Fin des conférences de cadres de l’Adema Pasj : Dioncounda Traoré sûr de sa victoire en 2012

0
1

Lancées depuis le samedi 19 novembre 2011 en Commune I du district de Bamako, les conférences de sections pris fin le dimanche 11 décembre 2011 en Commune VI par une cérémonie marquée par la présence du candidat de l’Adéma-PASJ non moins président de ladite formation politique, Pr. Dioncounda Traoré. C’était au terrain de football de Faladié Séma.

Lancées depuis le 19 novembre dernier, les présentes conférences initiées par le comité exécutif ont pour but de mobiliser et donner plus de confiance aux militants pour une victoire aux échéances électorales de 2012. Présent à la cérémonie de clôture, le candidat de l’Adéma-PASJ, Prof.  Dioncounda Traoré a dit compter sur les conclusions de ces rencontres afin d e rassembler les Maliens pour remporter la présidentielle de 2012. Il a cependant dénoncé les tapages médiatiques ourdis par des adversaires politiques. Il dit compter sur le mouvement des jeunes et celui des femmes pour atteindre l’objectif de porter leur candidat à la tête de la magistrature suprême. « Pour cela, il faut mettre fin aux querelles internes et de se faire confiance désormais pour faire taire les médisants », a-t-il conseillé. Il a aussi rappelé les actions de son parti  dans l’avènement de la démocratie et la construction du Mali depuis 1991. Il a tenu    un hommage mérité à tous les martyrs. Pour le président de l’Adéma-PASJ « l’espoir du Mali c’est seule l’Adéma »,  avant de démontrer le projet de société de son parti qui contient  la résolution de toutes les difficultés actuelles. Le président de l’Adéma a rappelé la mission de la reconquête du pouvoir à l’ensemble des militants de sa formation politique  pour la sauvegarde de notre démocratie et de la dignité des Maliens. Il a annoncé les alliances futures que le parti compte signer dans les jours à venir.

Au cours de cette cérémonie,  Sékou Diakité, 2e vice président du parti, a lui aussi rappelé l’objet de ces conférences dans tout le pays.  Il s’agit pour lui «  de mobiliser nos militants et de faire des mises au point au sein des structures de base  pour mieux préparer les échéances électorales de 2012 ». Il a par la suite appelé le mouvement des jeunes et des femmes à faire bloc pour la victoire aux échéances électorales de 2012, avant de saluer les efforts de la section VI de l’Adéma-PASJ qui a triomphé à toutes les élections organisées dans notre pays. L’ancien ministre du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées, Sékou Diakité a démontré la bonne santé de sa formation politique. Il a  précisé qu’il ne s’agit ni de campagne encore de précampagne mais plutôt d’un « échauffement sportif » pour dire que bientôt les activités nouvelles seront lancées.

Il a annoncé le démarrage des activités  qui débuteront par un premier meeting prévu en janvier 2012 au palais de la Culture de Bamako. Mais déjà il prêche  la cohésion et l’unité pour faire élire le candidat du parti, Dioncounda Traoré, président du Mali.

A l’en croire, les alliances et le projet de société du parti seront bientôt finalisés.

Selon le 2e vice-président du Comité exécutif de l’Adéma l’enjeu de l’élection présidentielle de 2012 dépasse la personne du candidat Dioncounda Traoré, mais qu’il s’agit-dit-il- de la pérennité de la Ruche.

Le secrétaire adjoint de la section VI, Harouna Cissé, a salué les efforts du comité exécutif et le courage et la maturité du candidat de pouvoir maintenir en santé le parti. Il remercié les jeunes et les femmes de sa section qui œuvrent à  la percée de l’Adéma en Commune VI. Il s’est déclaré sûr que l’Adéma sortira vainqueur de la présidentielle de 2012.

Les travaux des différentes conférences étaient tous  dirigés par le 2e vice président du parti, secrétaire général de la section II et coordinateur de sections du district de Bamako,  l’ancien ministre, Sékou Diakité. Etait présent lors de cette cérémonie de clôture le secrétaire général de la section VI de l’Adéma-PASJ, le ministre de logement et des affaires foncières, Yacouba Diallo.

 

 

Ousmane Daou

 

 

 

 

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.