En campagne dans la région de Ségou : Racine Thiam à l’écoute des populations

0

Dans le cadre de la campagne présidentielle de juillet 2013, le candidat de la Convergence d’Action pour le Peuple (CAP), Racine Thiam était dans la région de Ségou pour porter aux Maliens son projet de société pour les cinq prochaines années. Les localités de Marakakoungo, Fana, Konobougou, Baraoueli,  Zambougou ainsi que la ville de Ségou ont réservé, à cet effet, un accueil populaire au candidat Racine Thiam.

 

RACINE SEGOUA  la tête d’une forte délégation, le candidat de la Convergence d’Action pour le Peuple, Racine Seydou Thiam a mis à profit le week-end (samedi et dimanche) pour sillonner une partie de la région de Ségou. C’est le village de Marakakoungo qui a eu l’honneur d’accueillir le candidat Thiam. Malgré la forte pluie qui s’est abattue, les militants et sympathisants sont restés pour témoigner  leur adhésion aux idéaux du parti CAP, incarnés par Racine Thiam.

 

Avant de quitter Marakakoungo, Racine Thiam a fait une brève escale au poste de sécurité de la protection civile pour s’imprégner des conditions dans lesquelles les agents travaillent.  La délégation a mis, ensuite,  le cap sur Fana où une foule nombreuse l’attendait. Cette étape a été marquée par une visite de courtoisie dans des familles.

 

 

A Baroueli, 3ème étape du circuit, l’ambiance était indescriptible. C’est en famille que Racine Thiam, accompagné de son épouse, Binta N’Diaye (originaire de Baraoueli) a été accueilli.  A son arrivée, le candidat et sa suite ont été accueillis sur la place publique de Baroueli par le patriarche, Balaye Bassoum sous les applaudissements et les sons des tams-tams des hommes et femmes venus des villages environnants.  Au nom de la délégation, Amadou Diawara alias “Diaz” a remercié la population de Baraoueli pour l’accueil populaire réservé au candidat, Racine Thiam.  Pour sa part, le secrétaire général du parti, Demba Traoré a expliqué les raisons qui ont motivé la création du parti ainsi que ses objectifs.  S’adressant aux siens, l’épouse de Racine Thiam, Binta N’Diaye n’a pas caché ses sentiments suite à l’accueil chaleureux réservé à elle et à son mari.

 

 

“Je sollicite vos voix pour mon mari. L’heure n’est plus aux discours et je ne demande qu’une seule chose, c’est de m’accompagner dans ce combat en votant pour votre fils, Racine Seydou Thiam, le 28 juillet 2013”, a-t-elle conclu.  Quant au candidat Racine Thiam, il s’est félicité de la mobilisation dont a fait montre la population de Baraoueli. “Je constate que tout est prioritaire aujourd’hui au Mali. Je trouve que  le Mali est un chantier ou tout est à construire ou à refaire”, a martelé d’entrée de jeu, Racine Thiam.

 

 

Il a expliqué, ensuite, à ses militants et sympathisants les raisons qui l’ont poussé à briguer la magistrature suprême. Parmi celles-ci, ont peut noter l’accès de tous les Maliens à des soins de santé gratuits à travers son projet de couverture sanitaire universelle pour tous et la création d’hôpitaux de référence dans tous les cercles du Mali ; la mécanisation de l’agriculture à travers un appui financier et technique qui sera accordé aux paysans pour permettre cette transition ; l’énergie et l’eau potable, qui restent des denrées inaccessibles pour des millions de maliens. Il promet, une fois élu de les inscrire dans un plan national de développement rural.

 

 

Dimanche, il s’est rendu au village de Zambougou, situé à 40 kilomètres de la ville Ségou pour échanger avec les habitants. Les femmes et l’ensemble des villageois lui ont assuré de leur soutien total et sans faille le 28 juillet. Aussitôt de retour de Zambougou, Racine Thiam a tenu une rencontre avec les membres du CAP de Ségou, composé d’une cinquantaine d’associations et organisations de jeunes convaincus qui n’aspirent qu’au changement à Ségou.

Source Cellule de communication du candidat

PARTAGER