FARE An ka Wuli en commune III : Modibo Sidibé part à la rencontre de ses militants

0
FARE An ka Wuli en commune III : Modibo Sidibé part à la rencontre de ses militants
Modibo Sidibé

Dans le cadre de sa tournée de remerciements, après la tenue du Congrès qui l’a porté à la tête du parti FARE An Ka Wuli (forces alternatives pour le renouveau et l’émergence), l’Ex-Premier ministre, Modibo Sidibé, à la tête de la délégation du bureau exécutif, a rencontré la section de la commune III du District de Bamako, le samedi 10 mai 2014.

 

Commune par commune, Modibo Sidibé va à la rencontre de ses différents militants pour les remercier de la confiance qu’ils lui  ont porté en le portant à la tête  du parti.  Dans son intervention, le président du parti FARE An Ka Wuli  dira : « le congrès a permis de tirer des leçons qui sans nulle  doute vont permettre la bonne marche du FARE ».

 

Il a attiré, une fois de plus, l’attention sur les substances du FARE à savoir l’éthique et la probité. Selon lui, ce sont des éléments essentiels pour parvenir à faire de la politique autrement dans notre pays. Le président du FARE a une fois de plus rassuré sur la position du parti qui s’inscrit dans l’opposition.

 

Avant d’ajouter qu’il s’agit de traduire cela dans les actions concrètes. Chose qui revient à dire que le FARE continuera à dénoncer ce qui lui paraîtra pas juste ou anormal et d’autre part qu’il va reconnaître les actes positifs de l’actuel pouvoir. Modibo Sidibé a rappelé encore une fois qu’il n’y avait aucune alliance FARE/ SADI au sein de l’hémicycle.

 

Selon lui, cela a été  bien signalé à l’Assemblée Nationale. Pour conclure le président du FARE réaffirmera, lors de la rencontre, qu’aucune menace ou intimidation ne les feront taire car il s’agit d’un exercice  républicain et pas d’attaque personnel, mais une quête pour la bonne marche de la République. Ce discours a bien  été apprécié par le comité de la commune III.

 

Tout en remerciant le bureau exécutif pour sa démarche, les responsables du parti FARE de la commune III, Harouna Traoré  et Bazié Koné, évoqueront les différents problèmes et préoccupations pour  la vie du FARE,  sa  pleine implantation dans la commune et les différentes stratégies pour occuper la marie.

Khadydiatou Sanogo

PARTAGER