Feuille de route pour la transition : Diango Cissoko devant l’Assemblée Nationale

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Ce vendredi 25 janvier 2013, un décret du Président de la République a convoqué l’Assemblée nationale, en session extraordinaire. Ordre du jour : examen de projet de feuille de route pour la transition politique. C’était à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire qui a adopté ladite feuille de route. Le Premier ministre Diango Cissoko, un mois et demi après sa nomination aura son baptême de feu ce mardi à Bagadadji, pour convaincre les députés que c’est ce document qui trace la bonne route pour sortir de la crise malienne.

La feuille de route de la transition est prête. Elle a été adoptée par le gouvernement le vendredi 25 janvier en conseil des ministres extraordinaire. Ce précieux document attendu des partenaires techniques et financiers du Mali, qui en font d’ailleurs une des conditionnalités pour la reprise de la coopération avec notre pays, est devant l’Assemblée nationale. Il sera défendu ce mardi par le Premier ministre en vue de son adoption par les députés. La feuille de route comprend deux missions principales à l’instar de celles confiées au gouvernement de la transition: restaurer l’intégrité territoriale du pays et organiser les élections libres, transparentes et équitables.

L’adoption de cette feuille de route permettra au gouvernement de se donner une orientation claire dans la mise en œuvre des activités permettant d’atteindre ses objectifs, selon un agenda précis. Pour ce qui est de la première étape des missions du gouvernement de la transition, l’instauration de l’intégrité territoriale du pays a déjà commencé avec l’opération Serval, qui a accéléré la reconquête des régions occupées. Après Konna, Diabaly, Douentza, c’est la ville de Gao qui a accueilli les militaires maliens, appuyés par les forces terrestres françaises. Le pont Wabaria de Gao et l’aéroport de Gao sont passés sous contrôle des forces maliennes et françaises, des points stratégiques qui étaient aux mains des islamistes depuis juin 2012. A cause des frappes aériennes, les groupes armés islamistes, pour ceux qui ont pu, ont déserté les lieux. Si cette guerre est gagnée dans les prochaines semaines ou mois, il faudra organiser les élections. L’heure du retour de l’administration et de l’école à Diabaly,  Gao et dans toutes les zones libérées a sonné.

La sous commission thématique de la commission d’organisation des concertations nationales étaient chargée de l’élaboration d’un projet de feuille de route, que les rencontres allaient adopter. Mais mal emmanchée, ces concertations n’ont pas eu lieu, et le gouvernement dans le souci de se donner une feuille de route, a travaillé avec ladite commission dans le but d’élaborer une feuille de route. L’avant projet de feuille de route qui en est sorti a été communiqué à tous les groupements de partis politiques, toutes les associations, bref à toutes les forces vives de la nation. La présence feuille de route est le fruit de ces concertations

B. Daou

 
SOURCE:  du   28 jan 2013.    

Une Réaction à » Feuille de route pour la transition : Diango Cissoko devant l’Assemblée Nationale

  1. Dossier

    il sera bien de nous donner le contenu de cette feuille de route pour édifier les lecteurs