En recevant le chèque de 10 millions pour sa caution payée par les jeunes de l’Urd Soumaïla Cissé promet 500.000 emplois en 5 ans

0
1

 

Le samedi 10 mars 2012, à l’occasion de sa Conférence nationale, le Mouvement national des jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) a remis à soumaïla Cissé un chèque de 10 millions Fcfa, représentant le paiement de sa caution à la présidentielle de 2012. C’était accompagné d’un mémorandum de 240 pages, qui est un recueil de leurs  préoccupations.

 

Chose promise, chose faite. Au cours de son congrès en février 2011, la jeunesse de l’Urd  avait promis de payer la caution de leur candidat. Elle vient en effet d’honorer son engagement à travers cette conférence en  remettant au candidat Soumaïla Cissé un chèque géant de 10 millions de FCFA et un mémorandum de 240 pages contenant toutes les préoccupations des jeunes du parti.

A l’ouverture de la cérémonie, le président de l’Urd, Younoussi Touré, dira que ce geste marque la confiance que la jeunesse a en son candidat. «Je suis aujourd’hui fier d’être le président d’un parti qui a une jeunesse dynamique, engagée et responsable», soutiendra –t-il. Il ajoutera que la priorité des priorités du parti est la prise en charge des préoccupations  fondamentales de la jeunesse du Mali en général et celle du parti en particulier. Notamment le chômage et l’adéquation entre la formation et le marché de l’emploi. Parlant de la crise que traverse le pays, Younoussi Touré a indiqué que son parti est déterminé à trouver une solution définitive à cette question.

Le président du  Mouvement «Soumi solution»  a déclaré, qu’en tant que fils d’enseignant, Soumaïla   peut redresser notre système éducatif.

Dans son intervention, le «patron» des jeunes, Dr Madou Diallo, s’est réjoui de l’engagement des jeunes qu’il a constaté lors de la tournée nationale du Bureau des jeunes. Après avoir brossé  le contenu du mémorandum remis au camarade Cissé, il a souligné le point commun des problèmes des jeunes au niveau de tous les cercles du pays. Il s’agit, entre autres, de la détérioration de la qualité de l’éducation ces dernières décennies, ainsi que le chômage. Malgré cela, dit-il, ils sont fiers de leur pays et placent leurs espoirs en Soumi Champion. Il a ajouté que les espoirs sont grands et les inquiétudes gigantesques, avant de dire qu’il a fait un rêve. «Je vous le dis aujourd’hui mes amis, ou bien que nous ayons à faire face aux difficultés d’aujourd’hui et de demain, je fais partout un rêve. Le rêve de Martin Luther King s’est réalisé près de 50 ans plus tard, le rêve de la jeunesse malienne, plus de 50 ans après l’indépendance se réalisera avec l’élection de Soumaïla Cissé comme président de la République du Mali», laissera entendre Dr. Madou Diallo. Il a précisé que ce chèque est le symbole  de l’unité et d’engagement de la jeunesse autour de leur candidat. Partant, Diallo a remercié Soumaïla d’avoir répondu à l’appel de la jeunesse.

Engagement à préserver l’intégrité territoriale

Il affirmera que les jeunes œuvreront aux côtés de Soumi et l’accompagneront dans le combat  pour une société démocratique, libre, où tout le monde vivrait dans la paix et avec des chances égales. Pour sa part, Soumaïla Cissé, indigné par la situation qui prévaut au Nord, a commencé par souligner son engagement à préserver l’intégrité territoriale du pays jusqu’à son dernier souffle. Il exprimera ensuite sa fierté pour cette jeunesse. «Je considère cet acte comme un privilège. La main qui reçoit est toujours au dessous de celle qui donne. C’est pour vous dire que suis à votre service» dit-t-il.

A en croire Soumaïla Cissé, c’est la première fois que la jeunesse d’un parti  paie la caution de son candidat. Alors, explique Cissé, cela témoigne l’engagement, la  maturité et la responsabilité des jeunes du parti. Après avoir écouté avec beaucoup d’intérêt les problèmes soulignés dans le mémorandum, Soumi a rassuré les jeunes. Il leur a demandé de lui faire confiance car il compte beaucoup sur  son équipe. «Pour être le meilleur, il faut se faire entourer par les meilleurs. Je suis sûr que je suis entouré par les meilleurs» a-t-il renchéri.

Soumaïla a exhorté tous les candidats à mettre au centre de leurs priorités les préoccupations des jeunes et de signer un contrat social avec ceux-ci. Parlant de l’école, il se dit résolument déterminé à redonner à l’école malienne ses lettres de noblesse.  L’enfant de Nianfunké a saisi cette occasion pour inviter les jeunes à se nourrir d’esprit créatif et à développer des initiatives propres. Partant, il a reconnu que cela ne suffit pas. Il faudra un accompagnement politique des autorités, estime -t-il. Une fois aux affaires, Soumi Champion promet  aux jeunes la création de 500.000 emplois en cinq ans. Il entend également  promouvoir le secteur informel et doter tous les lycées en matériel informatique car il a du mal à comprendre le retard que le Mali accuse en termes de nouvelles technologies. «Avec moi, le Mali sera branché» laissera-t-il entendre.

Oumar KONATE

 

Urd, Rds, Fdm-Mnj et le  Parti écologique scellent leur alliance

Des forces unies pour la victoire de Soumaïla Cissé

 

L’Union pour la République et la Démocratie (l’URD) a signé une convention de plate forme d’alliance avec trois partis politiques. Il s’agit du Rassemblement pour développement et la solidarité (RDS), du Parti écologique et du Front pour le développement du Mali Faso Ngètaga Djèkoulou (FDM-MNJ). La cérémonie a eu lieu le jeudi 08 mars 2012  au Grand Hôtel de Bamako, sous la présidence du président de l’Urd, Younoussi Touré.

 

Suite à la clarté et à la pertinence de son projet de société, l’Urd est aujourd’hui très convoitée par plusieurs formations politiques. C’est dans cette dynamique qu’elle a  signé cette  convention qui est une étape très importante vers la victoire à la présidentielle pour l’Urd en général et pour le candidat Soumaïla Cissé en particulier. A l’entame de la cérémonie, le Président Younoussi, très ému, a exprimé sa fierté et sa foi en la qualité de cette alliance. «Tous ces partis ont œuvré pour la consolidation des acquis démocratiques au Mali. L’importance de cet acte qui se passe de commentaire traduit notre convergence et notre engagement commun», a déclaré M. Touré. Il soulignera que cette plateforme se place sous le signe du Rassemblement et de la victoire. Car, elle permettra de fédérer les moyens pour faire élire le candidat commun, Soumaïla Cissé afin de répondre au plus vite aux aspirations du peuple malien. Il ajoutera que cette convention ne surprendra que ceux qui sont loin du microcosme politique. Car, poursuivra-t-il, les partis signataires partagent les mêmes valeurs et mènent le même combat. Il s’agit du développement harmonieux du Mali.  Younoussi Touré expliquera quelques points communs  aux quatre partis : « le Parti écologique du Mali est connu pour son combat pour la protection de l’environnement. Le  Fdm-Mnj avec à sa tête un opérateur économique,  se bat inlassablement pour le développement économique du Mali.  Et  le Rds est dirigé par Younouss Hamèye Dicko, un homme attaché profondément à nos valeurs et cultures, couplé de sa rigueur dans le travail et son engagement pour le redressement de l’école malienne, sont autant de points convergents entre nos partis alliés». Après avoir réaffirmé sa reconnaissance à ces trois partis, il conclura qu’il n’y a de victoire que pour des forces unies et organisées pour la victoire.

Dans son intervention, Mme Diallo Fadimata Touré, présidente du parti écologique du Mali, a martelé que dans son combat de sauvetage de toute l’humanité, après une analyse de la situation sociopolitique du pays, elle a su que  c’est Soumaïla qui peut sauver le Mali actuel. Cela avant de mentionner qu’elle se battra corps et âme pour l’élection de son désormais candidat, Soumaïla Cissé.

Pour sa part, le Pr. Younouss Hamèye Dicko, président du Rds, indiquera que les problèmes actuels du pays ne peuvent être résolus que par un homme de rigueur, d’expérience et patriote. Et pour lui, cet homme n’est autre que Soumaïla Cissé.

Comme à l’accoutumée, toujours accroché à l’actualité, le Pr a déploré la situation que notre pays traverse. «Le Mali traverse la période la plus sombre de son histoire contemporaine. Notre pays fait face à une rébellion injuste, cruelle et apatride. Ce n’est pas une rébellion, car la majorité de ces combattants sont des étrangers. Mais il faut qu’ils sachent que nous sommes déterminés à ne laisser un seul pouce de notre territoire» a déclaré Younouss Hamèye Dicko.

Quant à Ousmane Kamissoko, président du Fdm-Mnj, il précisera que le choix de l’Urd n’est pas fortuit. Cette alliance a été motivée par la convergence de nos idées et le respect que l’Urd a, à l’endroit des autres partis, explique-t-il. C’est depuis le grand hôtel qu’il a lancé un appel pressant à tous les militants et sympathisants de son parti à une mobilisation totale pour faire élire le candidat commun à la présidentielle de 2012.La cérémonie a été sanctionnée par les mots rassurants du président Younoussi Touré : «Soyez convaincus que nous sommes ensemble et l’Urd respectera tous ses engagements avec les partis alliés».

Oumar KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.