Face à la presse : Jeamille Bittar convaincu de la tenue des élections

1
0

Vendredi dernier, Jeamille Bittar a animé une conférence de presse, à la Maison de la presse de Bamako. A cette occasion, Jeamille Bittar a clairement soutenu que les élections générales couplées au référendum constitutionnel auront  bien lieu en Avril.

 

Jeamille Bittar, candidat à la prochaine élection présidentielle et parrain de l’UMAM, a condamné avec la dernière rigueur les évènements atroces qui se passent dans le Nord-Mali. Il a lu, face à la presse, une lettre ouverte adressée à l’ensemble des Maliennes et Maliens. Dans ladite lettre, Jeamille Bittar a vivement salué le bilan du Président Amadou Toumani Touré qu’il juge positif, mais cependant il a déploré les agissements de ceux qui cherchent à ternir l’image du Mali à travers des actions saugrenues telle que l’intoxication médiatique. A propos de cet aspect, il a tranché que cela engendre et entretient la haine, à tous les niveaux. Selon lui, il est indispensable pour notre pays de sortir de cette situation à quelques semaines des élections générales. «Nous en avons les moyens et il faut une longue concertation à ce niveau», a-t-il renchéri. Aux responsables maliens qui ont quitté le pays pour aller se refugier ailleurs, Jeamille Bittar a proposé une issue : «Je suis prêt à dialoguer avec eux dans le but de leur faire comprendre que la fuite n’est pas la solution adéquate».

Jeamille Bittar n’a pas caché son amertume quant à la position diplomatique  française, qui, selon lui, importe peu. Selon lui: «Mettre fin à cette crise et tenir les élections à la date annoncée sera une belle leçon de démocratie que nous pouvons donner à tous ceux qui pensent que le Mali est en train de trébucher».

L’unité nationale, base de toute bonne démocratie, Jeamille Bittar y tient énormément et ses propos le traduisent. D’après lui, la défense de l’unité nationale est le plus noble des combats d’un peuple et constitue le gage d’une nation forte. « Ceux qui appellent à une transition politique déjà, et qui jugent la vacance du pouvoir, se livrent à des calculs qui ne tiennent pas compte de la nécessité de participer au plan de sauvetage de la patrie en danger », a-t-il déclaré, avant d’argumenter, pour le paraphraser, que l’heure est à la vigilance. Ni la classe politique, ni la société civile ne doivent se laisser prendre au piège d’un irrédentisme quelconque. Jeamille Bittar a, pour terminer, invité les uns et les autres, le 11 mars prochain, à la présentation de son  projet de société.

Rokia Diabaté

ELECTION PRESIDENTIELLE 2012

La section de la commune VI de l’UM-RDA s’aligne derrière Jeamille Bittar  

 

Chaque parti, association ou club de soutien cherche l’homme idéal pour diriger les destinées de notre pays. C’est dans cette logique que la section VI de l’Um-Rda, se désolidarisant de sa Direction  qui soutient Ibrahim Boubacar Kéïta, a préféré faire allégeance à Jeamille Bittar. C’est pour sceller cette union sacrée entre Bittar et cette section Um-Rda qu’une fête populaire a été organisée samedi dernier, 18 février 2012 dans l’après-midi, sur le terrain de sport des 14008 logements de Yirimadjo.

 

Présent à cette cérémonie, le coordinateur des chefs de quartiers de la commune VI, Seydou Kanté, dans son mot de bienvenue, s’est dit impressionné par les actes de Bittar. «Sans pour autant battre campagne pour le candidat de l’Union des mouvements et associations pour le Mali, j’invite toute la population de la commune VI à voter Bittar car, poursuivra-t-il, cet homme est un des nôtres et fait la fierté de la commune VI de part ses actions citoyennes».

Pour sa part, le secrétaire général de la section VI Um-Rda, Modibo Coulibaly, affirmera que ce choix n’est pas fortuit.  A l’en croire, parmi les candidats déclarés, seul Bittar incarne les valeurs attendues pour assurer l’alternance générationnelle et il constitue un immense espoir pour le Mali.  Pour ne pas perdre cette chance, il a invité sa section à se battre, corps et âme, pour faire élire Jeamille Bittar à Koulouba  le 8 juin prochain.

Quant à Niafou Sissoko, secrétaire général des jeunes de ladite section, il a abondé dans le même sens que le secrétaire général de la section. Il a promis à Bittar le soutien sans faille à sa candidature, à travers la mobilisation de toute la commune VI en sa faveur.

Dans son intervention, Jeamille Bittar s’est réjoui de cette confiance portée en lui. Avant de brosser son projet de société, il a rappelé à la population de la commune VI que pour hisser le Mali au rang des pays émergents, il faut que tout le monde se mette au travail et fasse le bon choix. Car, explique Bittar, dans ce monde à concurrence rude, seuls les excellents auront leur mot à dire. Pour convaincre davantage l’assistance, il a évoqué son amour et son attachement à la patrie: «Je suis du Mali. Tout ce que je fais, je le fais pour le Mali. J’ai investi  tout mon argent au Mali. Personne ne peut dire que moi, Bittar, j’ai investi un seul centime hors du Mali. C’est pour vous dire que j’ai toujours mis le Mali au-dessus de tout ».

Oumar KONATE

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Lapaixpadeprix<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 47</span>
Membre
Lapaixpadeprix 47
4 années 7 mois plus tôt

Vraiment ce Bittar ne connait pas bien le Mali, ce type ne se rend pas compte du mal qu’il a fait au peuple Malien, il doit se la fermer! Il représente tout l’échec du système ATT/Lobbo, l’impunité, la corruption, etc… Et tout le monde le sait, il est pire que les rebelles, il ne sais pas que chaque fois qu’il sort a la télé c’est comme de l’huile qu’il verse sur le feu, le doit avoir pitié de ATT, en ce moment que la nation traverse une période difficile. Mais c’est bien le moment de se défaire des ennemis extérieurs et intérieurs! 🙄

wpDiscuz