Pour exclusion et tentative d’accaparement de l’opposition… : Un parti d’opposition porte plainte contre… l’opposition

8
Contre une loi pour des autorités intérimaires au Nord : L’opposition malienne tire la sonnette d’alarme
opposition malienne (photo archives)

Seront certainement cités à comparaître, Djiguiba Keïta dit PPR (PARENA), Modiba Sidibé (FARE), Soumaïla Cissé (URD). Ce, à la suite d’une plainte qu’entend porter le Parti Elan Patriotique (PEP) contre les 12 du  COPPO.

L’incident est survenu hier 27 Avril 2016 à l’issue de la rencontre de l’opposition au siège du parti FARE. Le Collectif des Partis Politiques de l’Opposition  (COPPO) s’y rencontrait sous la présidence de Modibo Sidibé afin d’évoquer la programmation d’une marche relative à la mise en place des autorités intérimaires.

La présence à ladite réunion du président du «PARTI ELAN PATRIOTIQUE» fut alors contestée par Djiguiba Keïta dit PPR. « C’est PPR [Djiguiba Keïta] qui a évoqué la question», précise Mody Coulibaly Président dudit Parti et qui a tenu à nous le faire savoir.

Et poursuit-il, «Modibo Sidibé l’a suivi. Et ils m’ont fait sortir de la salle au motif que je ne suis pas membre du Collectif pour n’ayant pas officiellement annoncé mon adhésion».

Ce qui, aux dires de M. Mody Coulibaly est faux. Documents à l’appui, il soutient avoir adressé une correspondance au chef de file de l’opposition à la date du 28 Mars 2015.

Soumaïla Cissé lui suggéra alors, dans sa réponse en date du 15 Avril,   d’adresser au préalable la même note à l’administration territoriale.

Ce qu’il fit à la date du 17 Avril 2015 dans une lettre intitulée «Déclaration d’appartenance à l’opposition extraparlementaire au  Ministre de l’administration territoriale…».

Signalons que Le «Parti Elan Patriotique est ainsi enregistré: N° 00 879/MAT G de la lettre N° 646 MATD-SG  du 15 juin 2015 de Monsieur le Secrétaire Général de l’Administration Territorial relative à la liste des partis politiques extraparlementaire». Et il est association avec l’ «Alliance des  nationalistes convaincus pour le développement ANC-MALI » ; «Parti Lumière pour l’Afrique – PLA» ; «Forum pour le développement du Mali NYENTA Jekulu (FDM-MNJ)».

Personne indique le président du PEP, n’a le monopole de l’opposition. Et il promet de porter plainte contre le COPPO (Collectif des Partis Politiques de l’opposition). Et dans les jours à venir, de créer une opposition extraparlementaire.

B.S. Diarra

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Y a -t-il un Collectif des partis de l’opposition dans les pays reconnus de grande démocratie tels que la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne ou les USA? Du n’importe quoi. Pourquoi vouloir forcément être d’un groupe dont personne ne veut de toi? Si t’as si confiance en toi, bats-toi sur le terrain pour t’imposer en tant que force politique de l’opposition. C’est aussi simple que ça. Gueulard waaahhhhiiii!

  2. MODY, SI TU N’ES PAS MAUDIT COMME TON PRÉNOM L’INDIQUE, ÉPARGNE NOUS TES IDIOTIES.

    LE COPO A BIEN RAISON..MODY EST UN LÈCHE BOTTES DE KARIM..
    MODY ET ISMAEL SAKHO DU PSDA ( PÉDÉ SOUMIS AUX DÉRIVES ANALES)..
    CES DEUX AGOUTIS ABRUTIS SONT DES PIONS PERDUS DU DAMIER DE IBK..

    ALORS FAIS COMME ISMAEL SAKHO..CHANTE IBK ET DANSE KARIM..TU SERAS À KOULOUBA DANS UN BUREAU.

    APRÈS TOUT , IL N’Y A PAS DE PÉNURIE DE BUREAU..MÊMES LES PINTADES ONT UN LOCAL À KOULOUBA..

  3. Hey! Kabako! “M’be aw ka groupou” “Aii, an te I ta la” O sera kelela? Va te faire voir ailleurs con…..d. S’ils veullent pas de toi cree ton propre collectif.

  4. Pour être membre d’un collectif, il être reconnu et accepté par les membres. On ne se décrète pas membre.

Comments are closed.