Face aux attaques rebelles : IBK appelle à la défense de l’unité nationale

0
0

Fidèle à son message d’unité nationale, le Président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar Kéïta, a lancé un véritable appel aux Maliens afin qu’ils défendent l’unité de notre Nation et notre intégrité territoriale.


Actualité oblige, le Président du RPM, Ibrahim Boubacar Kéïta, a mis un  accent particulier sur les attaques auxquelles est confronté notre pays. Le ton grave, le visage serré, il a tout d’abord martelé: «des groupes rebelles armés et entraînés ont entrepris de déstabiliser notre pays, en attaquant plusieurs localités: Ménaka, Aguelhok et Tessalit depuis le 17 janvier, puis Anderamboukane il y a quelques jours, et plus près d’ici, des civils auraient déjà quitté Léré, la peur au ventre, pour se réfugier en Mauritanie voisine. Cette nouvelle rébellion, d’une violence inédite, s’appuie sur des combattants rentrés de Libye avec un arsenal militaire sans précédent. Les terroristes de la nébuleuse AQMI ont profité de cette situation confuse pour semer la terreur et répandre la mort dans nos villes. Ils ont commis des actes irréparables, qui prouvent autant leur lâcheté que leur absence totale d’humanité».
Une fois de plus, a affirmé le Président du RPM, «je condamne avec la dernière vigueur cette barbarie qui va à l’encontre des valeurs de paix, d’humanisme et de tolérance, qui sont les fondements de notre société». Pour IBK, «ces attaques sont une trahison. Trahison d’une nation généreuse, ouverte et solidaire. Car ceux-là mêmes qui nous tuent aujourd’hui ont été accueillis en frères à leur retour de Libye! Rien n’a manqué. En retour, notre peuple est attaqué, humilié, bafoué. En cela réside la trahison. Trahison de notre peuple, surpris dans son sommeil, trahison de nos valeurs humanistes».


Et IBK d’appeler à «la défense de l’unité de notre nation et de notre intégrité territoriale. Oui, chers compatriotes, c’est bien de cela qu’il s’agit: l’unité nationale et l’intégrité de notre territoire!… Notre unité nationale a été forgée tout au long des siècles par le brassage et le mélange des cultures et des ethnies, grâce au génie des grands hommes qu’a connu notre pays… Tous ont valu au Mali d’être cité comme terre de grandeur, d’honneur et de courage, en même temps que de féconde fraternité entre tous ses fils. Chacun s’est toujours vécu d’abord, et avant tout, comme Malien, et fier de l’être!».


Plus que le conflit qui mine notre pays actuellement, IBK estime que c’est ensemble que les Maliens doivent relever les autres grands défis: refonder l’école malienne; créer des emplois pour notre jeunesse qui souffre; assurer la sécurité de tous, Maliens et étrangers, sur l’ensemble du territoire; relancer l’économie du tourisme, en particulier dans cette région qui possède tant d’atouts et faire en sorte que chaque Malienne, que chaque Malien, vive mieux, où qu’il soit et quelle que soit sa communauté.


L’enfant du Mandé en avait gros sur le cœur et il l’a fait savoir: «je le redis aujourd’hui avec la plus haute fermeté: nous n’accepterons pas qu’un seul pouce du territoire national soit cédé. Je serai un combattant indéfectible pour la protection de notre intégrité territoriale et de notre stabilité. Soyez-en assurés: je ne laisserai pas des hors-la- loi prendre en otage notre unité et notre paix. Je ne laisserai pas AQMI semer la terreur au Nord Mali. Le Mali est un et indivisible, et il le restera! Inch’Allah».
Au delà du discours très engagé du président du RPM, Tombouctou est sorti en masse pour accueillir les participants venus pour cette conférence régionale.


Il faut noter qu’à cette importante réunion, plusieurs partis politiques étaient présents. Il s’agit, entre autres, du FAMA, de l’UM-RDA Faso Jigui, du PDES, du PIDS, du PSP. Tous ont témoigné leur soutien au RPM et ont décidé d’accompagner le parti dans sa volonté de construire le Mali.
Paul Mben, Envoyé spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.