Et Soumaïla Cissé d’inviter les Maliens d’appuyer cette démarche qu’il juge vertueuse pour anticiper sur un risque de crise poste électorale. “Comme ça, si l’ONU déclare qu’un tel a gagné, nous le suivrons parce que, nous sommes sûrs qu’elle est neutre. Nous avons donné cette lettre à la Cédéao, et à l’Union africaine”, a-t-il conclu.

Oumar B. Sidibé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Des dégonflards , désemparés , et affolés à la recherche d’un tuteur baroudeur . Une opposition qui veut lier alliance avec la bête pour vu qu’elle soit à la commande . Puisque vous suspendez votre vie à l’exercice du pouvoir , et bien! Allez y .
    Sachez pourtant que le Mali n’est pas dans une situation de vide constitutionnel , que le Mali n’est ni un Etat failli , ni un non Etat . On se sait dans ce pays . Ce comportement n’est point surprenant en ce sens que les têtes d’affiche de l’opposition pour la plus d’entre elles sont de vieux roublards qui sont au dernier tournant de leur vie politique parce qu’ ayant dépassé de loin la soixantaine . ET la population malienne dans sa diverse composition n’est plus prête à donner sa voix aux veilles peaux après IBK , à fortiori des gens qui veulent s’éterniser au pouvoir qu’ils considèrent comme un héritage paternel . Néanmoins , il faut toujours redouter les derniers coups de sabots d’un cheval mourant .
    J’appelle à la vigilance maximale pour faire échec à ces usurpateur du pouvoir qui n’hésiteront pas à sacrifier la République au fin d’assouvir leurs ambitions politiques dégoutantes et puantes.
    Ils jouent leur va-tout comme ça et , sont en perte d’illusion .

  2. Le peuple malien ne pense à aucune crise post-électorale.
    C’est le peuple qui élit son président dans les urnes et non un groupe d’activistes sur un plateau de TV ou dans une conference ou encore dans un journal
    Delà,à traiter tous les maliens impliqués dans l’organisation des élections avec un tel mépris n’est pas bien.

  3. La fois passée en 2013, mêmes les aveugles ont voter pour IBK tellement que le slogan de sa campagne avait traumatiser les gens. Mais cette fois ci 2018, IBK n’aura pas les 10% des votants.
    Wate and See.

    • Seydou Bamanan..
      L’honnorable Karim Keita veut se lancer dans la danse à la place de son père qui veut aller à la rétraite dorée à Dubai.

  4. Les blacros de l’opposition (autoproclamée) insultent de nouveau le peuple Malien avec une mise sous tutelle.
    C’est leur façon de garantir leur suivie post élection avec un partage de gâteau qu’est le Mali.
    Avec cette génération de blacros, même une alternance semble impossible.
    Entre l’aliéné IBK et les blacros de l’opposition, le Mali est très en danger, je crois que ce pays qu’est le Mali a déjà disparu.

  5. Vous pouvez dire tous ce que vous voulez mais les maliens ne sont pas dupes pour aller droit au mur en accordant un second suicide pardon mandant à IBK.

  6. On aurait meme pu comprendre qu’une telle demande soit adressée a l union africaine ou a la CEDEAO exclusivement quitte a ce qu elles saisissent a leur tour qui de droit, mais s’adresser au conseil de sécurité dont on sait que les yankee, lesbretons et les gaulois sont les principaux membres qui en fait sont un veritable gang de criminels, et cela sans doute sous l instigation de la france, traduit la caractère traite et indigne de cette opposition?
    cette declaration fera que meme ceux qui ne voudront pas voter pour IBK le feront pour faire echec a ce nouveau complot de la petite france , car c’est toujours d’elle qu ‘il s’agit

    • Tu veux amener les gens à voter pour IBK sinon quoi de grave pour assurer la transparence d’une élection? Une certification n’est autre qu’une garanti. Soyons honnêtes, IBK même sais que sa cause est perdue.

  7. CETTE OPPOSITION EST UN OPPOSITION TRAITRE QUI VIENT DE SE DISQUALIFIER PAR CETTE QUESTION DE CERTIFICATION PAR UNE ORGANISATION NON UTILE ( ONU) DE SURCROIT CRIMINELLE
    DANS SON BRAS SÉCULIER QU EST LE CONSEIL DE SÉCURITÉ EN DEHORS DE LA RUSSIE ET DE LA CHINE
    ON A VU CE QUI S EST PASSE EN COTE D IVOIRE ET SI C EST CELA QUE L OPPOSITION PAR SOIF DU POUVOIR , SOUHAITE AU MALI ALORS QUE DIEU LE TOUT PUISSANT N EXAUCE PAS LEUR VŒUX
    BAGNANGO NOU NOU

  8. La crédibilité est la base de tout processus,surtout celui qui engage la vie de toute une nation.
    Le pouvoir d’Ibk n’est plus crédible pour qu’ on lui accorde la confiance d’organiser les élections les plus cruciales de l’ histoire de notre pays.
    LES FOSSOYEURS NE SONT PAS PRÊTS À CÉDER LE POUVOIR.
    Leur conviction est connue «on organise pas une élection pour la perdre »
    IBRAHIM BOUBACAR KEITA et son CLAN sont des JOUISSEURS de pouvoir.
    Ils n’ont pas l’âme d’un démocrate pour imaginer même perdre,a fortiori accepter de la victoire de l’ opposition.
    L’ OPPOSITION N’EST PAS UN ADVERSAIRE POLITIQUE,MAIS UN ENNEMI QUI NE DOIT EN AUCUN AVOIR LE POUVOIR.
    Il faut le rappeler IBK n’a pas caché sa proximité avec OUMAR BONGO et EYADEMA ,deux grands dinosaures de la politique africaine qui n’ont jamais perdu les élections dans leurs pays respectifs.
    Ont toujours connu des élections post électorales très agitées et criminelles avec son lot de morts.
    Les hommes qui animent l’opposition ne peuvent pas canaliser les électeurs,si IBK passe de façon pas orthodoxe tant il est rejeté.
    LES SALUTATIONS DE SOUMAILA CISSE AU DOMICILE DU VAINQUEUR SERONT CONSIDÉRÉEZ COMME UNE PROVOCATION,LUI MÊME SE RETROUVERA DANS LE COLLIMATEUR DES AGITATEURS.
    Ce qui se passe depasse SOUMAILA CISSE ,TIEBILE DRAME ,OUMAR MARIKO ,MODIBO SIDIBE ,ZOUMANA SACHO …..
    Le peuple ne veut plus un CLAN à la tête de l’ ÉTAT MALIEN.
    Si IBK n’a pas compris ça,il vit dans le nuage.
    L’opposition travaille pour que le peuple accepte le résultat quelqu’ en soit le gagnant.
    On dirait que le pouvoir est prêt à des sacrifices humains pour garder le pouvoir ne prenant aucune disposition pour ÉVITER la première crise post électorale de l’ histoire du MALI.
    La crise post électorale est liée même à la qualité de pouvoir d’Ibk,celle qui jouit des deniers publics .
    DEMANDER LA CERTIFICATION D’UN ORGANISME NEUTRE VA DANS LE SENS DE L’ APAISEMENT DE LA SITUATION POST ÉLECTORALE.

    • Sangare’, SABALI!!!!! Nous ne vous laisserons pas sacrifier les jeunes fumeurs de moquette!!!! C’est notre responsabilite’ morale de proteger Rasbath, Dje, Oumou et les autres Cons De la Republique contre ces vieux caimans corrompus qui veulent les sacrifier dans les rues de Bamako pour prendre le pouvoir!!!!
      Soumaila a eu 500 millions de fcfa PAR AN!!!!! PEUT-IL NOUS DIRE CE QU’IL A FAIT DE CET ARGENT!!!
      LA VICTOIRE DE L’OPPOSITION?????? VOUS NOUS LAISSEREZ RESPIRER!!!!!!! VOUS N’AUREZ AUCUNE VICTOIRE!!!!!! IL N’Y AURA MEME PAS DE DEUXIEME!!!!!! IBK GAGNERA DES LE PREMIER TOUR!!!! VOUS AUREZ VOS 1 ET 2% AND NOTHING ELSE!!!!!!

  9. Je pense il faut un débat intellectuel sur ce sujet de la certification ou non des élections au Mali Je pense on doit voir les différents tableaux Les Risques, les inconvénients, les conséquences, et les bienfaits de la certification. Pour votre information il y a des Millions de malien qui suivent les débats de cette élection qui ne assistent pas aux meetings ni aux réunions. Pour eux seuls les réponses dans le développements des services de socio de base, l’emplois des Jeunes et l’insertion des femmes et des jeunes dans le processus économique la bonne gouvernance . Tous les autres problèmes ( l’insécurité, les conflits intercommunautaires) sont issus de la mauvaise gouvernance de nos cadres depuis des années à plus de 50 ans d’indépendance la plus part des zones rurale aux centre et au Nord n’ont pas une source d’eau potable, sans une salle de classe, sans un centre de santé. Pour moi nous devrons évaluer ce qui a été fait pendant les 5 ans au Mali, Analyser les projets de société et faire le débat. Mais helas la plus part de la population s’intéresse à combien je peut trouver en argent et la plus part des cadres visent de la place, des millions de l’impôt payé par nos papas pour la formation de ces cadres a servi à les volés, et à les trompés donc la finalité ces de crise en crise.
    La solution pour moi le président sortant doit avoir le courage de faire des propositions comme une une conférence Nationale qui va choisir un président de la république pour 7 ans, la conférence va choisir les ministres pour 5 ans et les secrétaires généraux des Ministère pour 5 ans. Tous ces cadres seront payés après une évaluation mensuelle . Au bout de 5 ans le pays décollera et nous allons retourner à notre processus démocratique. c’était quelque idée qu’on discuté souvent dans nos bureaux et débats Merci

    • Thie, BO ANKOUN’NA!!!!!
      BIENTOT 58 ANS D’INDEPENDANCE ET TON CAMP VEUT PLACER NOTRE FASO SOUS LE MANDAT DE L’ONU!!!!! SHAME ON YOU!!!!! MOLOBALOUW!!!!!! Personne ne vous force d’aimer IBK. Votre haine contre IBK s’est transforme’e en une haine contre le Mali!!!! AW MALO KAN DOGO ANI AW TE’ FEN DON!!!!!!!

  10. Je ne suis pas politicien mais cette déclaration est inquiétante pour le Mali. Si IBK passait, correctement ou par fraude le pays sera mis à sang par l’opposition? Allah aide le pauvre mali contre les chercheurs des plaisirs d’ici bas.

    • L’election aura lieu conformement aux lois maliennes en vigueur et aux voeux des deux parties. Celles et ceux qui tenteront de mettre le pays a’ feu et a’ sang feront face a’ la justice!!!
      LE PAYS EST FRAGILE ET NOTRE PEUPLE VIT DANS LA MISERE. AU LIEU D’AIDER LE PRESIDENT A’ REDRESSER LA SITUATION, ON TIENT A’ AVOIR LE POUVOIR SINON A’ BRULER LE MALI!!!!
      MALI TE’ TI!!!!!!!!! LE MALI NE SERA PAS PLACE’ SOUS MANDAT DE L’ONU!!!!!!
      NI MOGOW YE’ AW DJIGUI SIGUI, AW FANA KA OU DJIGUI SIGUI!!!!! MOGO CHI TE’ SIRAN AW YE’!!!!!!!

  11. Le Mali n’est pas sous un mandat de l’ONU et ne le sera pas! Si l’opposition ne croit ni aux lois maliennes ni aux institution maliennes ni au peuple malien, elle doit simplement annuler sa participation aux elections. CELLES ET CEUX QUI CROIENT AU MALI , A’ SES LOIS ET A’ SES INSTITUTIONS IRONT AUX URNES!
    Les elections africaines ont toujours ete’ suivies de contestations. Le Gabon et le Kenya sont les exemples les plus recents. Notre faso est tres fragile. Dire que vous allez le bruler si vous n’etes pas elus, releve de l’irresponsabilite’!!!!!!!!!! Je remarque que l’opposition ne parlent meme pas de certification de l’Union Africaine ou de la CEDEAO. ELLE DEMONTRE AINSI QU’ELLE N’A DE RESPECT NI POUR LE MALI NI POUR L’AFRIQUE. Avec ce genre de comportement, avons-nous besoin de savoir pourquoi elle sera ecrase’e aux urnes!!!!
    Les observateurs internationaux seront invite’s et seront presents au Mali pour constater le deroulement du scrutin MAIS LE MALI NE SERA PAS PLACE’ SOUS LE MANDAT DE QUI QUE CE SOIT!!!! C’EST LE PEUPLE SOUVERAIN DU MALI QUI CONTROLERA TOUS LES ASPECTS DE SES ELECTIONS ET QUI ELIRA LES FEMMES ET LES HOMMES QU’IL PENSE CAPABLES DE LES DIRIGER!!!!!
    SOUMAILA CISSE’ ET LES DIRIGEANTS DE L’OPPOSITION QUI ONT INITIE’ CETTE DEMARCHE, AW FILILA!!!!! IL FAUT RETIRER LA LETTRE QUE VOUS AVEZ ENVOYE’E A’ L’ONU ET DEMANDER PARDON AUPRES DU PEUPLE MALIEN!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  12. Selon la constitution malienne à son article 33 : La loi détermine la procédure, les conditions d’éligibilité et de présentation des Candidatures aux élections présidentielles, du déroulement du scrutin, du dépouillement et de la proclamation des résultats. Elle prévoit toutes les dispositions requises pour que les élections soient libres et régulières. Toute disposition outre que celle de la loi est anticonstitutionnelle.

    Que l’opposition malienne demande à ce que l’ONU certifie les résultats de la présidentielles me parait partielle. Pourquoi pas lui confié toute l’organisation de l’élection ? On voit clairement que l’opposition malienne ne sait même pas comment s’y prendre pour aller à ces élections. Mais sans s’en rendre compte ils sont en train de faciliter la réélection du président IBK. Car cette mesure arrange le président IBK car c’est lui qui a les cartes en main actuellement.

    • A vous mes salutations!!!!!
      BAMANAW KO: “… MOGO BE’ SANOU YIRA ADON BAGA DE LA.”
      IBK SERA REELU POUR UN SECOND MANDAT!!!!! PLUS SES OPPOSANTS PARLENT PLUS ON CONSTATE QUE LA MATURITE’ N’EXISTE PAS CHEZ EUX!
      DJENE’ SOGODOGO DU CDR DIT: KO OULOU TE’ TOUGOU FAN TAN DEN KO!!!!!! En d’autres termes que le CDR ne va pas suivre un fils de pauvre!!!!!! LE CDR OUBLIE QUE LA GRANDE MAJORITE’ DE LA POPULATION MALIENNE EST PAUVRE! ELLE CONTINUE DANS LA BETISE EN DISANT QU’IBK VIENT D’UNE FAMILLE PAUVRE. Depuis quand devons-nous avoir honte d’etre issus des familles pauvres. En tout le Roi Biton vient d’une famille pauvre, meme l’air n’existe pas dans la marmite de ma mere bien aime’e N. Soumare’!!!!! CDR, IL FAUT DONC SUIVRE VOS RICHES DONT LES RICHESSES VIENNENT DES DETOURNEMENTS MASSIFS DES BIENS DE L’ETAT ET LAISSER NOUS EN PAIX POUR REELIRE NOTRE IBK QUI SELON DJENE’, EST COMME NOUS LES PAUVRES!!!!!!

  13. Belle initiative car tout le monde sait que IBK et son fils Karim n’attendent que tricher les élections. Déjà ils ont changé tous les responsables des services consernés. J’en appelle à tous les maliens et maliennes de s’unir contre ce pouvoir corrompu qui a tant déçu, qui a été le pire régime que notre pays n’a jamais connu. Montrons à ce régime incompétent que c’est le peuple malien qui a le pouvoir.
    En juillet prochain faisons les dégager (IBK et son clan). Les maliens sont fatigués par ce président sans vision ni politique ni sociale ni économique.
    Ne vous inquiétez pas personne ne pourra voler ces élections, le peuple malien est souverain et saura prendre ses responsabilités.
    Vivement en juillet !!!

  14. De toutes les façons le déroulement des choses semble donner la vérité à ceux qui s’expriment envers la possibilité d’une crise post-électorale de l’élection présidentielle du 29 juillet au 15 aout 2018. A ce titre, force est de reconnaitre que le pays est toujours en crise, compte tenu de toutes ces remarques, la certification des résultats par l’ONU semble être une meilleure solution pour juguler cette crise post-électorale. L’opposition et la mouvance présidentielle sont dans une crise de confiance, avec çà, il serait difficile que les résultats soient acceptés par les uns et les autres. Il serait difficile et très difficile que notre cher Mali soit sauvé d’une crise en exponentielle à l’orée de cette fameuse élection de juillet 2018.

  15. Quels institutions maliennes est présidé par un hommes honnêtes ? Avec un amadou ba président de la CENI !!! Il faut être très très inquiet !!! Un des magistrats les plus riches et corrompus du MALI

  16. Les lois maliennes en vigueur sont tres claires a’ propos des elections. Il y aura des observateurs internationaux pour observer le deroulement du scrutiny. Le department de l’administration territoriale et la CENI feront leurs boulots respectifs conformement aux lois en vigueur! Ceux qui contesteront les resultats, savent la’ ou’ il faut deposer leurs plaintes.
    Nous demandons aux uns et aux autres et surtout a’ ceux qui veulent diriger le Mali, d’avoir un respect pour les institutions de la republique!
    IBK GAGNERA SANS TRICHER!!!!!!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here