Et si Choguel Maiga sabotait la communication gouvernementale pour se venger du IBK des années 1990 ?

4
Choguel Kokala Maiga
Choguel Kokala Maiga lors du lancement. en présence de ses homologues Sada Samaké et Mamadou H Koumaré

Peu de ministres du gouvernement Modibo Keita tirent leurs Ă©pingles du jeu, mais parmi eux certains s’illustrent dans le processus de dĂ©cadence de la gestion de la chose public. Si la plaie la plus visible est celle de la communication, le ministre de tutelle Choguel Maiga met tous les moyens en jeu pour anĂ©antir les espoirs d’un redressement de ce dĂ©partement. Les grands chantiers qui ont Ă©tĂ© confiĂ©s aux diffĂ©rents ministres de la communication et de l’économie numĂ©rique n’ont jamais Ă©tĂ© rĂ©ellement entamĂ©s. Aucune mĂ©thode n’est identifiĂ©e, aucun axe d’amĂ©lioration n’a Ă©tĂ© amorcĂ© donc aucun rĂ©sultat n’est Ă  attendre. La preuve la plus visible est l’ORTM qui sombre chaque jour et s’éloigne de l’attente des maliens. Tout est fait dans cette Ă©pave pour servir la cour prĂ©sidentielle et desservir le reste des maliens.

Depuis plus d’un semestre, le travail de Choguel Maiga consiste Ă  lire des communiquĂ©s qui n’ont aucun impact positif pour la vie des maliens, souvent ces communiquĂ©s sont nĂ©crologiques. Quand il essaie de faire autrement, il creuse tellement profond sous les pieds du prĂ©sident qu’il serait capable de dĂ©couvrir du pĂ©trole. Sa derniĂšre sortie pour aider le prĂ©sident est une illustration rĂ©ussie de ce qui pourrait caractĂ©riser l’homme. On a l’impression qu’il n’a pas de compte Ă  rendre et qu’il fait ce qu’il veut en bien ou en pire. Il s’est royalement loupĂ© au mois d’Octobre 2015 Ă  Paris; en annonçant une croissance Ă  deux chiffres en deux ans et la crĂ©ation de 70 000 emplois. Selon lui, ces beaux chiffres sont consultables sur tous les sites des ministĂšres du gouvernement. VĂ©rification faite immĂ©diatement, il lui a Ă©tĂ© rapportĂ© que son propre ministĂšre n’avait pas mis Ă  jour son site. Ce fut le dĂ©but d’explications les plus farfelues concernant internet et ses utilisations. Dans un pays normal, un ministre qui ment de maniĂšre aussi flagrante en Ă©talant toutes ses limites, dĂ©missionne ou est renvoyĂ© par le prĂ©sident ou le premier ministre. Au Mali le premier ministre n’en est un que de nom, il ne nomme aucun ministre. Ce fut le cas de Tatam Ly Ă  l’actuel Premier ministre en passant par Moussa Mara. D’ailleurs, les ministres n’ont aucune considĂ©ration hiĂ©rarchique pour le « chef du gouvernement ». IBK quant Ă  lui mĂ©rite ses ministres, son casting est des plus sombres.

La visite d’état du prĂ©sident IBK Ă  Paris, a mis en lumiĂšre une chose donc elle aura servie au moins Ă  nous enseigner sur l’état d’esprit du pouvoir. Le clan prĂ©sidentiel est trĂšs tendu au point de dĂ©gainer sans discernement. Choguel Maiga voulant jouer dans la cour des grands en maniant l’art du verbe a enfoncĂ© le prĂ©sident tout en donnant Ă  l’opposition rĂ©publicaine une publicitĂ© qu’elle n’aurait jamais pu se payer. « Ce petit monsieur » prononcĂ© sans le recul qui sied Ă  un homme d’état a Ă©tĂ© renforcĂ© par « quand le soleil apparaĂźt » de Choguel Maiga qui a bĂ©nĂ©ficiĂ© de tout le recul nĂ©cessaire pour savoir que ça produirait l’effet inverse.

Connaissant le passĂ© politique de l’actuel locataire du ministĂšre de la communication on ne peut s’empĂȘcher de se demander ce qui lie l’homme au prĂ©sident IBK. A l’époque du COPPO ou l’homme et ses compagnons de lutte ne pouvaient sentir IBK, la libertĂ© de s’opposer ne souffrait d’aucune entorse. Le COPPO allait plus loin dans l’opposition en cassant et en brulant les Ă©difices publique pour protester contre la politique du premier ministre de l’époque. L’assemblĂ©e nationale a Ă©tĂ© incendiĂ©e en cette Ă©poque. Choguel Maiga et ses compagnons de l’époque ont Ă©tĂ© matĂ©s par le premier ministre de l’époque qui n’est autre que le prĂ©sident IBK. Choguel Maiga n’a pas l’air rancunier puisqu’il a rejoint le pouvoir IBK mais cela pour se rĂ©vĂ©ler ĂȘtre une supercherie pour se venger. L’attitude du ministre n’aide en rien le pouvoir IBK, pire, elle le dĂ©savantage.

Aujourd’hui qu’est ce qui a bien pu se perdre en cours de route pour qu’un Choguel Maiga accepte non seulement de collaborer avec IBK mais de tenir des discours sortis des annĂ©es 1970 ?

A-t-il acceptĂ© de rejoindre le gouvernement pour solder les comptes du passĂ©? Sachant que chaque acte posĂ© par le ministre enfonce le prĂ©sident; est-il dans une logique de sabotage dans le but d’enfoncer le prĂ©sident dĂ©jĂ  Ă  terre ? Pour un ministre sensĂ© rĂ©guler la communication du gouvernement dĂ©jĂ  bancale, Choguel Maiga fait dans le zĂšle, le mensonge d’amateur et l’arrogance dans un pays ou les attentes et les rĂ©sultats ne sont pas en phase. Les choses se dĂ©roulent comme s’il jouait Ă  qui perd gagne. Si sa mission est de mettre Ă  genoux la communication du prĂ©sident, il la rĂ©ussit de maniĂšre impressionnante. Si par contre sa mission est de sauver le soldat IBK de la chienlit alors il faut attendre passivement la fin du calvaire.

Savoir choisir son entourage pour imposer sa gouvernance fait la diffĂ©rence entre les hommes d’état.

Auteur: Elijah De Bla

Source: RP MEDIAS

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Il peut avoir des problemes qui ont source les journalistes,mais pas ce cas de choguel,puisqu’il ne sait meme que dire.Tous les maliens fiers de l’etre ont eu honte quand il lisait ce communique de ma grande part du gouvernement.Et je me demande ou sont ces soit disant conseillers du president.

  2. choguel me rappelle de mobutu seseko et yadema qui n ont respect envers leur peuple n,oublie pas aussi que ce mm president est coneil par des anciens prisonnier cmm blaise sangare et un ancien simple animateur de radio boubacar toure dit “bou” n,oublie pas aussi l, ami intime att un certain kassim tapo qui pretent mm etre m avocat de ce dernier. ho MAli des vermines conseiller a outrance et la perversion.

  3. Choguel Maiga ne se venge de personne, cela est une fois de plus une spĂ©culation d’un journaleux en manque d’inspiration.
    Il fait simplement parler son incompĂ©tence en la matiĂšre. Il est mal conseillĂ©, il est entourĂ© des communicateurs incompĂ©tents. N’ayons honte de le dire. đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

    Alors, au lieu de s’attaquer Ă  la personnalitĂ©, l’auteur de l’article devrait soulever le problĂšme de la communication au mali en gĂ©nĂ©ral. Qui sont les personnes qui rĂ©digent les discours du ministre ? Qui sont ses conseillĂ©s ? Comment se porte la communication dans notre pays. C’est ce questionnement qui doit nous interpeller. C’est plus intelligent et plus raisonnable. 😯 😯 😯 😯
    La spĂ©culation bĂȘte est le propre des incompĂ©tents. Le problĂšme, ce n’est pas CHOGUEL, le problĂšme c’est vous les communicateurs.
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ,
      que le tritre de cet article est marrant 😆 😆 😆 😆 😆 😆 .
      Kopin nfp n’a pas tout a fait tord. Y a t il eu une communication reelle en le haut sur la colline et le bas le fond ❓ :mrgreen: . Je ne crois pas. Nous assistons simplement a une democratie et bonne gouvernanace de facades de marionnettes. C’est tout. Et oui depuis AOK a ATT et aujourdhui vous savez, IBK :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😉 .

Comments are closed.