Enquête parlementaire sur les événements du 21 mai à Kidal : La Commission sera mise en place le 12 juin prochain et présidée par Adama Kané

3
Honorable Adama Kane
Honorable Adama Kane

A la suite de la démission du ministre de la Défense consécutivement à la débâcle de l’armée malienne lors de l’offensive du 21 mai à Kidal, l’Assemblée nationale a décidé de créer une commission d’enquête pour faire la lumière sur ces événements. Cette commission sera mise en place le jeudi 12 juin et sera dirigée par l’honorable Adama Kané, député élu à Baraouéli.

 

Lentement mais sûrement, la Commission d’enquête parlementaire chargée de faire toute la lumière sur les événements du 21 mai à Kidal se met en place. Après que les 4 députés de l’ASMA-CFP eurent saisi l’Hémicycle pour accélérer la création de cette commission, la conférence des présidents a examiné la sollicitation et y a donné une réponse favorable. Il a été ainsi convenu que les groupes parlementaires désignent leurs membres dans cette Commission d’enquête à raison de 7 membres pour le RPM, 3 pour l’APM, 2 pour l’ADEMA, 2 pour VRD (opposition) et 1 pour FARE-SADI.

 

 

De sources bien informées, les deux représentants de l’opposition au sein de cette commission sont Adama Kané, élu à Baraouéli et Adama Paul Damango de Bankass. L’ADEMA y est représentée par Ahamada Soukouna de Yélimané et Aziza Mint Mohamed, élue à Tombouctou.

 

 

Il faut préciser que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale dispose en son article 28 que ” la fonction de président ou de rapporteur desdites commissions revient de droit à l’opposition “. Sur ce point, le président du groupe parlementaire VRD, Mody N’Diaye est clair. Que ce soit la formule ” président ” ou ” rapporteur “, c’est Adama Kané, un expert comptable, réputé intègre et  proche du guide spirituel d’Ançar Dine, Cherif Ousmane Madani Haïdara qui va diriger cette commission d’enquête parlementaire.

 

 

Rappelons qu’au lendemain des affrontements meurtriers entre les forces armées maliennes  (FAMA) et les groupes armés composés du MNLA et des alliés jihadistes, qui se sont soldés par de lourdes pertes au sein des forces régulières, l’émoi a été tellement grand au sein de la population que par une résolution spéciale, l’Assemblée nationale a décidé de la mise en place d’une commission d’enquête. Suite à la cacophonie occasionnée par la communication gouvernementale annonçant que l’ordre donné à l’armée d’attaquer n’est pas venu de l’autorité politique, le ministre de la Défense et des anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, a fini par démissionner du gouvernement. Non sans déclarer lors d’une sortie face aux femmes de son parti, l’ASMA-CFP qu’il n’acceptera jamais que certains responsables «se servent de la tête des autres pour en tirer un avantage politique quelconque». Il n’a pas manqué d’ajouter qu’il était prêt à collaborer avec la Commission d’enquête à mettre en place pour que toute la vérité soit dite sur cet épisode douloureux  de la vie de la nation. ” Nous allons mettre à leur disposition toutes les communications ainsi que les derniers SMS échangés pendant les événements.

 

 

Et tout le monde saura qui a dit quoi, qui a été la dernière personne à leur (aux officiers supérieurs sur le terrain) parler ” a-t-il indiqué. Signalons que les députés ASMA ont adressé une correspondance au président de l’Assemblée nationale : “Nous sollicitons avec insistance la création dans un bref délai par notre auguste Assemblée nationale d’une commission d’enquête parlementaire chargée de faire toute la lumière sur ces douloureux événements “.

 

A cela s’ajoute la correspondance du 2 juin du groupe parlementaire RPM, signée de son 2ème vice-président, Oumar Traoré réclamant la mise en place urgente de la commission d’enquête sur “ les atrocités commises par le MNLA et ses acolytes “.

 

Bruno Djito  SEGBEDJI

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Yaya Karambe, ce dossier est a toi le plus fort juge que le mali n'avait jamais eu 40, 50 ou plus de braves soldats qui sont tombe pour notre patrie va enqueter

  2. Yaya Karambe, ce dossier est a toi le plus fort juge que le mali n'avait jamais eu 40, 50 ou plus de braves soldats qui sont tombe pour notre patrie va enqueter

  3. La mise en place de 7 commission nececssitera certe des coûts dont la valeur peut motiver plurieurs soldats à moyen terme.

    • Tu attend quoi pour ventre le jet de ton Big Boss? ça te fera plus d’économie. S’il faut critiquer dans le vide le mali restera p’tit à jamais. 🙄

Comments are closed.