En campagne à Fana, Dioïla, Massigui et Barouéli : Les habitants font bloc derrière Modibo Sidibé

4

De Maracoungo à Tamani en passant par Fana, Dioïla et Massigui, tel est l’itinéraire de  Modibo Sidibé dans la journée du dimanche 14 juillet 2013.  C’est à Faladié aux environs de  5heures du matin que toute la délégation s’est retrouvée autour de Zoumana Mory Coulibaly premier vice président du parti FARE pour prendre le départ.  Faisaient partie de cette délégation,  entre autres, Daouda Coulibaly coordinateur du cercle de DioÏla, Alou Sow , Amadou Cissé secrétaire national de la jeunesse des FARE, les responsables du CNPP, l’ensemble des associations et mouvements de soutien ainsi que  les partis politiques affiliés.

 

 

Modibo_sidibeLe village de Korokoro est la première étape de ce marathon. Modibo Sidibé y a été accueilli  aux environs de  8 heures 15 minutes.  Il était tout de blanc vêtu.  Modibo Sidibé n’a pas dérogé à la tradition, il va saluer le chef  de village et ses conseillers, les femmes et les jeunes, avant d’échanger avec eux sous l’arbre à palabre du village.  A Tingolé deuxième village l’accueil fut identique à celui de la première étape. A Marakacoungo les femmes ont demandé de l’eau et de l’électricité, elles disent ne pas comprendre que leur village au bord d’une route nationale ne puisse pas avoir de l’eau potable et de l’électricité.

 

 

De Marakacoungo à Fana,  Modibo Sidibé s’est arrêté dans chaque village pour saluer et échanger  avec les populations. ” Vous devez sortir massivement le 28 juillet prochain pour voter. Parce que tous les pays qui sont venus sont en train de nous regarder et voir comment les élections vont se passer au Mali ? Nous ne devons pas décevoir “. Il a expliqué quelques axes prioritaires de son projet de société ”Mali Horizon 2030”.  Ce projet est basé sur une vision à long terme avec des projets, des programmes et des infrastructures, des lycées techniques et professionnels dans toutes les régions et des écoles professionnelles dans toutes les communes.

 

 

A Fana l’accueil était total avec des femmes et des jeunes venus des 63 villages.  Modibo Sidibé a animé un meeting pour expliquer à de nombreux femmes et jeunes son projet de société ”Mali Horizon 2030”. Selon le candidat des FARE,  le volet femme de son projet de société sera décortiqué ce vendredi au CICB de Bamako devant les femmes rurales et des centres urbains. Après ce meeting  Modibo Sidibé  est allé saluer le chef de village de Fana, chez qui il y avait les représentants des 63 villages de Fana.

 

 

Pendant 30 minutes ils ont échangé avec Modibo Sidibé. Ils ont parlé des problèmes d’électricité, d’eau potable mais aussi d’infrastructures routières, certains ont évoqué les problèmes de santé. Avant l’étape de Dioïla où ses fans l’attendaient, il a fait escale à Bougoula village situé entre Fana et Dioïla.

 

 

En plus du meeting de Dioïla qui a été réservé aux jeunes et cadres du cercle, les 23 chefs de villages de Dioïla se sont réunis dans la famille Mariko afin d’échanger avec le fils du capitaine Sidibé. Les mêmes doléances sont revenues car Fana et Dioïla connaissent les mêmes problèmes. L’imam et la famille de feu Fodé Sylla ont été les dernières étapes de Dioïla avant que la délégation ne mette le cap sur Massigui. De Dioïla à Massigui distant de 80 Km Modibo Sidibé s’est arrêté dans une dizaine de villages et dans chaque village il y a une coordination des FARE. Et partout ce sont les femmes et les jeunes qui sont les plus nombreux.

 

 

L’étape de Massigui a débuté par les salutations  chez l’imam avec  l’ensemble des chefs des 67 villages qui étaient réunis  chez le chef de village. D’après un conseiller du chef de village rarement les autorités viennent à Massigui.  Modibo Sidibé est la deuxième  personnalité à venir dans leur village après Modibo Keïta. ”  Nous avons l’habitude de voir des émissaires des partis ou leurs représentants, Modibo Sidibé est le premier candidat dans l’histoire du Mali démocratique à venir dans leur village. Le cercle de Barouéli a été la dernière étape de cette journée marathon du dimanche  14 juillet 2013.

 

 

C’est  à Tamani que l’étape de Barouéli s’est achevée comme en 2012. Cette année comme  lors du précédent passage, Modibo Sidibé et sa délégation sont allés saluer la maman de Chérif Ousmane Madani Haïdara en la personne de Bassan Traoré, qui avait à ses côtés l’une des femmes  du Chérif. Le meeting de Tamani a eu lieu non loin de la mosquée, juste avant la rupture du jeûne.  Les populations de Tamani, les chefs de village ont décidé de voter pour Modibo Sidibé le 28 juillet prochain. Après la rupture du jeûne et les prières, la délégation a pris la route de Ségou.

Kassim TRAORE

 

A Ségou, Macina, Markala, Niono,  Bla et Yangasso

Des militants Adema, Pdes, RPM et Codem  soutiennent Modibo Sidibé

C’est par le village de Kolongo Somono qu’il a débuté la visite dans la zone office du Niger, aucune famille n’a été laissée, même les pêcheurs sur le fleuve ont laissé leurs filets pour venir écouter le candidat de la convergence. Le long des canaux d’irrigation l’équipe s’est retrouvée à  Kolongo, ici c’est le chef de village qui a accueilli la délégation , puis l’imam et les autres notables du village. 

 

modibo segou xA Bouky Wèrè  c’est tout le village qui est sorti pour accueillir Modibo Sidibé. L’ancien premier ministre a été salué pour la politique de l’initiative riz qui a permis aux dires des agriculteurs d’avoir de  l’engrais à moindre coût c’est-à-dire 12500 FCFA au lieu de 35000 FCFA, ils ont demandé la réduction des frais d’eau, l’aménagement des surfaces de proximité qui leur donnent plus de chance et d’opportunités.

 

 

Cette préoccupation des jeunes de l’office trouve sa réponse dans le projet de société de Modibo Sidibé, selon lui-même c’est le volet agricole basé sur le développement communautaire  avec le développement et l’aménagement de plus d’espaces pour la culture de plusieurs spéculations. Les femmes de Bouky Wèrè se plaignent de la redevance eau qui devient de plus en plus insupportable. La mécanisation de l’agriculture avec des moyens plus performants, l’aménagement de nouveaux espaces sont des priorités pour le candidat des Fare.

 

 

Tout en discutant avec les populations Modibo Sidibé continue son porte à porte.  Après les notables et les imams de la localité, il s’est rendu sur la tombe de l’homonyme du président Modibo Keïta qui se trouve à Bouky  Wéré. C’est avec des cartes NINA en main que les femmes de Ke Macina ont souhaité la bienvenue à Modibo Sidibé qui a commencé l’étape de Macina avec les salutations aux notables.

 

 

Le tout Macina  s’est réuni sur  la place de l’indépendance, Modibo Sidibé a animé son 3ème meeting à Macina en l’espace d’une année. Les femmes avec leurs cartes NINA en main ont promis à Modibo Sidibé qu’elles n’attendent que le 28 juillet prochain, pour aller voter Modibo Sidibé. A Macina au moment de notre passage le taux de retrait des cartes NINA était  de 60%, un chiffre qui va augmenter selon les responsables des FARE.

 

 

Au cours du meeting de Macina plusieurs responsables de partis politiques ont fait des déclarations de soutien à Modibo Sidibé, il s’agit du Pdes, de la Codem, de l’Adema et du  RPM. Pour ces derniers ce n’est pas une question de parti mais d’homme, ” Nous qui sommes à Macina ici nous avons vu ce que Modibo Sidibé a pu faire et nous savons ce qu’il peut faire encore, c’est pourquoi  nous  avons décidé de travailler avec les FARE à Macina” a déclaré Adama Maïga du PDES. Comme à Macina, à Bla, le parti FARE s’est renforcé avec  9  maires dont 5 de l’Adema, 2 de l’URD, 1 du RPM, et 1 du BDIA. Ce qui fait que le FARE à Bla selon son secrétaire général Cheick Oumar Dembélé compte 319 comités, 17 sous sections et 247 organisations féminines après  86 jours d’activités. A Niono, le candidat des FARE, M. Modibo Sidibé a également tenu un grand meeting.

Aux dires du secrétaire général des FARE de Niono, M. Modibo DIARRA, le candidat Modibo Sidibé est le choix d’un avenir meilleur pour le Mali. Aux dires du président des jeunes des FARE, M. Amadou CISSE, le candidat Modibo SIDIBE est le candidat du peuple qui se soucie des préoccupations de l’ensemble des couches du Mali. Pour la circonstance, les cultivateurs ont  témoigné  la réussite de l’initiative riz.

 

 

Cette riche journée a pris fin par des meetings à Markala et Ségou. Les étapes de Yangasso , Bla et San ont sanctionné la fin de la tournée de Ségou, le meeting de San a été une grande réussite avec une animation de Koko Dembélé et son orchestre. Mais aussi les femmes de San et Kimparana qui ont promis de voter massivement pour Modibo Sidibé.

                                     Kassim TRAORE

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Modibo, ta victoire sera le fruit d’une belle campagne. C’est en s’assayant sur les nattes,les peaux de vache et de mountons comme tu le fais, avec les souches elementaires de notre societe que tu les comprends mieux. Certaines de ses personnes sont en vie aujourdhui parcequ’ils ont bien profite les centres de sante crees quand tu etais ministre de la sante. D’autres ne sont pas infirmes aujourdhui parceque leurs maux ont ete detectes a temps a cause du Mois de SOLIDARITE que tu as cree.

  2. Ce Monsieur Modibo Sidibe est cohérent et ordonne dans ses propos c’est le seul des anciens à pouvoir reconnaître son passe avec ATT c est un homme qui s’assume .Partant de là un homme qui ne reconnait pas son passe inutile de lui confier un futur parole de sage.

  3. Sourire quand il le faut. Ferme quand il s’agit de prendre des decisions. Agir plus que de réagir. Ne s’engager en rien au profit individuel de personne afin de ne devoir qu’au seul peuple du Mali. Voilà, les principes et le sens de la méthode Modibo SIDIBE. Son gouvernement ne sera jamais le résultat de compromissions électorales ou électoralistes. Mais plutôt sur la base des seuls critères d’intégrité, de compétences et du mérite. Qui dit mieux?

Comments are closed.