Fatoumata Sako « Djina » à L’aube : « Le PDES soutient toujours sans réserve ATT »

16
Fatoumata Sako « Djina » à L’aube : « Le PDES soutient toujours sans réserve ATT »
Mme Fatoumata Sacko

Le Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes) tient sur pied, grâce en grande partie à l’engagement des militants convaincus de la justesse de leur combat, celui d’assumer le bilan et l’héritage du président ATT. Sinon, que de persécution ! Que d’intimidation ! Que d’exclusion ! Le parti marque son retour sur la scène politique ce week-end avec la tenue de sa deuxième Convention extraordinaire.

Pourquoi une telle rencontre ? Comment le Pdes a vécu l’après 22 mars ? Le Pdes reconnait-il toujours le président Amadou Toumani Touré comme mentor ? Autant de questions auxquelles Fatoumata Sako, plus connue sous le sobriquet de Djina, apporte des réponses sans détour. Cette membre influente du Comité directeur national du Pdes décortique également la gestion du président IBK ; une gestion teintée de scandales qui « ont jeté l’opprobre  sur un peuple plus que jamais désespéré ». Pour Djina, le Mali a franchi le cap de la désespérance. Interview.

 

L’Aube : Le PDES tient sa 2è convention ce week-end. Qu’est-ce qui motive une telle décision et quels sont les résultats attendus à l’issue de cette assemblée ?

Fatoumata Sako : En effet notre parti, le PDES, organise ce week-end sa deuxième Convention extraordinaire. Ces assises, que nous souhaitons solennelles, seront celles de la clarification et de la refondation du  parti.

Le PDES a été la principale victime du coup d’Etat de mars 2012; nous avons été persécutés et notre mentor, le président Amadou Toumani Touré, voué aux gémonies.

Mais grâce au courage, à la témérité et à l’esprit d’équipe et de sacrifice de quelques-uns d’entre nous, nous sommes toujours là ; et il faudra désormais compter avec le PDES. Plus que jamais

Nous espérons, au sortir de cette Convention, faire du PDES un parti fort et intègre, un parti de cohésion où l’intérêt collectif et l’esprit partisan seront au-dessus de toute raison personnelle ou matérielle.

 

Venue avec force et une très grande popularité sur l’échiquier politique malien à la veille des élections avortées de 2012, le parti connait une profonde hibernation depuis, et plusieurs de ses membres influents sont partis vers d’autres cieux. Comment comptez-vous procéder pour reconstituer le PDES originel ou tout au moins bâtir un parti fort et compétitif ? 

J’aime à dire que ce PUSTCH malheureux du 22 mars 2012 a permis  de savoir qui est qui au Mali et une vraie sélection naturelle s’est opérée au sein de la classe politique malienne.

En 2012, le PDES était « THE PLACE TO BE… », là où il fallait être ; et le Comité

directeur national, l’instance suprême du parti comptait plus de 300 membres; une vraie cour des miracles.

La profonde  hibernation à laquelle  vous faites allusion est une réalité et cela n’est pas de notre fait, car, NOUS, les responsables du parti avions été persécutés. Il y a eu une véritable chasse à l’homme qui s’est traduite doublement par la répression des principaux responsables (arrestation arbitraire de plusieurs ministres), et la mise à l’écart de tous les cadres au niveau de toutes les institutions de la Transition.

N’eut été l’engagement des militants convaincus de la justesse de leur combat qui ont accepté contre vents et marées d’ assumer le bilan et l’héritage de celui autour duquel le parti  s’est construit à savoir le président Touré, le PDES aurait disparu de la scène politique.

Contrairement à ce qu’on peut croire, nos bases sont presque restées intactes et je profite de cette occasion pour saluer le courage de ces femmes et hommes qui, malgré les difficultés et contingences des deux dernières années, sont restés fidèles aux idéaux du parti. C’est avec eux que nous allons reconstituer le parti et amorcer une nouvelle dynamique.

Je ne m’attarderai pas sur le cas de ceux de nos rangs qui ont volé au secours de la victoire du candidat du Rpm tout en trouvant l’art et la manière de transformer des citoyens bienveillants en anti ATT, prêts à mordre. Je dirai juste, en bonne  croyante, que Dieu qui est là-haut voit tout et juge tout. Pour preuve !

 

A sa création, le PDES se réclamait du président ATT. Cette vocation est-elle toujours maintenue ?

Cette vocation est plus que jamais d’actualité. Permettez-moi de rappeler  ici le dernier paragraphe du Préambule  de nos Statuts et Règlement Intérieur qui dit ceci:

« Nous, membres du Mouvement citoyen, des mouvements de soutien,  des cercles d’amis, des sympathisants du président Amadou  Toumani Touré ; convaincus que l’héritage de l’homme doit être soutenu et  perpétué ; convaincus qu’un parti politique est le meilleur moyen de  conquête démocratique du pouvoir en vue de perpétuer cet  héritage et de poursuivre l’œuvre du président Amadou Toumani Touré… ».                                               

Alors, le PDES est et demeure un parti qui soutient et qui soutiendra toujours et sans réserve le président ATT. Et, nul ne peut prétendre être du PDES et ne pas défendre les acquis et le bilan de notre mentor ; acquis et bilan qui sont PHYSIQUES et fidèles aux idéaux du PDES-PROGRAMME.

 

Quel est le jugement du PDES sur la gestion du régime d’IBK ?  

Le jugement du PDES sur la gestion du régime d’IBK est tout simplement celui du citoyen lambda.

La profonde lassitude qui affecte la classe politique malienne dénote de la gravité de la situation. Le contexte actuel du “Mali d’abord” n’enchante aucun patriote tant les couacs, les erreurs de casting, les mensonges d’Etat  se sont multipliés depuis le début de l’exercice du pouvoir du président IBK porté à la magistrature suprême par une écrasante majorité de ses compatriotes.

Nous passons tour à tour de la désillusion au désenchantement, hélas!

 

La République est aujourd’hui secouée par des scandales de surfacturation liés à l’achat de l’avion présidentiel et au contrat d’armement militaire. Votre lecture ?

L’acquisition  du jet présidentiel à coup de milliards de FCFA qui n’était en rien une priorité en ces temps de crise socioéconomique grave dans le pays et qui a provoqué la colère des partenaires financiers de notre pays eu égard à l’opacité des conditions d’acquisition ; les contrats d’armements pour divers marchés conclus dans des conditions obscures ; l’ affaire Tomi du nom d’un milliardaire corse, parrain de la Cosa Nostra  et « ami »  et « frère » du président de la République, les négociations d’Alger  qui s’enlisent, sont dignes de la politique fiction.

Un président et un gouvernement trimbalés de jour en jour par des scandales financiers dignes de la CAMORA me font dire que nous avons franchi depuis très longtemps le cap de la désespérance.

L’honneur du Mali a viré à la flétrissure ; les scandales ont jeté l’opprobre  sur un peuple plus que jamais désespéré ; et nous sommes au-delà de tout ce que la morale peut accepter!

Amateurisme, inexpérience ou expérimentation politique hasardeuse? Ce qui est inquiétant, c’est l’impression que donne l’exécutif d’avoir perdu la main; les différents scandales, les détournements de fonds publics et l’exercice d’auto justification auquel se livre le gouvernement sont des aveux d’impuissance et confirment le syndrome d’extinction gouvernementale.

Ce constat est certes amer, mais c’est le ressenti de la majorité des Maliens ; et notre devoir d’opposant est de dénoncer les dérives et dévoiements du régime en place. Nous sommes un parti assumé qui a fait le choix de l’Opposition républicaine et nous comptons jouer pleinement notre partition dans la construction du Mali.

Contrairement à ce qu’ils font croire, nous ne sommes pas des apatrides, loin s’en faut, et personne n’a intérêt à voir s’ouvrir une période d’instabilité politique. Nous aimons profondément ce pays ; il ne saurait d’ailleurs en être autrement.

 

Un dernier mot ?

Je ne saurai terminer cette interview sans remercier ces milliers de gens, ces milliers d’inconnus qui, en longueur de journée, manifestent  leur soutien inconditionnel au président ATT et souhaitent ardemment son retour au bercail.

S’il est vrai que dans l’histoire des grandes nations, il y a toujours résilience, pour le cas du Mali, il ne saurait y avoir de résilience sans la réconciliation de tous les fils du pays.

Le retour  et la réhabilitation du président Touré, sans condition ou contrepartie aucune, sont des impératifs de cette réconciliation.

Réalisée par Sékou Tamboura 

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. nous ne savons pas ce qui vous a rapproché de ATT et ne voudrons pas le savoir. Retener que ATT = IBK = moins que rien. c’est à dire qu’une transition de quinze ans vallait mieux que les 2 régimes. Merci de ne plus reprendre les propos de cet article débile, chère soeur bien aimée.

  2. Le ridicule ne tue vraiment plus !!! Sinon Mme comment osez vous parlez de corruption alors que c’est sous le mandat de votre “Mentor” que le “MILLIARD a ete fete et de surcroit par LA FILLE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE au vu et au su de tout le monde.
    Alors SVP ne venez pas vous moquez de nous……

    • Quand, ou et devant qui la.fille du president ATT a celebre le milliard?

      Quelle honte!!!

  3. Nous disons rappelons et insistons le lettré mutant malien homme en armes ancien président du Mali ATT et ses « fidèles klébars et doungourous » sont les principaux responsables de la déliquescence du Mali

    Nous disons rappelons et insistons ces « enfants ingrats égoïstes voleurs bouffeurs impénitents des deniers publics et dons financiers de leurs soit disant amis ennemis les « Autres » du Mali » par leur gestion primaire primitive du pouvoir héritage familiale clanique dans 1démocratie bananière des tropiques de l’impunité de l’injustice de l’iniquité de 2poids 2mesures ont

    1)affaibli l’armée malienne
    a)en gardant par devers sur eux les fonds alloués à la modernisation de l’armement
    b)en envoyant aux fronts de combats les soldats non parentaux non claniques avec des armes obsolètes se faire « massacrer égorger »
    c)par l’introduction dans l’armée de rebelles comme « cheval de Troie » qui ne font que rejoindre les ennemis du Mali au 1er coup de feu avec armes et tenues ou restent dans l’armée pour informer les ennemis des stratégies de l’armée ou qui font des replies stratégiques bidon et foutaise pour permettre aux ennemis d’occuper le terrain
    d)par la distribution de grades d’officiers « pépinières » aux membres de la famille du clan politique qui ne pensent qu’à « bouffer leur part du Gâteau-Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint» et ne sont point prêts à mourir pour leur «Pays-Mali» et qui détalent tels des lapins au 1er coup de feu

    2)vendu cédé 1partie du nord du Mali aux faux islamistes narcotrafiquants d’Aqmi et consorts avec les faux accords en monnaie sonnante et trébuchante d’Alger

    3)renforcé la puissance de feu des ennemis en recevant les soldats de la garde de Kadhafi avec leurs armes pour 1reconquête du pouvoir par Kadhafi à partir du nord Mali et cela contre monnaie sonnante et trébuchante

    4)instauré et installé cette l’impunité au non d’1 soit disant réconciliation« “bidon et foutaise en réconciliation bidon et de foutaise» qui permet à 1individu ou 1groupe d’individus de quitter sa fonction dans l’administration ou dans l’armée de devenir 1rebelle et tuer violer voler handicaper à vie le citoyen lambda malien et revenir après reprendre tranquillement sa place avec souvent même 1promotion encouragé en cela par leurs soit disant amis ennemis les « Autres » qui au grand jamais ne feraient 1tel acte chez eux

    Nous disons rappelons et insistons dans les vraies démocraties on ne dialogue jamais avec les ennemis les collabos même fussent-ils des compatriotes qui ont tué violé handicapé des citoyens lambda ils sont traqués partout ils sont et mis hors d’état de nuire sans aucun d’âme aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1personne ou groupe de personnes à refaire de tels actes sur les populations

    Nous disons rappelons et insistons ils on fait du Mali le pays de convergence de tous les « vautours hyènes racailles » de la pire espèce Le Mali est devenu le « WC Public » de n’importe quelle racaille de n’importe voyou de n’importe quel proxénète de n’importe narcotrafiquant de n’importe quel faux islamiste faux djihadiste handicapeur à vie violeur voleur suppôt de Satan fidèle et adepte de Dajal ou Antéchrist

    Nous disons rappelons et insistons dans les vraies démocraties ils seront poursuivis pour déliquescence de leur pays

    Nous disons rappelons et insistons il revient donc aux maliens maliennes fiers honnêtes travailleurs courageux ayant 1amour profond pour leur Mali de les traduire devant 1juridiction spéciale pour déliquescence de leur Mali

  4. Le Mali est un pays de droit donc tout le monde est libre de faire son choix . Mais Mme votre ATT est et restera le président le plus corrompu de notre pays ainsi toute sa famille .

  5. Oui aujourd’hui beaucoup de gens peuvent se glorifier de ATT, mais au lendemain du coup et les 15 mois qui ont suvi qui et qui defendais le régime et et de surcroit ATT. PDES et sa bande d’opportuniste avait cloué leur bec. Qui parmi eux s’est prononcé apres le depart de ATT. L’histoire retiendra que une seule personne au dessus de la mêlée n’a jamais abandonné ATT et a vaillament defendu le regime. Modibo SIDIBE, DIEU est temoin, le peuple aussi.

  6. liberté d’expression dans un pays de droit elle est libre de manifesté son souhait qui est le retour de ATT et de critiquer le pouvoir sans injures comme tout autre citoyen arrêtez les injures donnez juste votre opinion et en tant que malien ATT peut revenir au pays si il a des compte a rendre a la justice il le fera nous on veut la paix rien que la paix

  7. L’arbre est un grand espoir pour l’oiseau, et quand celui-ci tombe les oiseaux sont désorientés.Voila ce qui est arrivé à la bande de parasites qui entouraient ATT. Il est temps que vous vous redressez par vous même, car ATT est fatigué maintenant .Il aura tout donné de son meilleur pour vous. Les seins de la vache laitière sont à secs, donc, résignez-vous. Arrêtez de rêver, tenez-vous droit sur le dos de la bête, car ATT ne reviendra jamais.
    D’ailleurs, pourquoi vous voulez qu’il revienne, ayez un peu pitié de lui cas même.Il est vieux ,il est fatigué. Laissez lui endurer sa vieillesse dans la quiétude.

  8. Mme si tu peux la fermer ça sera mieux pour toi. Tu parles de corruption, où est-ce la fille de ton mentor a tiré ses milliards. Toi même, tu as raté tes élections législatives en commune I et tu oses nous parler de ta base. II faut se rendre à évidence que s’en est terminé. Reconnaissez que vous avez détruit ce pays, vous vos prédécesseurs et même vos successeurs. Bandes voleurs et de pervers.

  9. Mme fatoumata sacko je ne vous connais pas et s'est la prémiere fois que je lu un article sur vous cette paragraphe de votre réponse(cette pusth du 22 mars 2014 à permis de faire savoir qui est qui au mali ) ma convaincu que vous ete une bonne et grande dame au Mali et une grande visionneuse aussi donc même s'il faut que je remie ciel et terre pour vous rencontrez je le fera pour vous rencontrez pendant monprochain séjour au mali .je ne soutenais aucune parti politique au mali avant cette pusth de sanogo avec sa bande de crapules mais j'avais une grande admiration envers le président Amadou toumani touré et Mr Ahmed diane semega s'était le cas de beaucoups de maliens de la diaspora rien qu'en les voyants sur les chantiers au mali sans oublier les bonnes choses que disaient les autres africains de la france sur Mr att surtout les ressortissant des deux Congo et les guinéens de conakry donc je ne fais que vous remerciez pour touts ce que vous faite pour monsieur le président Amadou toumani touré et pour le pdes

  10. Ou est le probleme, c’est la democratie non, a la malienne je veux dire. Mais le Peuple vous attend tous de pieds fermes quelque soit le parti politique.
    Bandes de vampires, de crocodiles, de loups de vautours et j’en passe. Rein des conneries de politi-chiens et de politi-chiennes. Vopua avez le culot de Nous dire le Mali est votre premier priorite alors que vous ne pensez qu’a voler, vous enrichir illegalement du tresor public, de l’expropriation des faibles citoyens de leurs terres et j’en passe. Allez au Diable. 👿 👿 👿 .

    • FILSDUMALIBA comme vous dites vous même c’est la démocratie donc il faut avoir de l’éthique dans vos propos envers les autres. MERCI.

  11. Cette belle “Djina Musso” pense et parle PDES en adoptant la langue de vipère et dans la confiance totale.Elle a des idées et de la conviction politique.C’est cela le culte d’un leader.

Comments are closed.